Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Les nouvelles F2 version 2024 ont effectué leur premier roulage

F2. À l'aube d'une saison 2024 de Formule 2 marquée par une révolution au niveau des monoplaces, les pilotes ont pu tester leur nouvelle voiture lors d'un shakedown à Barcelone.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les toutes nouvelles monoplaces version 2024 de Formule 2, en shakedown à Barcelone.
© Formula 2 / Les toutes nouvelles monoplaces version 2024 de Formule 2, en shakedown à Barcelone.

Contrairement à la F1, la Formule 2 connaît cette saison un changement majeur sur ses monoplaces 2024. Les pilotes de F2 ont alors eu leur première expérience avec la nouvelle voiture lors d'un shakedown sur le circuit de Barcelone-Catalogne en Espagne ce mercredi 24 janvier.

Une seule voiture par équipe a été utilisée, et les 20 pilotes déjà confirmés pour la saison 2024 ont pu parcourir quelques kilomètres. Les principaux objectifs de ce roulage étaient la fiabilité et l'apprentissage de la nouvelle voiture, avec six heures de roulage tout au long de la journée.

Au global, les équipes ont réalisé 649 tours pour un total de 3018 kilomètres de roulage tout au long de la journée.

Victor Martins au volant de la ART GP 2024, parée d'un camouflage noir et du numéro 1.

© Formula 2 / Victor Martins au volant de la ART GP 2024, parée d'un camouflage noir et du numéro 1.

Victor Martins, qui pilotera pour ART Grand Prix en 2024, s'est exprimé après ses premiers tours de piste au volant de sa nouvelle monoplace : « Le premier objectif de ce shakedown était d'avoir une séance propre sans problème, et c'est ce que nous avons réalisé. Nous avions un bon plan de roulage pour avoir une première impression de comment la voiture se comporte sur la piste. »

« C'était tellement agréable de remonter derrière le volant ! La première impression de la voiture est qu'elle ne change pas beaucoup par rapport à celle de l'année dernière, donc je vais pouvoir mettre à profit mon expérience pour la nouvelle saison. », a déclaré le Français de 22 ans. « Tout s'est bien passé sans problème de fiabilité. C'est un début très positif. »

« Bien sûr, l'objectif est d'aller étape par étape, de ne pas endommager la voiture et de profiter au maximum du temps de piste pour développer et tester différentes choses, mais j'ai aussi poussé ! », a poursuivi Martins. « J'aime quand tout de suite, on peut pousser, on gagne en confiance. Honnêtement, je suis heureux. C'est le premier matin de la nouvelle saison et ça s'est bien passé. »

« Nous sommes dans une bonne position avant les essais de pré-saison. Nous avons des données à analyser, nous irons plus loin dans notre développement. Nous continuerons à travailler avec l'équipe. Je suis prêt ! »

 L'aileron arrière est le changement le plus notable sur ces nouvelles F2.

© Formula 2 / L'aileron arrière est le changement le plus notable sur ces nouvelles F2.

« Nous sommes assez satisfaits »

Le directeur technique de la Formule 2, Pierre-Alain Michot, a lui aussi tenu à s'exprimer après une première séance positive. « L'objectif de ce shakedown était que les équipes comprennent comment fonctionne et se comporte la nouvelle voiture. Nous sommes assez satisfaits du déroulement d'aujourd'hui. Les équipes ont pu parcourir beaucoup de kilomètres, ce qui est une bonne première étape. »

« La première étape a été franchie avec toutes les voitures qui ont pris la piste ce matin lorsque les feux sont passés au vert [...]. Et la deuxième étape positive a été de les voir toutes revenir aux stands sans aucun problème. Il n'y a eu aucun drapeau rouge, ce qui signifie que toutes les voitures ont performé comme prévu pendant que les équipes apprennent à travailler avec cette nouvelle machine. », a-t-il ajouté.

« Avec onze équipes, il y a onze façons différentes de travailler. Cela nous permet d'en apprendre encore plus sur cette voiture. Nous avons déjà pu corriger quelques choses pour la séance de l'après-midi, mais il y a encore quelques ajustements à faire avant la première course de la saison, mais nous ne sommes pas loin de ce dont nous avons besoin. »

« La prochaine étape seront les trois jours d'essais de pré-saison à Bahreïn, avec toutes les 22 voitures, avant la première course de 2024, et j'ai hâte d'être sur la grille de départ ! », a conclu le Français.

Les essais hivernaux se dérouleront du 11 au 13 février sur le circuit de Sakhir à Bahreïn. Ce même circuit accueillera la première manche du championnat de F2 2024 du 29 février au 2 mars, en support de la Formule 1.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut