ePrix de Londres, Samedi : Nico Prost de retour au sommet, di Grassi garde provisoirement la main sur Buemi

ePrix de Londres, Samedi : Nico Prost de retour au sommet, di Grassi garde provisoirement la main sur Buemi

La Formule E est à Londres ce week-end pour le dénouement de la deuxième saison ! Retrouvez sur notre site le résumé de la première journée de course. Nico Prost s'impose pour Renault e.Dams, devant Bruno Senna (Mahindra) et Jean Eric Vergne (DS Virgin Racing). Dans la course au titre pilotes, di Grassi glane deux unités supplémentaires sur Buemi !

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Fia/Formula E - Victoire française à Londres : Nico Prost remporte la course du samedi !
© Fia/Formula E - Victoire française à Londres : Nico Prost remporte la course du samedi !
L'enjeu du weekend : deux hommes pour une couronne !

La principale attraction de cette manche londonienne est bien sûr cette bataille de tous les instants pour l'obtention du titre pilotes. Pour succéder à Nelson Piquet (NEXTEV TCR), champion de la première saison, deux hommes sont en course : Lucas di Grassi (ABT Schaeffler) et Sébastien Buemi (Renault e.Dams).

Fort de trois victoires, c'est le Brésilien qui tenait la corde au moment des premiers tours de roue, avec un total de 141 points. Mais à une seule petite unité, on retrouvait alors le Suisse de l'écurie française, revenu au contact après sa victoire lors de la précédente manche il y a plus d'un mois à Berlin.

Info ou intox, di Grassi reportait la pression sur son adversaire quelques heures avant le début des hostilités :

« Cela sera extrêmement difficile pour moi de résister. Nous sommes très proches au classement, et Buemi a un avantage avec le meilleur train de pilotage de la saison.  »

Modèle de constance (sept podiums en huit courses, et seulement une disqualification à Mexico), le pilote Audi en Endurance s'en tenait à un plan bien établi :

« Je tâcherai d'optimiser chaque composant de ma voiture, et de ne pas faire d'erreurs. Je dois avoir la même approche que les autres course afin de le battre de façon juste et loyale. »

De son côté, Sébastien Buemi avait surtout confiance dans la vitesse de sa Renault e.Dams :

« Je suis convaincu que nous avons le rythme, mais c'est réellement difficile de mettre tous les bons détails bout à bout.
Nous avions la vitesse sur cette piste l'an passé. Ceci dit, en qualifications, nous n'avions pas réussi à tirer le maximum de nos pneumatiques et de nos freins - ce qui évidemment ne me rend pas très confiant pour ce weekend ! »


Pour cela, le décor de la bataille reste le même que celui de la saison 1. Les acteurs de la Formule E retrouvaient la piste très étroite tracée au coeur du parc de Battersea, longue de 2,925 kilomètres et décomposée de 17 virages, que vous pouvez retrouver dans cette caméra embarquée :



De même, rappelons une nouvelle fois que l'ePrix de Londres a vu double avec deux courses : une ce samedi mais aussi une ce dimanche après-midi, qui viendra clôturer officiellement cette deuxième saison.

Les qualifications : Nico Prost le grand bénéficiaire d'une météo changeante !

En milieu de journée, Nico Prost s'offrait la pole position de ce samedi de Formula E.

Pour cela, il lui a fallu dominer des conditions atmosphériques typiquement britanniques. La pluie londonienne venait apporter son grain de sel, pénalisant les pilotes des deux derniers groupes, dont Lucas di Grassi et Sébastien Buemi.

Le temps final de Nico Prost en 1:27.192 marquait une amélioration significative, avec un gain de trois secondes par rapport à sa performance des essais libres. Mais c'est surtout sa belle prestation en Super-Pole qui marquera les esprits, avec un écart de plus de cinq dixièmes sur son premier poursuivant, en la personne du surprenant Bruno Senna (Mahindra) !

