Course sprint F2 : Taylor Barnard remporte la victoire, abandon de Victor Martins

F2. Parti en pole position, Taylor Barnard a mené toute la course sprint F2 pour remporter la victoire sans inquiétude. Isack Hadjar termine 8e, tandis que Victor Martins a dû abandonner après une collision dans les premiers tours de la course à Monaco.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Taylor Barnard a remporté la course sprint F2 à Monaco
© Instagram / Taylor Barnard a remporté la course sprint F2 à Monaco

Barnard part en pole position pour la course sprint F2, suivi par Bortoleto et Hauger. Les Français Isack Hadjar et Victor Martins sont respectivement 8e et 9e. Les feux s'éteignent et Barnard s'élance, suivi par un peloton très serré. Bortoleto est à ses côtés et ils passent le premier virage en restant dans leur ordre respectif. Mais Victor Martins touche les barrières au premier virage et laisse des débris sur la piste, ce qui déclenche la sortie de la voiture de sécurité. Il avait percuté la DAMS Lucas Oil de Jak Crawford, ce qui l'a envoyé dans le mur. Le Français doit abandonner la course.

Motors Inside sans pub ?

Hauger se montre très rapide et part à la chasse de Bortoleto. On intime à ce dernier à la radio de ne pas lui laisser la porte ouverte. Pendant ce temps, Marti part dans le mur à la sortie de la Piscine après avoir heurté bien fort le vibreur à la sortie de la chicane, ce qui fait ressortir la voiture de sécurité. Celle-ci rentre au tour 9 et Barnard mène toujours, devant Hauger, Antonelli et Colapinto. Mais ce dernier bloque à la Nouvelle Chicane et prend du retard sur les quatre premiers. Il y a encore un gros morceau de débris, ce qui enclenche une virtual safety car, alors que Verschoor indique à son équipe que sa monoplace souffre de dégâts sur le devant de sa monoplace. Il rentre au stand pour remplacer son aileron avant.

De son côté, Antonelli se rapproche de Hauger pour essayer de lui reprendre la troisième position et espérer monter sur le podium. Pendant ce temps, Oliver Bearman rapporte lui aussi des dégâts à son équipe. Devant, Barnard a du souci à se faire car Bortoleto se rapproche rapidement alors que nous dépassons la moitié de la course. Mais Dennis Hauger se rapproche lui-même de Bortoleto, à moins de 0,7 seconde alors qu'il reste 10 tours.

Drapeau rouge à quelques tours de la fin

Mauvaise nouvelle pour Joshua Duerksen, qui reçoit 10 secondes de pénalité pour avoir causé une collision avec Verschoor. C'est à cause de lui que le Hollandais a endommagé son aileron avant. Bearman perd du temps à Portier et chute de la 11e à la 14e place. Hauger se plaint à la radio du comportement de Bortoleto qui manque une chicane. Il indique qu'il essaye de le pousser à l'erreur en augmentant le rythme.

On voit sur un replay que Maloney a touché l'arrière de O'Sullivan, ce qui a envoyé des bouts de son aileron avant sur la piste. L'incident est noté par les commissaires et sera investigué après la course… Mais on n'en restera pas là avec Maloney, puisque ce dernier part en tête à queue après un contact avec Maini, ce qui déclenche une virtual safety car. Les deux monoplaces sont un peu au milieu de la piste tandis que les autres tentent de les contourner. On sort finalement le drapeau rouge, la monoplace de Maloney étant complètement immobilisée tandis que les commissaires poussent celle de Maini jusqu'à la voie des stands, où se pressent désormais les autres pilotes. On en profite pour changer l'aileron avant de Bearman.

Après cette pause, les pilotes repartent en départ lancé. De nombreux pilotes ont chaussé les pneus super tendres pour ce restart, et Barnard prend directement une avance confortable de plus de 3 secondes en cette fin de course sprint. Hadjar bloque ses roues au virage 10 tandis que Bearman est victime d'une petite touchette arrière de Correa. Antonelli prend de son côté le tour le plus rapide à deux tours de la fin. La course sprint se conclut avec les trois mêmes premiers pilotes que lors du départ : Taylor Barnard remporte la victoire, suivi par Bortoleto, tandis qu'Hauger monte sur la troisième marche du podium. Hadjar termine 8e, entre Aron et Fittipaldi.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Course Sprint

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut