Le Dragon Racing unit ses forces à Faraday Future pour la troisième saison

Le Dragon Racing unit ses forces à Faraday Future pour la troisième saison

Huitième partie de de notre preview des écuries et pilotes pour la saison 2016/2017 de Formule E qui débute le 9 octobre dans les rues de Hong Kong, consacré à Faraday Future Dragon Racing.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Faraday Future Dragon Racing - Jérôme d'Ambrosio parviendra t-il à décrocher sa première véritable victoire sur la piste cette saison ?
© Faraday Future Dragon Racing - Jérôme d'Ambrosio parviendra t-il à décrocher sa première véritable victoire sur la piste cette saison ?
Fondée en 2007 par Jay Penske et Stephen J. Luczo, le Dragon Racing est une équipe américaine basée à Los Angeles. D'abord connu pour sa participation en IndyCar Series, qui fut effective entre 2007 et 2014, le team se tourna ensuite vers le monde fascinant de la Formule E.

En outre, notons que le Dragon Racing dispose aussi d'une usine complémentaire en Grande-Bretagne, sur le circuit de Donington Park. Pour cette troisième saison, la structure s'associe à Faraday Future, une société spécialisée dans les véhicules autonomes et électriques. Dans ses bagages, Faraday Future a amené ni plus ni moins que Marco Mattiacci, l'ex team principal de la Scuderia Ferrari, en 2014. Le businessman italien a été tout simplement nommé directeur mondial de la marque et directeur commercial de Faraday Future !

Du côté de l'historique, la première saison de l'équipe s’avéra être un bon cru avec cinq podiums, un à Berlin et un à Londres en course 1 ainsi qu'un double podium, toujours à Londres, dans la dernière course. Parmi ces podiums, il faut compter la victoire de Jérôme d'Ambrosio à Berlin, obtenue sur tapis vert après la disqualification de Lucas di Grassi. Au final, l’équipe termina à une très belle deuxième place du classement des constructeurs avec 171 points.
La deuxième saison fut tout aussi correcte, avec trois podiums : le premier à Punta del Este, le deuxième à Londres (course deux) ainsi qu’une victoire à Mexico pour d’Ambrosio acquise, encore, une fois après la disqualification de Lucas di Grassi ! Néanmoins, la structure termina plus en retrait sa saison, en tombant à la quatrième place au classement des équipes, avec 143 points. Malgré tout, l’équipe a pu se satisfaire de finir derrière trois équipes toutes soutenues par des constructeurs ! Cette saison, l’écurie devra continuer à obtenir des résultats au moins semblables pour être à la hauteur de son nouveau statut. Pour cela, le Dragon Racing peut compter sur un groupe propulseur fourni par Venturi (le fabricant électrique monégasque, également propriétaire d'une écurie du plateau à part entière). Le Williams Advanced Engineering fournit quant à lui la batterie, qui produira les 200 kilowatts requis à régime maximal.
Quoi qu'il en soit, le challenge semble réalisable pour cette structure très solide :


Loïc Duval :
Le Français de 34 ans continue son bonhomme de chemin dans le championnat, après avoir débuté sa première saison chez Dragon à l'occasion de l'ePrix de Miami en Mars 2015. Il monta par deux fois sur le podium, à Berlin et à Londres, à l'occasion de la course 2. Il termina avec 42 points et une neuvième place au classement des pilotes. Conservé pour la saison 2 chez Dragon, les résultats furent moins bons puisqu’il ne décrocha pas de podium : il se contenta d’une quatrième place comme meilleur résultat. Il décrocha simplement la 8éme place du classement des pilotes avec 60 points. En outre, Duval continue sa progression en WEC avec Audi, commencée en 2012. Vainqueur des 24 heures du Mans en 2013, il fut sacré champion WEC la même année. S'agissant de la Formule E, le natif de Chartres doit redresser la barre. Après une première demi-saison convaincante, sa deuxième saison sans aucun podium et un duel perdu face à son coéquipier lui met d'emblée la pression de hausser son niveau de jeu pour cette troisième saison.

Jérôme d'Ambrosio :
Le Belge de 30 ans sera de nouveau présent sur la grille à Hong Kong, pour sa troisième saison personnelle. Pour sa première saison, il a été choisi par l’écurie Dragon pour débuter le nouveau programme. Sa première saison fût auréolée de deux podiums dans les deux dernières courses à Londres, ainsi qu’une victoire à Berlin, acquise par le biais de la disqualification du véritable vainqueur, Lucas di Grassi. Résultat des courses : il grimpa au quatrième rang du championnat des pilotes, avec 113 points. Pour sa seconde saison, il continua l’aventure chez Dragon en décrochant de nouveau deux podiums cette fois à Punta del Este et dans la course deux à Londres. N'oublions pas sa victoire, à Mexico, obtenue notamment après un duel intense avec Sébastien Buemi !


Au final, d'Ambrosio termina cinquième du classement des pilotes, avec 83 points. Notons qu'il a disputé une saison pleine en F1 avec Virgin Marussia en 2011 ainsi qu’une pige en 2012 au Grand Prix d’Italie, à bord de la Lotus-Renault, en remplacement de Romain Grosjean, suspendu pour cette course après le crash de Spa. Il avait avant cela piloté en GP2 pour DAMS, et appris son métier dans les différentes Formule Renault.
Pour cette nouvelle saison, d'Ambrosio se concentrera uniquement sur la Formule E. Il reste donc sur deux premières saisons réussit, en gardant une belle régularité, et en battant son coéquipier à chaque fois. Il peut avoir de bons espoirs d’être toujours bien placé si son équipe Dragon se montre toujours aussi forte, et proche de la tête du classement.

* Mise à jour en date du 6 Octobre :
La livrée finale du Faraday Future Dragon Racing a officiellement été dévoilée en marge de l'ePrix de Hong-Kong. Après le rouge métallique de la saison deux, place désormais à un design pré-dominant noir et blanc, utilisant la marque Faraday Future pour ajouter un effet de style assez étonnant. Reste à savoir si ce style plaira aux suiveurs de la Formule E...






Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon