ePrix Long Beach - Course : Piquet domine Vergne et Di Grassi

L'ePrix de Long Beach a été remporté par Nelson Piquet Jr (China) après une course dominée de la tête et des épaules. Jean-Eric Vergne (Andretti) et Lucas di Grassi (ABT) complètent le podium.  Icon For Chat#6  5
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Piquet l'emporte 35 ans après son père à Long Beach
© FIA / Formula E / Piquet l'emporte 35 ans après son père à Long Beach
Sous le chaud soleil de Long Beach, la sixième manche de la première édition du Championnat du Monde de Formule E s’apprête à débuter. Adrian Brody, l’acteur oscarisé pour le film Le Pianiste, est sur la grille tout comme Leonardo DiCaprio, présent notamment en qualité de coactionnaire de l'écurie Venturi.

La première information est tombée à une demi-heure de la course : Sébastian Buemi a été pénalisé et la pole position est donc revenue à Daniel Abt, devant Nicolas Prost. L’autre nouvelle est que les trois Fanboost ont été attribués à Sam Bird, Nelson Piquet et Jean-Eric Vergne suite au vote des internautes.

Au départ, Piquet prend l’avantage sur Prost puis sur Abt et prend la tête dès le premier virage. Derrière Vergne va au contact avec Prost, sans dommage semble-t-il. La première chicane est un véritable goulot d’étranglement mais tout le monde en sort relativement indemne. Bird est au ralenti, avec une suspension cassée, et doit repasser par les stands où il change déjà de voiture. L’objectif est clair pour le Britannique : inscrire les deux points du meilleur tour en course.

Dans le 4ème tour, Scott Speed part à la faute à la sortie de la chicane et va heurter le mur après être trop monté sur le vibreur.
La course est placée sous régime de voiture de sécurité avec Piquet en tête, devant Abt, Prost, Vergne, Di Grassi et Buemi.

Au 8ème tour, la course reprend. Vergne utilise son Fanboost pour passer Prost dans la ligne droite. Di Grassi en profite aussi pour passer l'e.dams. Buemi est sous la menace de Da Costa mais y résiste. En fond de peloton, à l’épingle, Pic rate totalement son freinage et harponne Jarno Trulli. Les deux voitures sont mal placées, la voiture de sécurité est donc de nouveau de sortie.

La course repend au 12ème tour et Piquet conserve tranquillement la tête. Dans le peloton, Prost perd à nouveau deux places avec Buemi puis Da Costa qui le doublent. Le leader du championnat est 7ème au tiers de la course. Piquet a creusé un petit écart en tête sur Abt. Vergne est à distance de l’Allemand mais sous la pression de Di Grassi. Buemi recolle au duo peu avant la mi-course.

Après 18 tours, Piquet continue de s’échapper progressivement alors que Vergne semble revenir sur Abt, raccrochant avec lui le reste du petit train qu’il mène. Dans le 21ème tour, D’Ambrosio passe Prost mais à l’épingle le Français tamponne le Belge et le repasse, tout comme Senna qui profite de la manœuvre. Abt rentre aux puits pour changer de voiture et dans le tour suivant, ce sont les autres membres du top 5 qui s’arrêtent : ils doivent rester, au minimum, 1 minute et 22 secondes aux stands. Piquet ressort en tête, devant Vergne qui a réalisé l’arrêt quasi-parfait, suivent ensuite Abt et Di Grassi. Senna ressort aux côtés de Prost et le Brésilien prend l’avantage.

Au 25ème tour, Piquet mène devant Vergne, Abt, Di Grassi, Buemi, Senna et Prost. Dans le peloton, double-contact entre Duran et Duval, sans trop de dégâts. Dans le 26ème tour, Di Grassi est revenu sur les talons de son équipier Abt. Ce ralentissement chez ABT permet à Buemi de revenir sur les deux hommes. En fond de top 10, un train s’est formé derrière Heidfeld, 8ème, avec D’Ambrosio, Sarrazin et Da Costa.

Après 30 tours sur 39, Piquet possède toujours plus de trois secondes d’avance sur Vergne, qui compte lui-même trois secondes d’avance sur le groupe Abt-Di Grassi-Buemi. Mais on annonce une pénalité pour Abt qui semble avoir fauté au niveau de l’énergie maximum. Prost subit la même pénalité suite au contact avec D'Ambrosio et passe par les stands immédiatement. L’Allemand rentre laissant la lutte pour le podium se dérouler entre Di Grassi et Buemi, avec Senna en embuscade. Buemi est sous investigation des commissaires lui aussi.

A trois tours de la fin, Piquet est confortablement en tête de l’ePrix devant Vergne et Di Grassi. Le pilote ABT toujours sous la pression de Buemi. Dans le peloton, Heidfeld et D’Ambrosio s’accrochent, l’Allemand tape avec l’arrière dans les pneus mais peut repartir, sans le haut de l’aileron arrière.

La ligne d'arrivée est franchie et Piquet l’emporte devant Vergne et Di Grassi ! C’est le sixième vainqueur en six courses de Formule E ! Surtout, il gagne son premier ePrix à Long Beach 35 ans quasiment jour pour jour après la première victoire en F1 de son père sur ce même circuit.

ePrix Long Beach 2015 - Course :
PiloteEcurieTempsEcartTours
1PiquetChina39
2VergneAndretti+1.739
3Di GrassiABT+2.939
4Buemie.dams+3.539
5SennaMahindra+8.839
6D'AmbrosioDragon+13.439
7Da CostaAmlin+16.139
8AlguersuariVirgin+17.939
9DuvalDragon+18.439
10SarrazinVenturi+20.439
11HeidfeldVenturi+21.339
12ChandhokMahindra+32.939
13LiuzziTrulli+38.539
14Proste.dams+42.339
15AbtABT+44.339
16PicChina+58.139
17DuranAmlinAbandon27
18BirdVirginAbandon22
19TrulliTrulliAccrochage7
20SpeedAndrettiAccident3
Partager
 Icon For Chat#6  5 commentaires

    Icon For Contact#1
    yellowiscool, 5 Apr. 2015, 13:14

    On dirait que Jean-Eric Vergne n'a plus les soucis de performances qu'il avait avec la seconde voiture dans les courses précédentes. Sinon après un début classique pour la formule e (plein de dépassements, deux safety cars etc?), la course est devenue assez ennuyante. Mais comme les courses sont bien plus courtes qu'en F1, ça n'a pas été ennuyant longtemps.


    Icon For Contact#1
    Zeits, 5 Apr. 2015, 13:40

    je suis très étonné devoir Charles Pic autant à la rue, surtout que l'on ne peut pas dire que l'équipe soit mauvaise quand on voit comment Piquet a dominé la course. Déçu de l'équipe Virgin, Bird et Alguersuari ne sont jamais dans le coup alors que ce sont 2 très bon pilotes de monoplace. Mais globalement je suis très satisfait de la Formule E, qui finalement n'est pas polluée par des pilotes payants et largués. hâte d'être à Monaco, Dommage qui Vergne n'est pas fait toute la saison sinon il se serait battu pour le titre


    Icon For Contact#1
    Yannix, 5 Apr. 2015, 15:05

    Charles Pic est mauvais. Comment expliquer qu'il a embroché Trulli de cette façon ? Son frère semble plus prometteur.


    Icon For Contact#1
    Zeits, 5 Apr. 2015, 18:12

    Oui cette faute grossière de débutant était digne de Giancarlo Serrenelli. Déjà que le Trulli racing est dans le mal...


    Icon For Contact#1
    Sckual03, 7 Apr. 2015, 14:58

    Coucou, J'ai vu cinq des six courses et on ne peux pas dire que l'ennui m'ai frappé... Par contre, on sent que le championnat est anecdotique, cette année... Il faut bien lancer ce championnat, cerner le règlement et ses limites, comprendre des circuits où la moindre erreur s'inscrit dans le béton... * J'imagine que l'écart de temps entre les courses n'aident pas vraiment mais avec cinq courses en 2 mois, il va falloir que tous ces pilotes soient au Top et laissent les erreurs au garage.... Etant donné que nombre d'entre eux se préparent pour les 24 heures du Mans, je ne me fais pas d'illusion.... Dommage que l'un des fils Mansell n'y est pas, sinon cela aurait vraiment l'allure de la F1 des années 80-90.... Pour finir et pour rire, Vergne triomphe à Monaco, Heidfeld en Allemagne, Sarrazin en Russie et Senna à Londres1 et le champion triomphera à Londres 2


graphical divider
Media centre Barcelone
La communauté digitale
pour

Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

Rejoignez la comu @motorsinside

Dernières actualités Formule E

Toutes les actualités Formule E
Top