F2 - Monaco - Qualifications : Charles Leclerc comme à la maison

Charles Leclerc reste le maître des qualifications. Cette troisième pole en autant de séances a une saveur toute particulière pour le natif de la Principauté.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Jamais deux sans trois pour Charles Leclerc
Jamais deux sans trois pour Charles Leclerc
A cause de l'étroitesse du tracé monégasque, les qualifications de la F2 se sont réparties en deux groupes, avec les voitures numérotées pair dans le premier groupe et les impair dans le second.

Le héros local, Charles Leclerc, avec son numéro 1 faisait donc partie de ce premier groupe. Néanmoins, la séance n'a pas débuté de la meilleure des façons puisqu'il a calé dans la voie des stands au moment de s'élancer pour son premier relais. S'il put repartir dans la foulée, cela a provoqué une enquête de la FIA à l'issue de la séance.

Loin de ces considérations, le protégé de la Ferrari Driver Academy s'est d'emblée mobilisé pour réaliser le premier tour significatif. Mais son temps n'a pas résisté à la charge de Sergio Canamasas et Nobuharu Matsushita. Charles Leclerc ne fut en mesure de reprendre son bien qu'à moins de deux minutes du drapeau à damiers, malgré un énorme plat réalisé au premier virage et avoir effleuré le mur dans le tunnel !

Mais comme il allait ensuite nous le déclarer en conférence de presse, le plus dur à alors commencé, à savoir d'attendre que le deuxième groupe passe, avec la possibilité d'être battu pour la première fois de la saison : « Je me suis fait peur en étant dans le premier groupe et de savoir qu'Alex était dans le second groupe. Je suis donc très, très heureux de cette pole. » Il connait d'autant mieux la piste qu'il habite entre La Rascasse et Sainte-Dévote : « C'est un rêve qui se réalise. »

Il a, en effet, tremblé jusqu'au bout puisqu'Alex Albon, son principal rival l'an dernier en GP3, s'est rapproché très près de sa référence absolue, à douze petits centièmes pour être précis. Mais le Thailandais pouvait tout de même se consoler avec un départ en première ligne qui lui ouvre de belles perspectives pour la course de demain, notamment au premier virage.

Oliver Rowland sera à l'affut derrière les deux hommes, en se classant troisième. Mais le pilote de développement Renault sait qu'il a davantage de chances de remonter grâce aux arrêts aux stands qu'au départ : « Le premier virage est un peu compliqué. Si vous êtes deuxième, vous pouvez tenter quelque chose. Mais en étant troisième, il est un peu difficile de passer deux voitures d'un coup. Les arrêts aux stands seront intéressants, surtout s'il y a plusieurs voitures en jeu. Si je suis troisième, je pourrai prendre le risque Ca va être une course intéressante. »

Artem Markelov occupera le quatrième rang sur la grille. Le Russe devancera Nobuharu Matsushita, qui a été la première victime des vibreurs réhaussés de la chicane de la piscine et qui a donc heurté le mur extérieur. L'autre régional de l'étape, Norman Nato, partira sixième puisque Nyck de Vries a écopé d'une pénalité de trois places à la suite de son accident à Barcelone.

De notre envoyé spécial à Monaco
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top