ePrix de Paris : Premiers entraînements et premiers constats

ePrix de Paris : Premiers entraînements et premiers constats

Il fallait être matinal ce matin pour assister aux premiers tours des Formule E au cœur de la capitale française : dés 8h15, les pilotes ont pu découvrir en réel les 1,920 kilomètres du circuit des Invalides. Des premières tendances se dégagent...

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© FIA/Formule E - Sébastien Buemi en bonne position pour la pole de l'ePrix de Paris ?
© FIA/Formule E - Sébastien Buemi en bonne position pour la pole de l'ePrix de Paris ?
Deux séances dominées par Buemi et Conway.

Pour commencer ce samedi de course, les pilotes bénéficiaient de deux séances d'Essais Libres, longues respectivement de 45 et 30 minutes.
Le premier véritable chrono de référence a été fixé en Essais Libres 1 par Sébastien Buemi. Sur sa Renault e.Dams, le pilote Suisse a signé un temps de 1:02:841. Les favoris étaient visiblement bien réveillés : Lucas di Grassi terminait ce premier échauffement à un peu plus d'un dixième de son rival. Stéphane Sarrazin, Sam Bird et Mike Conway complétaient quant à eux le Top 5.




De son côté, la deuxième séance d'Essais Libres a vu le meilleur temps de Conway, en 1:01:386.
Le Britannique de chez Venturi devança de seulement dix millièmes le régional de l'étape, Jean-Eric Vergne. À pleine puissance (220 kilowatts disponibles, soit environ 270 chevaux), les DS Virgin se sont rassurées : Sam Bird complète le Top 3 de la deuxième séance. Suivent ensuite Lucas Di Grassi et Stéphane Sarrazin.
Les Renault e.Dams pointaient plus loin : au huitième et treizième rang avec Nico Prost et Sébastien Buemi.

Néanmoins, il s'agit de prendre du recul : le programme des équipes peut-être radicalement différent, certaines jouant la performance, d'autres la régularité.

L'image forte de cette deuxième séance restera l'accident de Stéphane Sarrazin, qui est venu taper le mur au niveau du premier virage. Placé légèrement trop à l'intérieur, le pilote français de 40 ans s'est fait une belle frayeur en endommageant sa suspension. Il pourra néanmoins se rassurer avec la bonne forme de sa voiture.
Le très court circuit parisien semble plaire à l'écurie Venturi, qui pourrait peut-être s'inviter à la lutte pour la victoire !

Au-delà des classements, il est également intéressant de souligner la régularité. Oliver Turvey se distingua en cette occasion, en accomplissant un total de 55 tours au cours de ces 75 premières minutes de roulage, soit 10 tours de plus que la durée totale de l'ePrix. Plusieurs pilotes ont également atteint ce cap symbolique, comme les deux pilotes Renault e.Dams, les deux ABT Schaeffler ou bien encore Mike Conway et Nelson Piquet.


Mais tous les pilotes n'ont pas accumulés autant de temps en piste : Jérôme d'Ambrosio a connu une première séance compliquée, en immobilisant sa Dragon dans la ligne droite principale.




Tout en bas de la feuille des temps, le pilote le plus en difficulté semblait Ma Qing Hua pour le Team Aguri. Le pilote chinois termina la première séance à un plus de trois secondes de la tête, avant de progressivement rattraper son retard sur le reste de la meute! Cependant, il dispose clairement d'un motif d'excuse, n'ayant appris sa participation que tard cette semaine, en lieu et place de Salvador Duran.

Une piste finalement très bosselée !

-Les premiers tours autour des Invalides ont révélé une tendance générale : malgré le revêtement temporaire, la piste est très bosselée, notamment dans la ligne droite principale. Le freinage du premier virage s'annonce particulièrement périlleux. Tout comme le dernier virage, qui présente une belle bosse sur la partie intérieure du freinage.




-Comme annoncé dans notre présentation, les courbes entre le virage 2 et le virage 5 (autour de la place Vauban), puis entre le virage 11 et le virage 13 (entrée de la pit-lane) seront également très difficiles. Les pilotes rencontrent beaucoup de sous-virage.

-Plus que jamais les murs semblent très proches. D'autant plus que les dégagements sont très étroits.
Les contacts entre les voitures seront très fréquents et il faudra jouer des coudes pour dépasser !




-Enfin, les pilotes devront s'adapter avec un départ en légère montée, qui risque fort de compliquer les procédures !



Quoi qu'il en soit, restez connectés sur notre site pour la suite des hostilités de cet ePrix de Paris !

Les Qualifications sont en vue, avec un début de séance programmé à 12 heures.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon