Nobuharu Matshushita se fixe 3 ans pour être en F1

Nobuharu Matshushita se fixe 3 ans pour être en F1

Coéquipier de Stoffel Vandoorne en GP2, Nobuharu Matshushita revient sur sa saison 2015, durant laquelle il a notamment pu comparer la différence de pilotage entre les pilotes asiatiques et européens.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© GP2 - Matsushita tout heureux en Hongrie
© GP2 - Matsushita tout heureux en Hongrie
Matshushita est arrivé en GP2 après quatre années passées en monoplace du côté de l’Asie. C’est en 2015, que le protégé de Honda débute dans la discipline qui fait figure de dernière marche avant de pouvoir prétendre à la F1.

Pour sa première saison en GP2, le pilote asiatique se classe pour l’instant 11ème, avant la tenue de deux derniers meetings (au Bahreïn et Abu Dhabi). Si le pilote ART Grand Prix est si mal classé, c’est qu’il manque d'expérience sur les circuits européens, selon lui, par rapport à ses concurrents qui courent sur ces circuits depuis de nombreuses années : « C’est très difficile, je n’ai pas l’expérience de nombreux circuits en Europe. Pour moi, chaque fois est une première fois et nous avons seulement 45 minutes d’essais avant la qualification, cela rend les choses plus difficile ».

Il se félicite tout de même de son parcours : « Pour moi, j’ai réalisé un grand pas en passant de la F3 Japonaise au GP2. Les moteurs sont plus gros, les pneus sont plus gros, il y a beaucoup de compétition » a-t-il poursuivi pour Motorsport.

S'il a remporté une course cette saison en GP2 lors de la course sprint en Hongrie, il estime être toujours en apprentissage : « En GP2, les pilotes sont beaucoup plus agressifs et ils connaissent les pistes, ils en ont l’expérience de course. Moi je suis toujours en apprentissage. Lors des courses à Spa et à Monza, j’ai subi des contacts et cela m’a affecté parce qu’en GP2, si on perd une place, on a tendance en perdre beaucoup plus. C’est donc compliqué de suivre ».

La saison prochaine, il devrait recourir en GP2, mais ignore encore dans quelle écurie :« Je ferais probablement du GP2 la saison prochaine, j’espère obtenir de bons résultats et essayer d’accéder à la F1 en qualité de pilote de réserve ou titulaire, je ne sais pas encore. Si je fais du GP2 l’année prochaine, je devrais être avec ART Grand Prix, mais je ne suis pas sûr car tout dépend d’Honda. ».
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon