Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

La désillusion d'un champion F2, Théo Pourchaire, qui prend son mal en patience en SuperFormula

F2. Le champion de Formule 2, Théo Pourchaire, se dit « déçu » de ne pas avoir l'opportunité de courir en Formule 1 la saison prochaine.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Le français est pressenti du côté de Team Impul pour la saison 2024 en Super Formula
© Alfa Romeo / Le français est pressenti du côté de Team Impul pour la saison 2024 en Super Formula

Le pilote junior Sauber a remporté le championnat de F2 lors de la dernière manche à Abu Dhabi, battant le junior Mercedes Frederik Vesti pour le titre de champion. Cependant, Théo Pourchaire n'entrera pas en Formule 1 en 2024. Tout comme le champion 2021 Oscar Piastri, et le vainqueur du titre 2022 Felipe Drugovich en échouant à obtenir une place sur la grille de F1 immédiatement après avoir remporté le championnat de Formule 2.

S'exprimant lors du gala de remise des prix de la FIA à Baku où il a reçu son trophée de Formule 2, Pourchaire a admis qu'il était « déçu » de ne pas s'être vu offrir un baquet de Formule 1 en 2024. « Je pense que je suis le troisième champion de F2 consécutif à ne pas être promu en F1 », a-t-il déclaré. « Ce qui peut arriver. Ce n’est pas parce que vous êtes champion de F2 que vous aurez une place en F1 ».

« Mais je suis déçu, pour être honnête. Parce que je suis champion de F2, j'ai obtenu de bons résultats dans le passé. J'ai fait de mon mieux. L’objectif que m’avait fixé la Sauber Academy était de remporter le championnat, et je l’ai atteint. Alors c'est comme ça ».

Les champions de Formule 2 n'ont pas le droit de participer à la saison suivante de cette catégorie. Par exemple, après avoir remporté le titre de F2 2021, Oscar Piastri a passé une saison en tant que pilote de réserve chez Alpine et a testé en privé les voitures de l'équipe d'avant 2022 jusqu'à ce qu'il soit débauché par McLaren en tant que pilote de course pour 2023.

Pourchaire dit qu'il aimerait obtenir un siège dans une autre série pour 2024, comme le championnat japonais de Super Formula, auquel le junior Red Bull Liam Lawson a participé et a presque remporté cette année. « Pour moi, j'aimerais faire un championnat l'année prochaine ». Lors du Gala de la FIA, le Français a même confirmé qu'il « courra dans un autre championnat en 2024. », sans précisé lequel bien que tout s'oriente vers la SuperFormula.

« Conduire dans une voiture de F1 pendant quelques jours d'essais, c'est bien, mais cela coûte beaucoup d'argent et toutes les équipes de Formule 1 ne peuvent pas se le permettre. Je pense donc malheureusement que ce ne sera pas le cas pour moi avec la Sauber Academy. Je vais donc essayer juste de trouver une place dans un bon championnat. La Super Formula est donc, je pense, la meilleure option pour moi ».

Lorsqu'on lui a demandé si son échec à progresser en F1 était simplement dû à de la malchance ou au reflet d'un problème systématique avec le sport, Pourchaire a répondu : « Je pense que c'est un peu des deux. [...] C'est un peu le mauvais timing, probablement le mauvais endroit. Parce qu'il n'y a tout simplement pas de place l'année prochaine en F1 ».

« Bien sûr, je pense qu'à la fin de 2024, il y aura beaucoup de pilotes sans contrat, mais je ne courrai pas en F2. C'est pourquoi je veux continuer à courir et montrer au paddock de Formule 1 que je suis capable d'être très rapide et que je mérite une place là-bas. Je ne pense donc pas qu'il y ait un gros problème dans le système ».

« Mais c'est sûr qu'un champion de Formule 2 mérite normalement une place en F1, car même si c'est lors de la troisième saison, nous avons vu que Felipe Drugovich, en FP1 est toujours très rapide. Il est prêt à monter dans une voiture de F1. Je pense donc qu’il mérite également une place en F1. Mais c'est comme ça. Je veux dire, nous devons être réalistes, et si nous n'avons pas de places, cela fait partie du sport automobile ».

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Théo Pourchaire

Plus d'actualités

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut