Grand Prix de Monaco - Course F2 : Vesti s'impose, Martins pénalisé

F2. Ce dimanche matin en principauté, Frederik Vesti s'est imposé en maître devant Théo Pourchaire. Victor Martins a été pénalisé, il termine 8e.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Vesti, vainqueur en maître entre les rails de Monaco.
© Prema / Vesti, vainqueur en maître entre les rails de Monaco.

À l'extinction des feux, Pourchaire prend une meilleure impulsion que son compatriote mais se retrouve coincé le long du mur et obligé de défendre sa 3e place, chose qu'il fera à la perfection. Hadjar, un peu plus loin sur la grille, réussi à bénéficier de ses pneus super tendres pour gagner une place sur Daruvala à Sainte Dévote.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Dès le début, Martins met la pression sur Vesti mais le pilote Prema ne faiblit pas et creuse même rapidement l'écart à près de 3 secondes. Pourchaire quant à lui reste sagement derrière Martins, à près de 5 secondes.

Les premiers passages aux stands arrivent dès le 8e tour pour les pilotes avec les pneus les plus tendres et au tour suivant, Arthur Leclerc est contraint à l'abandon à cause de la perte de ses freins.

Un premier incident intervient au tour 19 quand Fittipaldi est victime d'un problème moteur et doit tirer tout droit dans l'échappatoire à la chicane du port. La voiture de sécurité virtuelle apparaît, sans conséquence. La première moitié de course est plutôt tranquille et le leader Frederik Vesti n'est pas inquiété.

Mais au 22e tour, l'Australien Jack Doohan tape le rail dans le virage de Massenet et son moteur prend feu. La voiture de sécurité est déployée. Vesti, Martins et Pourchaire plongent dans la voie des stands. Mais Théo Pourchaire est gêné par l'arrêt légèrement long de son coéquipier et lui-même perd énormément de temps lors de son changement de pneus. Heureusement, sans conséquences pour le restart, il reste 3e. Mais au vu des dégâts sur la piste, le drapeau rouge est agité au tour 24.

Départ lancé pour le restart, après deux tours derrière la voiture de sécurité. Les trois pilotes de tête poussent mais gardent leurs positions. Victor Martins, alors deuxième, hérite d'une pénalité Drive Through pour ne pas avoir assez ralenti sous les drapeaux jaunes lors de l'accident de Doohan. Il doit obligatoirement passer par la voie des stands et ressort 8e. Il terminera à cette position avec le point du meilleur tour. Devant, c'est Maloney qui hérite de la 3e place.

Théo Pourchaire augmente son rythme mais en vain, c'est Vesti qui s'impose en maître dans les rues de la principauté, devant le français et Maloney. Verschoor et Hauger complètent le top 5.

Résultat décevant pour Martins qui une fois de plus ne concrétise pas son bon week-end. Pourchaire quant à lui perd la tête du championnat des pilotes au profit de Vesti, qui quitte Monaco comme un prétendant plus que sérieux au titre.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Grand Prix de Monaco

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut