ePrix de Paris : Présentation du circuit et enjeux

ePrix de Paris : Présentation du circuit et enjeux

La Formule E met les petits plats dans les grands à l'occasion de la septième manche de la saison 2015-2016 : la « ville Lumière » organise le premier ePrix de Paris de l'Histoire ! En amont de cette épreuve attendue de tous, MotorsInside.com plante le décor !

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© DS Virgin Racing Formula E Team - Jean-Eric Vergne premier de cordée sur le bitume parisien.
© DS Virgin Racing Formula E Team - Jean-Eric Vergne premier de cordée sur le bitume parisien.
Paris renoue ce samedi avec son glorieux passé de course automobile. Bien que la capitale soit notamment le siège de la FIA (place de la Concorde), ce Samedi 23 Avril marquera la fin de plus d'un demi-siècle de disette. En effet, la toute dernière course officielle labellisée « Grand Prix de Paris » a eu lieu en 1951. Au cœur du Bois de Boulogne, l'Italien Giuseppe Farina, Champion du Monde de Formule 1 en 1950, s'imposait pour la marque Maserati. Depuis, les fans automobiles parisiens ont dû se contenter des épreuves du Trophée Andros ou bien encore de la Course des Champions, disputés au cœur du Stade de France à Saint-Denis.

« 200 à l'heure dans Paris »

Jean Graton, (le célèbre auteur de Michel Vaillant) l'avait imaginé, la Formule E l'a fait : organiser une course de monoplaces au cœur même de Paris. Pour l'occasion, un circuit de 1,920 kilomètre a été tracé, le plus court de tous les circuits de Formule E déjà utilisés. Les 18 pilotes effectueront 45 boucles tout autour de l'Hôtel National des Invalides, érigé à l’initiative du Roi Louis XIV en 1670.

Extrait du Jeux F1 2013


L'Histoire contemplera les acteurs de Formule E. Après un départ jugé le long du boulevard des Invalides, les 18 pilotes s'engouffreront dans un premier virage à droite avant de contourner la place Vauban, qui fait face au tombeau de Napoléon.

Cette partie sera certainement difficile puisque terminée par une nouvelle épingle vers la gauche. La suite du circuit se décompose notamment d'une ligne droite principale entre les virages 7 et 8, qui pourra constituer la principale possibilité de dépassements. L'adhérence des voitures sera ensuite un point crucial entre la longue courbe du virage 11 au virage 13, qui marquera d'ailleurs l'entrée des stands des pilotes. Enfin, les pilotes rejoindront l'arrivée via une courbe rapide sur la droite.

À l'image de ses camarades, Loic Duval a déjà reconnu le circuit en réel et sur simulateur. Selon le pilote de l'écurie Dragon Racing, le circuit a l'air « assez rapide par endroit, avec des virages à moyenne et grande vitesse. Certains endroits semblent délicats avec des virages très serrés, il faudra donc trouver un bon compromis entre les parties rapides et les virages lents, et ça va rendre la course particulière. Il semble qu'il y ait deux longues lignes droites et de nombreuses possibilités de dépassement qui permettront une vraie bagarre de pilotes ;cela me semble tout à fait prometteur. »

Cependant, un point a fait débat cette semaine : pour rendre le tracé praticable, l'organisation a temporairement goudronné les célèbres pavés haussmanniens du secteur, ce qui a eu le don de provoquer l'ire des écologistes. À ce propos, le groupement écologiste de Paris s'est estimé très choqué « de découvrir les rues du quartier des Invalides recouvertes de bitume. » Selon eux, les effluves de ces travaux seraient « très toxiques » et « contraire à l'esprit écologique. »

Quoi qu'il en soit malgré la polémique, cet ePrix de Paris aura bel et bien lieu. Dans cet écrin de choix, une belle bataille se profile en tête du classement général.

En attendant les premiers roulages, Jean-Eric Vergne, local de l'étape a eu le privilége de rouler le premier sur le bitume (pavé!) parisien :



La situation au championnat pilotes et constructeurs : vers un double duel franco-allemand

Chez les pilotes, la victoire de Lucas di Grassi à Long Beach fut décisive : le pensionnaire de l'écurie Abt Schaeffler Audi Sport a subtilisé la tête du championnat pilotes à Sébastien Buemi. Alors qu'il ne reste plus que quatres courses, un point seulement sépare les deux pilotes. Cela revient t-il à dire que le Brésilien doit avant tout se focaliser sur son rival Suisse ?

Le vainqueur du dernier ePrix à Long Beach balaie cette tendance d'un revers de la main:
« Bien que ce début de saison soit très convaincant, je prends les courses les unes après les autres: il y a tellement de points encore en jeu ! Je ne pense pas encore à la lutte pour le Championnat. »

En tout cas, di Grassi devra se méfier de la régularité de l'écurie Renault e.Dams. Malgré un dernier week-end compliqué à Long Beach, Sébastien Buemi a toujours marqué des points lors des 12 dernières courses.

Derrière les deux protagonistes, il ne faudra néanmoins pas oublier les outsiders : les écuries Dragon Racing et DS Virgin Racing peuvent également fonder de bons espoirs, avec respectivement Sam Bird et Jérôme d'Ambrosio. Un bon week-end, combiné à des malheurs de leurs adversaires, pourrait leur permettre d'effectuer un beau rapproché au Classement.

Chez les constructeurs, la situation semble similaire : Renault e.Dams et le Team Abt semblent en bonne position pour le titre. Cependant, il s'agit de ne pas oublier l'écurie Dragon Racing. Outre Jérôme d'Ambrosio, vainqueur sur tapis vert à Mexico, Loic Duval est également un solide prétendant à la victoire. N'oublions pas enfin Stéphane Sarrazin, deuxième du dernier meeting. Comme Sébastien Buemi, l'expérimenté pilote de chez Venturi a "scoré" à chaque ePrix de cette saison 2015-2016 !

Mais plus qu'ailleurs, tout reste possible en Formule E et des surprises pourraient émerger en ce week-end parisien : la Formule E attend toujours le premier "back-to-back" de la discipline. Jamais un pilote n'a effectivement réussi à remporter deux ePrix à la suite.

Les pronostics sont donc très ouverts pour cet ePrix de Paris !
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon