Debrief de cette saison 2022

Cette saison 2022 s'est clôturée il y a deux semaines sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi. Retour sur cette belle saison où nous avons eu beaucoup de pilotes qui se sont démarqués.
Logo Mi mini
Rédigé pPar
Felipe Drugovich champion Formule 2 2022
© MP Motorsport / Felipe Drugovich champion Formule 2 2022
Le cru 2022 n'a pas été excellent, cependant il n'a pas non plus été mauvais. Les pilotes se sont donnés corps et âmes pour essayer de se démarquer. Débriefons cette saison 2022.

Record de courses



Sur la même lancée du monde de la Formule 1, nous avons le droit à plus de meetings. Cette année, 14 manches étaient au programme. Nous avons donc eu le droit à 28 courses tout au long de l'année. Le seul point noir de cette saison est l'attente entre l'avant dernier meeting (Monza 09-11 septembre) et Abu Dhabi le 18-20 novembre. Habituons-nous, l'an prochain l'écart sera encore plus grand entre les deux derniers meetings.

Une nette domination



On ne peut comparer la domination d'Oscar Piastri en 2021 et celle de Felipe Drugovich, car en 2021 le format des meetings était différent (8 meetings de 3 courses). Mais cette année, tout comme 2021, nous pouvons parler de nette domination pour le champion. Felipe Drugovich cette année c'est :

5 victoires dont 4 en course principale.

Avec à son actif

11 podiums sur les 24 courses.

Cette saison le brésilien n'a abandonné que deux fois, à Monaco et aussi à Monza (Les deux fois en course sprint). Sinon, à part une onzième place en course principale en Autriche, Felipe Drugovich a marqué des points sur chaque course cette saison ! Cette domination a été récompensée par le titre de champion pilote et aussi par équipe avec MP Motorsport. Depuis son titre acquis à Monza, le brésilien est devenu un membre de l'académie Aston Martin et est devenu pilote de développement pour l'écurie anglaise.



Les bons élèves de cette saison



- Théo Pourchaire : Peut-on dire que le français ai fait une bonne saison ? Pour notre part oui ! Au début de la saison, Théo Pourchaire a encore 18 ans et malgré son jeune âge il fait déjà parti des favoris pour le titre de champion. Cette saison, le pilote ART GP n'a pas été vernis avec sa mécanique, mais le natif de Grasse ne s'est pas laissé abattre. Il a obtenu 3 victoires, les 3 en courses principales. Il a également signé 7 podiums dont 6 aussi en course principale. La qualification n'a pas été sont point fort cette saison, mais Théo Pourchaire a démontré qu'il était un excellent pilote. Il devient vice-champion de Formule 2 après avoir également fini second en Formule 3 en 2020.

- Liam Lawson : Deuxième saison également pour le néo-zélandais et lui aussi est un prétendant au titre. Cependant sa saison a été en dents de scie... Il termine tout de même à une belle troisième place au classement. Le pilote Carlin a obtenu 4 victoires (les 4 en courses sprint) mais il a surtout signé 10 podiums, ce qui n'est pas à négliger. Liam Lawson et Logan Sargeant ont réussi à mettre Carlin à la deuxième place de championnat par équipes. L'an prochain, direction le Japon pour lui avec la Super Formula.

- Logan Sargeant : Saison incroyable pour le rookie. Il est le seul pilote a avoir glané une place en F1 pour 2023. Avec sa quatrième place au championnat, il termine meilleur rookie et remporte le Trophée Anthoine Hubert (Il succède à Yuki Tsunoda et Oscar Piastri). L'américain a remporté 2 courses et a obtenu 4 podiums. Mais le pilote de la Williams Académie a surtout terminé 20 fois dans les points sur 24 courses. Sa régularité a payé. Il sera à surveiller l'an prochain en F1 aux côtés d'un ancien de la F2, Alex Albon.

- Ayumu Iwasa: Rookie cette saison, le japonais de Dams avait mal commencé la saison à Bahrein, en sortant des stands pour la séance de qualification il part en tête à queue avec les pneus froids et devra partir dernier pour les deux courses du week-end. Dès le lendemain, le pilote Honda remet les pendules à l'heure en remontant à la huitième place en course sprint. Dimanche pour la course principale, il est remonté jusqu'à la septième position avant un problème mecanique... par la suite il enchainera avec 2 victoires en courses principales. Et signera 6 beaux podiums.

- Jack Doohan : Encore un rookie qui a performé cette saison. Le vice-champion de F3 2021 a été l'un des hommes des qualifications cette année. Il a décroché 3 pole position (une de moins que Drugovich). L'australien a glané 3 victoires dont 2 en course principale. Le pilote de l'Alpine Academy a signé 5 podiums. Jack Doohan a quasiment porté l'équipe Virtuosi à lui-seul. L'affaire Piastri lui sera profitable, le fils du champion de moto a pu prendre part à deux séances d'essais libres avec Alpine.

Quelques pilotes se sont également démarqués cette saison, notamment Enzo Fittipaldi au bord de sa Charouz. Le brésilien n'a pas obtenu de victoire mais a signé 5 podiums bien mérités. Dans le même cas, nous pouvons citer Richard Verschoor qui signe 4 podiums dont 1 victoire lors de la première course de la saison. Jehan Daruvala qui en est à sa troisième saison de Formule 2, a signé 8 podiums (Dont 6 lors de courses sprint) et une victoire en course principale à Monza. Nous pouvons également parler de Dennis Hauger et Frederik Vesti qui ont chacun signés leur première victoire dans l'antichambre de la Formule 1 cette saison (Une pour Vesti, deux pour Hauger)

Les flops



- Marcus Armstrong : Troisième saison dans l'antichambre de la Formule 1 pour le néo-zélandais ... troisième fois qu'il termine la saison à la treizième position... Aucune progression pour le kiwi, malgré trois victoires acquises lors de deux course sprint. Il n'a pu signer qu'un seul autre podium (une troisième place sur la course sprint de Monaco). Certes, Marcus Armstrong (et Hitech GP) a souvent été frappé de malchance, mais certaines de ces erreurs lui ont couté cher cette saison. L'an prochain nous devrons le voir de l'autre côté de la manche en Indycar.

- Juri Vips : Parlons que du côté sportif. Ce n'est guère mieux que le précèdent qui n'est d'autre que son coéquipier. Cette année, rien n'allait pour l'estonien. Il finira cette saison 2022 à la onzième position avec "seulement" 4 podiums et 1 victoire en course sprint à Monza. Le bilan est décevant pour un pilote qui aurait pu être dans la course au titre. Fin de la Formule 2 pour l'ancien pilote de la Red Bull Junior Team, direction (probablement) l'Indycar l'an prochain.

- Clément Novalak : Malheureusement le bilan du français n'est pas bon pour cette saison. Lui qui avait terminé la saison 2021 de Formule 3 à la troisième position, on pouvait en attendre plus de la part de Clément. D'autant plus que cette saison il était dans l'équipe qui a gagné le championnat par équipe (MP Motorsport). Il y a probablement des raisons à cela et il ne faut pas douter du talent de Novalak. Il a tout de même obtenu un podium lors de la course sprint à Zandvoort avec la seconde place. L'an prochain, les cartes seront redistribuées, le français, retourne chez Trident avec qui il a brillé en Formule 3.

Et aussi ...

- Les points de pénalité : Cette saison nous avons eu le record du nombre de pilote suspendu pour un meeting ... Trois pilotes ont reçu 12 points de pénalité sur leur permis ... Amaury Cordeel suspendu pour l'Angleterre, Roy Nissany pour Monza et Olli Caldwell pour la Belgique. Beaucoup de points de pénalités sont tombés pour cause de "Track limits" ... Les pilotes ont trouvé cela injuste, en qualifiant que les points pris doivent être seulement pour conduite dangereuse. Il devrait il y avoir du changement sur cette régle l'an prochain.

- Mechachrome : Mauvaise saison pour l'unique motoriste présent en Formule 2. Beaucoup de casse moteur ou pas mal de soucis techniques. Le moteur Mechachrome n'a pas répondu aux attentes cette saison. Le manque de fiabilité a couté pas mal de points pour certains pilotes. Quelques pilotes / équipes se sont plaints du manque de fiabilité du motoriste... on ne peut que leur donner raison quand nous voyons les couts d'une saison dépassant les 2 millions d'Euros hors taxe par pilote. Un appel d'offre à été lancé par la F2/F3 pour de nouveaux moteurs à partir de 2024.

A l'année prochaine ...
Votre avis

Connectez-vous pour écrire un commentaire

Haut