ePrix de Paris : Sam Bird et DS Virgin Racing éclairent la séance qualificative !

ePrix de Paris : Sam Bird et DS Virgin Racing éclairent la séance qualificative !

Le pilote Anglais du DS Virgin Racing signe la Pole-position de l'ePrix de Paris !
Sam Bird s'élancera en première ligne devant le leader du classement général pilotes, Lucas di Grassi.
Beau tir groupé des Français avec Vergne, Sarrazin et Prost pour compléter le Top 5.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© DS Virgin Racing Formula E Team - Sous l'oeil de la Tour Eiffel, Sam Bird réalise une performance de premier plan avec cette Pole-position !
© DS Virgin Racing Formula E Team - Sous l'oeil de la Tour Eiffel, Sam Bird réalise une performance de premier plan avec cette Pole-position !
Preuve de sa densité, le format d'une journée de Formula E ne laisse guère de repos pour les pilotes et pour les équipes. Une grosse heure seulement après la fin des Essais Libres, les 18 pilotes partaient à l'assaut des Qualifications, dés 12 heures.

Comme d'habitude, les pilotes ont été répartis par tirage au sort en quatre groupes distincts.

GROUPE 1 : Buemi, Conway, Duval, Heidfeld, Sarrazin,

GROUPE 2 : Abt, Di Grassi, Frijns, Piquet, Vergne.

GROUPE 3 : d'Ambrosio, de Silvestro, Prost, Senna, Turvey.

GROUPE 4 : Bird, Da Costa, Ma Qing Hua.

Sur une piste relativement « fraîche », seulement dix degrés dans l'air pour une petite quinzaine sur la piste, Sébastien Buemi fut le premier pilote à s'élancer. Pour rappel, chaque pilote a le droit à deux tours : un premier tour pour préparer la voiture, à 170 kilowatts, et un deuxième tour chronométré, à pleine puissance : 220 kilowatts.

Buemi éjecté prématurément de la course à la Pole.

Le premier coup de théâtre a eu lieu dés le premier tour de Nick Heidfeld . Gros accident pour l'ex-pilote de Formule 1 qui a tapé le mur à l'entrée du onzième virage et de la deuxième longue courbe du circuit. Dans son malheur, il entraîna Mike Conway qui arrivait sous son nez. L'accrochage était dés lors inévitable : les deux pilotes ont dû regagner leurs stands respectifs avec de multiples dégâts.




Le drapeau rouge fut présenté quelques instants ;après cela, les pilotes lésés ont pu repartir : Stéphane Sarrazin et Loic Duval. Évidemment, Conway et Heidfled étaient sur le côté.

À l'issue de ce premier groupe, Sarrazin a su finalement faire abstraction du contexte difficile pour aller chercher le meilleur temps. Grosse déception en revanche pour Buemi, déjà sorti de la lutte pour la Super-Pole avec un temps moyen. À chaud, il a admis avoir « beaucoup souffert » lors de son tour lancé.
Le Suisse estime même « avoir plus de difficultés que les autres » ! Le constat est tout aussi délicat pour Loic Duval, en proie avec des soucis de freins.
« La séance ne s'est pas bien passée du tout : c'est un désastre ! » L'équipe Dragon Racing s'est fourvoyée avec une erreur dans la balance de freins.

L'agressivité récompensée de Jean-Eric Vergne

Dans le deuxième groupe, les observateurs scrutaient les performances de di Grassi.
Mais il ne fallait pas également oublier Jean-Eric Vergne. Certainement motivé par cette course à domicile, le Parisien est allé chercher un très beau temps en 1:01:770. Un très bon tour à l'attaque, notamment dans le dernier virage, ce qui fut suffisant pour rejoindre la Super-Pole ! « JEV » a trouvé une bonne tactique en se jetant littéralement dans le dernier virage.
En revanche, di Grassi devait patienter pour accrocher le top 5. Le Brésilien confiait que « la fraîcheur de la piste est très piégeuse pour les pilotes ». Les pilotes ont zig zagués comme jamais pour chauffer au maximum les pneumatiques.

Nico Prost sauve les Qualifications de Renault e.Dams

Le troisième groupe comptait quant à lui un gros client en la personne de Jérôme d'Ambrosio, déjà deux fois Poleman cette saison.

Mais le pilote Belge ressortira frustré, avec un neuvième temps provisoire. D'Ambrosio partira donc du milieu de la meute aujourd'hui.
Alors que Buemi a déçu, Nico Prost avait quant à lui la pression pour hisser haut les couleurs de Renault e.Dams. Avec un quatrième temps provisoire et alors qu'il ne restait plus qu'un seul groupe de pilotes, le fils du quadruple Champion du Monde était à cet instant sur la corde raide.

Deux DS Virgin Racing dans le Top 5 !

Alors quel pilote du dernier groupe allait s'inviter dans le fameux Top 5 ?

Trois pilotes seulement étaient en lice. Sam Bird pouvait profiter d'une piste dégagée pour effectuer son chrono. Les DS Virgin Racing sont décidément redoutables ici à Paris : Sam Bird décrocha le meilleur temps absolu des quatre groupes ! 1:01:514 pour le Britannique.

À des dixièmes d'année-lumière, Ma Qing Hua nous régalait quant à lui d'une belle figure libre dans la courbe du onzième au treizième virage.

Au final de ces groupes, les cinq pilotes décrochant le précieux sésame furent les suivants :
Bird, Vergne, Sarrazin, Di Grassi, Prost.


Les Français sont à la fête : sur les quatre pilotes présents, trois rejoignirent la Super-Pole !




Sam Bird toujours aussi redoutable dans le moment décisif !

Après 45 minutes de Qualifications, il était grand temps de suivre la bataille pour la Pole-Position ! La même procédure était toujours de rigueur : les cinq pilotes s'élançant les uns à la suite des autres pour un seul tour chronométré.
La pression était alors au maximum pour s'adjuger le meilleur temps.
Nico Prost s'élança le premier. Le temps fut insuffisant pour prétendre à la Pole, en 1:02:709.
À sa suite vint Lucas di Grassi. Le pilote Brésilien avait les cartes en main pour frapper un gros coup par rapport à Sébastien Buemi : son temps était meilleur que celui de Prost, et même que celui de Stéphane Sarrazin, le pilote le suivant.

Il ne restait plus que deux autres pilotes pour aller détrôner di Grassi : les deux DS Virgin Racing de Bird et Vergne.
Vergne fût le premier des deux à s'élancer pour son tour. Malgré sa tactique du "tout pour le tout" dans le dernier virage, l'ex-pilote Toro Rosso échoua, à seulement 61 dixièmes de seconde !

Sam Bird était ainsi le dernier des Mohicans pour décrocher la Pole. Et quel tour de l'Anglais ! 1:01:615, le meilleur temps des Qualifications de cet ePrix de Paris !





Après Buenos Aires et Long Beach, Bird décroche ainsi la troisième Pole-position de la saison. Il partira juste devant le leader du championnat du monde pilotes, non loin de son équipier.






À domicile, la marque DS aura toutes les cartes en main pour briller dans la "ville-Lumière", à l'heure du tout premier ePrix de Paris de l'Histoire !
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon