Mahindra Racing, un outsider en puissance ?

Mahindra Racing, un outsider en puissance ?

Sixième partie de notre preview des écuries et pilotes pour la saison 2016/2017 de Formule E qui débute le 9 octobre dans les rues de Hong Kong. Notre focus est consacré ici à Mahindra Racing.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Mahindra - Le Suédois Felix Rosenqvist est l'un des cinq rookies de cette saison 2016-2017
© Mahindra - Le Suédois Felix Rosenqvist est l'un des cinq rookies de cette saison 2016-2017
L’écurie dirigée par Dilbagh Gill fait partie du groupe indien « Mahindra & Mahindra », constructeur d'automobile et de tracteur agricole, crée en 1945. La structure de Formule E est ainsi imbriquée dans un vaste réseau, Mahindra Racing est aussi engagée dans le championnat du monde de Moto 3. À cet égard, la branche électrique reçoit des innovations en lien direct avec la partie sur deux-roues. Preuve de sa puissance, le groupe détient actuellement 51% des parts de Peugeot Scooters, considéré comme le cinquième plus gros fabricant de deux-roues motorisés d'Europe.

Présente depuis la création de la Formule E, la première saison fût difficile pour Mahindra Racing avec une simple quatrième place, comme meilleur résultat dans la dernière course à Londres. Cette saison s’acheva avec 58 points et une décevante huitième place au classement des constructeurs. La saison 2015/2016 s’avéra plus fructueuse avec deux podiums à Pékin (Nick Heidfeld) et Londres (Bruno Senna), à l'issue de la première course. C’est donc une cinquième place au classement qui attendait la structure, avec un score plus intéressant de 143 points au compteur. Le Team peut toujours espérer progresser dans le classement, bien que la concurrence soit très rude dans cette partie de tableau ;si la nouvelle saison s'avère avec le même état des forces que la saison passée, avec peu d’écart entre la troisième place (occupée à l'époque par DS Virgin Racing) et la cinquième.



Nick Heidfeld : Au même titre que Stéphane Sarrazin chez Venturi (41 ans), l’Allemand de 39 ans est un autre vétéran du plateau. D'ailleurs, les suiveurs de la discipline se souviennent qu'il faillit être le premier vainqueur lors de l'ePrix 2014 de Pékin, avant de s'envoler dans les barrières lors du dernier tour de course, après un contact musclé avec Nicolas Prost.



Il pilota pour sa première saison chez Venturi avec plus ou moins de succès. Souvent pénalisé par des erreurs de son équipe ou de la malchance, il décrocha tout de même un podium à Moscou pour finir douzième du championnat avec 31 points. Pour la saison 2, il rejoignit Mahindra, en association avec Bruno Senna. La saison fût moins difficile bien qu’il ait dû manquer la course de Punta del Este à cause d’une blessure au poignet. De nouveau, il monta une fois sur le podium, cette fois à Pékin et obtint des résultats plus réguliers. Il totalisa 53 points au championnat des pilotes, se matérialisant ici par une dixième place générale au championnat.
Il faut souligner que l’Allemand participa au championnat de Formule 1 de 2000 avec feu Prost Grand Prix, à 2011 chez Lotus en passant par Sauber, Jordan et Williams. En plus de son implication dans la discipline, il participe au championnat WEC dans l’équipe LMP1 privée Rebellion depuis 2012, aux côtés, entre autres de Nicolas Prost. Nick Heidfeld, qui a battu ses deux équipiers de Formule E, devra compter sur une nouvelle amélioration des performances de son équipe pour décrocher de bons résultats. Il devra nul doute endosser le rôle de leader, avec l’arrivée de l'autre côté du box du jeune Félix Rosenqvist.

Felix Rosenqvist : Le Suédois de 24 ans fait partie des nouveaux venus en Formule E pour cette troisième saison, en remplacement de Bruno Senna. Pas maladroit en monoplace, il remporta de nombreux championnats dont surtout la F3 Europe en 2015, en s'imposant au très célèbre Grand Prix de Macao. Comme Pascal Wehrlein et Esteban Ocon, ce protégé de Mercedes a participé à de nombreuses disciplines cette saison, en Indy Light, en Blancpain Series et en DTM pour cette fin de saison 2016. Pour sa première saison en Formule  E, il devra apprendre à manier ces monoplaces d’un genre nouveau et s’habituer à des week-ends compacts. Son parcours en monoplace sera toutefois un atout majeur.



Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon