Venturi en lice, toujours avec Sarrazin comme référence

Venturi en lice, toujours avec Sarrazin comme référence

Cinquième partie de notre preview des écuries et pilotes pour la saison 2016/2017 de Formule E qui débute le 9 octobre dans les rues de Hong Kong, consacrée à Venturi

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Venturi - L'équipe monégasque tâchera de remporter sa toute première victoire en Formule E !
© Venturi - L'équipe monégasque tâchera de remporter sa toute première victoire en Formule E !
La structure monégasque fait partie du groupe Venturi fabricant de véhicules électriques. Les fondateurs de l’écurie sont Gildo Pallanca Pastor... et l’acteur Américain Leonardo DiCaprio, qui est toujours l'un des actionnaires majoritaires de l'écurie. Durant la saison 2014/2015, l'équipe est monté une fois sur le podium par l’intermédiaire de Nick Heidfeld, à l'occasion de la manche de Moscou.
Pour la saison 2015/2016 l’équipe a réussi de nouveau à grimper sur la boîte à Long Beach, avec Stéphane Sarrazin. Surtout, elle marqua une belle progression en terminant au sixième rang des constructeurs avec un total de 77 points, malgré l'expérience prématurée de Jacques Villeneuve, qui ne participa qu'aux quatre premières courses avant de céder sa place à Mike Conway, qui ramena 6 points sur les 6 dernières courses.
Avec son mélange d'expérience et de fraicheur (apportée par le rookie Mario Engel), l'équipe monégasque veut voir plus haut cette année après une deuxième campagne plus convaincante : histoire de venir titiller les gros bras du championnat.

Quoi qu'il en soit, la nouvelle Venturi aura été inaugurée comme il se doit, par le prince Albert II de Monaco en personne. Le régent de la Principauté a conduit la voiture électrique devant les médias, rassemblés pour l'occasion dans les jardins privés du Palais princier.
Grand passionné de sport, le prince Albert II croit fermement en l'avenir de la discipline. Cela va sans dire, ce dernier n'est pas peu fier de son équipe, basée uniquement à Monaco, dans le quartier de Fontvieille.




« Nous espérons voir les voitures Venturi se battre pour les premières places et la victoire. » a t-il déclaré aux journalistes présents sur place. « Vous savez à quel point je suis attaché à la mobilité électrique et aux énergies renouvelables. Je serais donc très fier si l'équipe parvient à faire briller les couleurs de la Principauté ! »
Rappelons au passage que la marque Venturi est une référence dans l'univers électrique, en ayant récemment établi le nouveau record mondial de vitesse de pointe pour une voiture électrique, la Venturi VBB-3, qui a atteint la marque phénoménale de 549.43 km/h ! Alors, les pilotes de l'écurie seront t-ils inspirés par un tel exploit ?




Maro Engel : Le pilote allemand de 31 ans est nouveau dans la discipline et devra rapidement s'adapter à des monoplaces difficiles à maîtriser et à des formats de week-end avec un temps de roulage limité. Ce constat se renforce d'autant plus que sa dernière expérience en monoplace est assez ancienne puisqu'elle date déjà de 2007 en F3 Britannique, où il a fini vice-champion. Cela faisait désormais plusieurs années qu'il s'était dirigé vers le GT mais surtout le Touring Car en DTM et V8 Supercar. Il pourra toutefois bénéficier de l’expérience de son équipe et de l'expertise de son coéquipier. Mais l'un des cinq rookies de la saison peut déjà se targuer de chronos tout à fait satisfaisants lors des Essais Privés disputés à Donington !

Stéphane Sarrazin : Le pilote français de 41 ans, doyen du championnat, rempile pour une troisième saison consécutive chez Venturi. Sa première saison s’avéra assez difficile puisque son meilleur résultat fut une sixième place à Berlin. Il acheva cette première saison avec 22 points et une quatorzième place au général. Sa seconde campagne fût plus fructueuse avec un podium à Long Beach, soixante-dix points et une sixième place au général. Le Français est passé par beaucoup de disciplines dont la F1 en tant qu'essayeur pour Prost GP et pour une course chez Minardi en 1999 et fait actuellement partie du programme officiel Toyota en WEC et ce depuis 2012. La dernière saison fut donc très convaincante pour le natif du Gard, ce qui ouvre des perspectives excellentes pour cette saison 3. Sa position dépendra aussi des performances de sa monoplace, qui, si elle est efficace, pourrait lui permettre de se surpasser et de se montrer plus régulièrement.


Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon