ePrix de Londres, Dimanche (2) : Back to back pour Prost, Buemi sacré champion après un scénario invraisemblable !

Terrible dénouement pour cette deuxième saison de Formule E: parti troisième, Lucas di Grassi a sorti dés le départ le poleman Sébastien Buemi, son adversaire direct pour le sacre Pilotes ! Le titre se décida ainsi à l'obtention du meilleur tour : après une partie endiablée de poker menteur, Buemi (15e à l'arrivée) prend la couronne ! Nico Prost a lui remporté le dernier ePrix devant Daniel Abt (ABT Schaeffler) et Jérôme d'Ambrosio (Dragon Racing).
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Buemi/Renault e.Dams: le duo gagnant de cette deuxième saison de Formule E !
Buemi/Renault e.Dams: le duo gagnant de cette deuxième saison de Formule E !
Après une pole acquise sans coup férir, Sébastien Buemi était face à son destin au moment du départ de ce dernier ePrix. Revenu à hauteur de di Grassi (153 points chacun avant l'épreuve), les choses étaient limpides : il "suffisait" au Suisse de finir devant le Brésilien (3e sur la grille) pour s'emparer de la couronne des pilotes.

En soutien de luxe, Nico Prost avait aussi une lourde responsabilité en partant en deuxième position. Il s'agissait de défendre le plus longtemps possible sa position face au leader du team ABT Schaeffler.

La météo londonienne restait clémente au moment du départ et le crachin ne menaçait pas le coup d'envoi de cette finale !

A l'heure du thé, 16 heures ( heure anglaise ), le coup d'envoi de cette dernière course était donné !

L'apogée de la dramturgie dés le départ : di Grassi accroche Buemi !

A l'envolée, STUPEUR : Lucas di Grassi dépassait de justesse Nico Prost à l'extérieur vers le deuxième virage, loupait son freinage et percutait Sébastien Buemi !!!

Coup de théâtre dans ce duel au soleil : di Grassi et Buemi finissaient dans l'échappatoire. Mais les deux pilotes pouvaient repartir, avec de multiples dégâts : à l'avant côté gauche pour di Grassi, aileron arrière arraché pour Buemi. La Safety Car était de sortie pour évacuer les débris. Buemi retombait au treizième rang et di Grassi rentrait aux stands pour changer de monture.




Dans l'affaire, le grand gagnant était à ce moment di Grassi, qui était devant Buemi au classement du championnat.

Au troisième tour, la meute était relancée, avec un Nico Prost en tête devant Heidfeld (Mahindra Racing) et Abt. Vergne (DS Virgin Racing) pointait au cinquième rang. Buemi rentrait à son tour aux stands pour changer de monoplace. Le Suisse prenait tout son temps pour repartir et se ménager un espace en piste.

Dés lors, le plan était clair : effectuer le meilleur tour en course. Faire la différence et marquer deux points décisifs. Quoi qu'il arrive, les deux pilotes ne franchiraient pas la ligne d'arrivée.

En dehors de l'attention portée à di Grassi et Buemi, un autre incident se déclenchait au huitième tour avec l'immobilisation en plein milieu de la piste de Sam Bird. Pas de chance cette fois pour l'Anglais, vainqueur ici-même il y a un an à l'occasion de la course 2. La voiture de sécurité faisait de nouveau son apparition pour deux tours. Au 10e tour, Prost relançait une deuxième fois cette course.

Un championnat pilotes qui se décide au meilleur tour !

Au 12e tour, Buemi ressortait enfin en piste ! De son côté, Lucas di Grassi rentrait aux stands, après avoir réalisé le meilleur temps provisoire en course. Les deux pilotes oubliaient ainsi totalement le classement pour chercher ce précieux sésame.

Voilà pourquoi Buemi se jettait dans les stands au treizième tour après une nouvelle interruption, provoquée par un accrochage entre Robin Frijns (Andretti) et Loic Duval (Dragon Racing), sémant au passage une petite confusion en plein coeur du peloton.

Au 15e tour, Prost menait toujours la danse devant Nick Heidfeld et Daniel Abt. Sébastien Buemi revenait quant à lui en piste. Mais Lucas di Grassi repartait devant et faisait mine de bouchonner le Suisse, pour l'empêcher de prendre le meilleur tour. La course franchissait le cap de la mi-parcours et le déroulement de cette course était tout simplement impensable.




La partie endiablée de poker menteur di Grassi-Buemi monopolise l'attention.

Au 19e tour, il était temps de rentrer aux stands pour les leaders et le changement réglementaire de monoplace. Trafic dense dans la pit-lane au moment de la remise en piste.

Et pendant ce temps, Buemi tentait toujours de faire le meilleur tour. Malgré le trafic, Buemi reprenait la référence chronométrique au 20e puis au 23e tour ! Désormais, c'était au tour de di Grassi de réagir, Buemi prenait virtuellement les deux points et la couronne des pilotes.

En tête, Nico Prost continuai lui son bonhomme de chemin, devant Daniel Abt et Jean-Eric Vergne. Nick Heidfeld était lui tombé au quatriéme rang après le passage obligatoire aux stands.

La fin de course était en vue et au 29e tour, Buemi tenait toujours son bien. Mais la direction de course, très discréte jusque là annonçait (enfin) enquêter sur l'incident du départ, après la course. Le passage de Jean-Paul Driot, directeur de l'écurie Renault e.Dams n'y était certainement pas étranger.

Lucas di Grassi rend les armes, la gloire pour Renault e.Dams !

En piste, le Brésilien restait toujours en lice pour se rapprocher du meilleur temps du Suisse. Au 30e tour, di Grassi faisait passer un frisson dans le dos de l'écurie Renault e.Dams, avec un temps de 1:24.633, à moins de deux dixièmes de la référence de Buemi ! Au 32e tour, di Grassi descendait finalement de voiture et s'avouait vaincu.




Triomphe total donc pour l'écurie Renault e.Dams. Victoire en course pour Nico Prost, le titre pilotes pour Sébastien Buemi !! L'équipe garde également son bien avec la couronne des constructeurs.


Après avoir échoué de justesse face à Nelson Piquet en 2015 sur cette même piste, après avoir fait partie de l'équipage Toyota déchu de la victoire dans le dernier tour des 24 heures du Mans cette année, Buemi écrit cette fois sa légende dans le bon sens et pouvait laisser parler ses émotions, en larmes dans le garage de l'écurie française.




De son côté, son équipier Nico Prost remporte son troisième ePrix personnel en deux saisons, et réalise surtout un beau doublé après son succés ce Samedi. Sur le podium pour l'accompagner, Daniel Abt et Jérôme d'Ambrosio, qui a profité des déboires de Vergne, qui a terminé à l'agonie cette course, batterie vidée.

Voici le classement complet de ce dernier ePrix :

PiloteEquipeTemps / Ecart
1N. ProstRenault e.Dams 33 Tours
2D. AbtABT Schaeffler Audi Sport+7.633
3J. d'AmbrosioDragon Racing+22.524
4L. DuvalDragon Racing+23.290
5S. SarrazinVenturi+24.984
6B. SennaMahindra Racing+27.174
7J. VergneDS Virgin+1:07.002
8N. HeidfeldMahindra Racing+1:07.544
9A. da CostaTeam Aguri+1:08.324
10N. Piquet JrNEXTEV TCR+1:14.270
11O. TurveyNEXTEV TCR+1 Tour
12Q. MaTeam Aguri+1 Tour
13M. ConwayVenturi+1 Tour
14L. di GrassiABT Schaeffler Audi Sport+15 Tours
15S. BuemiRenault e.Dams+17 Tours
16R. FrijnsAndretti+22 Tours
17S. de SilvestroAndretti +24 Tours
18S. BirdDS Virgin Racing+27 Tours
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top