Retour sur l'ePrix de Long Beach : Lucas di Grassi se relance, week-end catastrophique pour Renault e.Dams !

Le pilote du Team Abt a effacé la déception de sa disqualification à Mexico pour s'imposer brillamment en Californie. Il devance l'étonnant Stéphane Sarrazin (Venturi) et Daniel Abt, son équipier. Week-end à oublier pour Renault e.Dams : Sébastien Buemi est même dépossédé par Di Grassi de la tête du Championnat pilotes !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
L'équipe ABT et Lucas di Grassi sont les grands bénéficiaires de ce week-end californien
© FIA/Formule E / L'équipe ABT et Lucas di Grassi sont les grands bénéficiaires de ce week-end californien
Long Beach : une tradition américaine de la course en ville.

À une demie-heure au sud de Los Angeles, la cité balnéaire de Californie était le décor du sixième ePrix de cette saison 2015-2016. Circuit mythique, Long Beach accueille des courses automobiles depuis plus de quarante ans. La Formule 1 s'y est à ce titre produite à huit reprises entre 1976 et 1983. Désormais, c'est l'Indycar qui y roule chaque année : la prochaine manche se déroulera d'ailleurs dans deux semaines.

Le tracé utilisé par la Formule E est, en revanche, bien spécifique aux exigences de la discipline. Composé de (seulement !) sept virages et long de 2,1 kilomètres, le circuit est à certains endroits très large avant de se rétrécir drastiquement sur certaines zones. Plus court circuit de la saison, Long Beach est néanmoins une course à haute vitesse avec une grande ligne droite, utilisée également par les voitures d'Indycar, et des virages rapides. Le gros défi reste toutefois le franchissement de la dernière chicane à 180 degrés, qui conditionne le début du tour suivant et peut faciliter les dépassements. Pour Nelson Piquet, « C'est une partie très difficile à maîtriser car vous êtes à la fois en train de freiner et de tourner. Si vous n'avez pas la bonne trajectoire, vous pouvez facilement vous retrouver à la merci d'un dépassement. »

Vainqueur ici même l'an passé, le pilote Brésilien nous emmène à bord de sa monoplace pour nous présenter en images cet ePrix de Long Beach.



Les Qualifications : Antonio Félix da Costa, poleman déchu.

Surprise en début de journée au moment des Qualifications : Antonio Félix da Costa obtenait la Pole Position, la première de sa carrière de pilote de Formule E ! Déjà vainqueur de l'ePrix de Buenos Aires en 2015, le Portugais se rappelait au bon souvenir de tous en allant chercher le meilleur temps dans la Super-Pole. Plus rapide de tous au moment des groupes, Sam Bird n'a pas pu répéter sa performance, la faute à une petite erreur dans le premier virage.
Toutefois, le pilote DS Virgin ne se doutait pas que sa deuxième position se transformerait en Pole, les commissaires ayant décelés une pression des pneumatiques trop basse sur la monoplace de Da Costa, qui partait de ce fait en dernière position !

Par conséquent, Sam Bird partait en tête, devant Lucas di Grassi, l'un des « gros bras » de ce Championnat, et... Stéphane Sarrazin ! L'expérimenté Français créait à son tour une petite sensation en portant sa Venturi en troisième place.

À l'opposé, qualifications très décevantes pour Sébastien Buemi. Huitième temps, il est bien rare de ne pas le voir atteindre la Super-Pole. Dans la même veine, Nico Prost n'a pas non plus réalisé un tour fantastique en terminant 9ème, juste derrière son équipier.

Séance tout aussi difficile pour les pilotes Dragon Racing. Jérôme d'Ambrosio ne pouvait pas mieux faire que 10ème alors que Loic Duval ne partait que 18ème. Vainqueur ici même l'an passé, Nelson Piquet Jr n'accrochait que le 15ème meilleur temps et recevait même une pénalité de 10 places pour un changement de moteur électrique.


La course: Lucas di Grassi tient sa revanche !

Quelques heures plus tard, il était temps de passer à la course. 41 Tours étaient au programme. Cette fois-ci, rien n'a entravé la marche en avant du pilote de l'équipe ABT, qui remporta cet ePrix de Long Beach ! Parti deuxième, Di Grassi se porta d'emblée dans les rétroviseurs de Sam Bird. Le pilote Anglais résista pendant 11 tours avant de céder les commandes au Brésilien au terme d'une manœuvre exécutée à la fin de la longue ligne droite du circuit.

Une fois en tête, Di Grassi a parfaitement contrôlé la course, comme à son habitude dans la discipline. Il n'a même pas été inquiété alors même que le peloton se regroupait au 34ème tour, suite au crash de Nelson Piquet Jr, qui a décollé sur le vibreur de la première chicane. Saison chaotique pour le Champion en Titre, qui avait gagné ici même l'année passée. Après un restart parfait, Di Grassi s'envola dans les trois tours restants vers sa deuxième victoire de la saison, la troisième si l'on compte la disqualification de Mexico.

Avec ce succés, Di Grassi s'empare même de la tête du Classement Pilotes. Il profita des déboires de Sébastien Buemi, trop audacieux au freinage de la dernière chicane du 11e tour. Alors à la lutte pour Robin Frijns pour le gain de la quatrième place, il décolla sur l'aileron arrière de la monoplace du Hollandais. La course fut donc catastrophique pour le Suisse qui a dû changer prématurément sa e.Dams, et abandonner à trois tours de la fin, batterie vidée. Il a même reçu une pénalité pour la responsabilité de l'accrochage !

Lucas di Grassi avait donc toutes les raisons du monde d'être ravi au micro des journalistes : « C'était vraiment une belle course, je suis très heureux, surtout après ce qu'il s'est passé à Mexico ! Cela montre que si l'on reste concentré et appliqué, les résultats arrivent ! » Mais il n'oublia pas non plus de relever la difficulté de cet ePrix : « C'était une course extrêmement piégeuse, il est très facile de faire des erreurs sur cette piste. Stéphane (Sarrazin) était rapide, il m'a vraiment mis la pression en fin de course. C'était vraiment dur de conduire la voiture à la limite ici, il fallait à tout prix rester concentré ! »

En effet, Stéphane Sarrazin fait un brillant deuxième place pour Venturi. Une fois n'est pas coutume, l'écurie monégasque est cette fois à la réussite : parti 3ème, Sarrazin a mené une course régulière jusqu'au drapeau à damiers. « C'est vraiment fou de voir que malgré notre vitesse, nous n'avons jamais réussi à monter sur le podium ! » a t-il admis. «C'était une très bonne course pour moi, nous nous sommes bien améliorés. L'équipe partait de zéro avec cette voiture donc je suis très satisfait de ce résultat ».

Pour compléter ce podium inédit, le troisième homme fut Daniel Abt. Généralement en retrait face à Di Grassi, le pilote allemand a enfin concrétisé le bon potentiel de sa voiture pour accrocher cette place, ce qui signifie donc un double podium pour le Team Abt, le premier de l'histoire de la firme soutenue par Audi.

«J'étais convaincu que nous allions faire un beau résultat ici. Bien que j'ai réalisé le meilleur temps en EL2, cela n'a pas bien fonctionné pour moi en Qualifications. J'ai essayé de garder mon calme durant la course alors que les autres faisaient beaucoup d'erreurs autour de moi. Ce double podium est excellent pour toute l'équipe. »

Belle prestation d'ensemble également pour Mahindra avec la quatrième et cinquième place de Nick Heidfeld et Bruno Senna, le meilleur score jamais réalisé par l'équipe indienne. Les deux pilotes terminent devant l'infortuné Sam Bird, qui, après avoir cédé les commandes de la course à di Grassi, a commis une grosse erreur au 24ème tour en allant taper un mur de pneus. Par chance, il put enclencher la marche arrière et repartir quelques secondes plus tard, en plongeant toutefois jusqu'au 7ème rang du Classement.

Beau joueur, Sam Bird a félicité di Grassi par tweet interposé. Une belle marque de fair-play comme on aimerait en voir plus souvent.
Pour compléter ce Top 10, les deux Dragon Racing de Jérôme d'Ambrosio et Loic Duval terminent respectivement septième et huitième, devant la Suissesse Simona de Silvestro, qui marque les deux premiers points de sa carrière en Formule E. Mike Conway récolte lui aussi son tout premier point avec sa 10e place pour Venturi.



Voici le Classement complet de cet ePrix de Long Beach:

Pilote Ecurie Temps / Ecart
1L.Di GrassiABT Schaeffler 45:11.582
2S.SarrazinVenturi+0,8
3D.AbtABT Schaeffler+1,7
4N.HeidfeldMahindra Racing+2,3
5B.SennaMahindra Racing+5,0
6S.BirdDS Virgin Racing+5,2
7J.D'AmbrosioDragon Racing+6,7
8L.DuvalDragon Racing+8,1
9S.De SilvestroAndretti+10,5
10M.ConwayVenturi+10,9
11N.ProstRenault e.Dams+11,2
12O.TurveyNEXTEV +17,4
13J-E.VergneDS Virgin Racing + 1 Tour
14S.DuranTeam Aguri+1 Tour
15R. FrijnsAndretti+1 Tour
16S.BuemiRenault e.Dams+3 Tours
17A-F.Da CostaTeam Aguri+8 Tours
18N. Piquet JrNEXTEV+9 Tours
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Dernières actualités Formule E

    Toutes les actualités Formule E
    Top