Cette séance débuta par un crash, celui de Jean-Eric Vergne. Placé dans le premier groupe de qualifications, le pilote DS Virgin Racing perdait l'arrière de sa voiture et finissait dans le mur. Nico Prost bénéficiait déjà d'une belle circonstance, en parvenant à terminer son tour juste avant le drapeau rouge. A l'inverse, Robin Frijns (Andretti) devait couper net son premier effort, mais il parvenait à inscrire à la relance un bon chrono, l'envoyant à son tour en Super-Pole !

Les nuages s'accumulaient au dessus du parc urbain mais les quatres pilotes de la Q2 bouclaient leurs tours sur une piste encore séche. Le Britannique Oliver Turvey (NEXTEV TCR) se portait à une belle deuxième position, devant Bruno Senna, qui évita de justesse le contact avec le mur à la sortie du dernier virage.

Une nouvelle fois, le drapeau rouge était de sortie avec Stéphane Sarrazin qui posait sa Venturi trop à l'intérieur d'un virage, endommageant son pneu avant gauche. Cette interruption provoqua l'arrivée officielle de la pluie qui condamna di Grassi et Buemi, qui disputérent la séance quelques minutes plus tard, sur une piste bien plus piégeuse, malgré le retour du soleil.

En terminant à 13 secondes du temps initial de Nico Prost, Sébastien Buemi se classait à une mauvaise 14e position, après avoir tenté son chrono en début de session. D'autant plus que di Grassi limitait un peu mieux les dégâts en finissant 11e à près de 12 secondes et demie.

La piste restait encore mouillée pour la quatrième et dernière séance après un éniéme drapeau rouge consécutif à une faute de Mike Conway (Venturi).

Au final, la pole se disputait donc entre quatre pilotes de la Q1 et de la Q2, le cinquième homme Jean-Eric Vergne n'ayant pas pu participer à la suite des hostilités après son crash. Nico Prost profitait au mieux de sa position de dernier homme en piste pour améliorer la marque de Bruno Senna et obtenir ainsi sa première pole position depuis la qualification de l'ePrix de Putrajaya en 2014 ! Ce qui valait bien à cet instant une accolade avec le co-responsable de son écurie, qui n'est évidemment autre que son propre père !






SUPER-POLE:

1 Nicolas Prost, Renault e.Dams : 1:27.192
2 Bruno Senna, Mahindra : 1:27.758
3 Oliver Turvey, NEXTEV TCR : 1:28.284
4 Robin Frijns, Andretti : 1:29.500
5 Jean-Éric Vergne, DS Virgin Racing : Pas de temps


6 Daniel Abt, ABT Schaeffler : 1:29.814
7 Sam Bird , DS Virgin : 1:30.453
8 Nick Heidfeld, Mahindra : 1:32.367
9 Stéphane Sarrazin, Venturi : 1:33.660
10 Loïc Duval, Dragon : 1:35.315
11 Lucas di Grassi, ABT Schaeffler : 1:35.711
12 Jérôme d'Ambrosio, Dragon : 1:35.727
13 Ma Qing Hua, Aguri : 1:36.748
14 Sébastien Buemi, Renault e.Dams : 1:36.771
15 Mike Conway, Venturi : 1:37.562
16 António Félix da Costa, Aguri :1:38.501
17 Nelson Piquet Jr, NEXTEV TCR : 1:38.922
18 Simona de Silvestro, Andretti : 1:50.455

La course : Victoire impériale pour Prost, scénario haletant plus loin autour de di Grassi et Buemi !

Parti en position de pointe, Nico Prost a connu de son côté une course somme toute tranquille en s'échappant très vite du reste de la meute.

Seul Bruno Senna s'accrochait tant bien que mal au contact du pilote français. Peu en réussite cette saison, le pilote Renault e.Dams creusait cette fois l'écart en mettant à plus de 10 secondes ses poursuivants à l'issue du changement de voiture à mi-parcours.

Derrière, le spectacle pour la course au titre était épique ! Lucas di Grassi comme Sébastien Buemi gagnaient tous deux des positions au prix de plusieurs dépassements spectaculaires !

Les deux prétendants roulaient au sein d'un petit groupe extrêmement compact, de Robin Frijns, virtuel quatrième, jusqu'à Buemi, neuvième au onzième tour de course. Entre les deux, on retrouvait Vergne, Bird, Di Grassi.

Dans cette lutte de tous les instants, Daniel Abt venait pimenter la course en défendant jusqu'au bout sa position face à Buemi, revenu dans ses rétroviseurs. Peu de temps auparavant, Abt avait laissé sans broncher sa place au profit de Di Grassi.

Mais l'Allemand de l'écurie éponyme partait à la faute au 20e tour, en venant percuter le mur, entrainant même dans son malheur Robin Frijns qui était à la lutte avec lui !

La voiture de sécurité était alors de sortie, relâchant la meute pour les dix derniers tours de course, une fois les débris effacés sur la piste londonienne.

Nico Prost relançait alors les débats, toujours devant Senna et Turvey, avec di Grassi cinquième et Buemi sixième. La tension montait encore d'un cran avec di Grassi qui perdait un bout de son aileron avant, dans sa lutte avec Vergne juste devant lui ! Une épée de Damoclés pendait au dessus de la tête du pilote ABT Schaeffler, qui pouvait perdre gros à tout moment, au sens propre comme au sens figuré.




Les échanges radios étaient savoureux, traduisant notamment l'extrême tension de Buemi. Le Brésilien et le Suisse étaient au corps à corps au 27e tour et di Grassi freinait le plus tard possible pour résiter à un dépassement à l'intérieur.

Devant eux, Vergne et Turvey s'empoignaient également et manquaient de finir dans le décor après un freinage du Parisien à la limite de la poussette sur le pilote NEXTEV.

La fin de course était irrespirable et Buemi perdait une place au profit de Bird, qui était néanmoins passé sous drapeau jaune, juste après le crash de Turvey, qui perd de son côté un podium qui lui tendait les bras, dans l'antépénultième tour de course !

Ceci étant Bird, ne rendait pas sa position. Mieux encore, il mettait à son tour une pression énorme sur di Grassi, jusque dans les utlimes virages de cette course. Mais dernier rebondissement, la voiture de Bird terminait au ralenti et Buemi passait en force juste avant le drapeau à damiers !

Loin de toute cette animation, Nico Prost retrouvait la plus haute marche du podium en s'imposant dans cette course 1 !

Non loin des bords de la Tamise, le Français remporte donc sa deuxième victoire dans la discipline, après un succés acquis à Miami au mois de mars 2015. Bruno Senna monte pour la première fois de sa carrière électrique sur le podium alors que Jean-Eric Vergne compléte une belle performance franco-française du haut de sa troisième position.






Voici le classement provisoire de cette course 1:

PiloteEquipeTours
1N. ProstRenault e.Dams 33
2B. SennaMahindra Racing33
3J. VergneDS Virgin33
4L. di GrassiABT Schaeffler33
5S. BuemiRenault e.Dams33
6A. da CostaTeam Aguri33
7S. BirdDS Virgin33
8N. HeidfeldMahindra Racing33
9J. d'AmbrosioDragon Racing33
10M. ConwayVenturi33
11S. de SilvestroAndretti33
12S. SarrazinVenturi33
13Q. MaTeam Aguri33
14N. Piquet JrNEXTEV TCR33
15O. TurveyNEXTEV TCR30
16L. DuvalDragon Racing23
17R. FrijnsAndretti 19
18D. Abt ABT Schaeffler19


Au classement du championnat pilotes, di Grassi porte ainsi l'écart à deux unités supplémentaires sur Buemi. 153 points pour le pilote ABT Schaeffler contre 150 pour le pensionnaire de l'écurie Renault e.Dams.

Chez les constructeurs, Renault e.Dams devra convertir la balle de match avec un écart désormais de 37 points sur ABT Schaeffler. 240 points pour l'écurie française contre 203 points pour la formation allemande.

Vous l'aurez donc compris, tout reste encore à faire pour l'obtention du titre pilotes en Formule E !
Le rendez-vous est déjà pris pour demain après-midi et le résumé de la dernière journée de cette saison 2015-2016.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon