La soif de revanche de Lucas di Grassi et du ABT Schaeffler Audi Sport

La neuvième et avant-dernière partie de de notre preview des écuries et pilotes pour la saison 2016/2017 est consacrée à ABT Schaeffler Audi Sport, qui tentera enfin de remporter l'une des deux couronnes, notamment par le biais de son fer de lance : Lucas di Grassi.
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Lucas di Grassi et Daniel Abt posent devant la monoplace de leurs ambitions ultimes
Lucas di Grassi et Daniel Abt posent devant la monoplace de leurs ambitions ultimes
Toujours dirigée par le propriétaire éponyme Hans-Jürgen Abt, l'équipe allemande recevra encore l’appui technique et financier d’Audi Sport pour jouer le titre à la fois pilote et constructeur, comme elle l’a fait durant les deux premières saisons du championnat. En effet, lors de la saison 2 de la discipline 100% électrique, le Abt Schaeffler Audi Sport a terminée à la fois deuxième du championnat constructeur, derrière Renault e.dams ;mais aussi à cette place du classement des pilotes, par l’intermédiaire de Lucas Di Grassi.
Cette année, le soutien de la marque aux anneaux sera encore plus fort, avec un engagement financier et technique accru d'Audi, au bénéfice de la structure ABT. À ce titre, l'équipe peut maintenant utiliser les infrastructures d'Audi Sport au sein de la base de Neuburg.
Une dernière étape en somme avant une participation officielle sous le nom de la marque d'Ingolstadt pour la quatrième saison ! D'ici là, l'implication d'Audi sera directement visible sur les flancs et sur l'aileron arrière de la nouvelle ABT Schaeffler, appelée " FE02 ".

Directeur du Audi Motorsport, le célèbre Docteur Wolfgang Ullrich a illustré ce nouveau plan de bataille.

« Audi a toujours utilisé le sport automobile pour tester et développer de nouvelles technologies en vue d’une utilisation pour les modèles de série
« Avec la technologie quattro, nous avons révolutionné le rallye ainsi que la course et significativement augmentés les standards sur circuit. Aux 24 Heures du Mans, Audi a été le premier constructeur à gagner avec un moteur TFSI, puis un TDI, puis hybride, écrivant ainsi l’histoire du sport automobile à plusieurs occasions. »

« Désormais, nous avons l’intention de répéter cela dans le cadre de la course automobile entièrement électrique. »

Lucas Di Grassi : Le pilote Brésilien de 32 ans sera sans aucun doute l'un des hommes forts de la Formule E version 2016-2017, dans la lignée d'un parcours déjà exemplaire. Déjà vainqueur de la la toute première course à Pékin en Septembre 2014, le natif de Sao Paulo fait preuve d'une véritable régularité : troisième du classement général pilotes en 2014-2015, di Grassi a encore haussé son niveau de jeu en 2015-2016. Trois victoires furent ajoutées à son palmarès : à Putrajaya, à Long Beach et à Paris. Cela sans oublier sa cruelle disqualification pour un poids de voiture à peine excessif à Mexico, après être monté sur la plus haute marche du podium.
Mais au final, les spectateurs ont surtout retenu sa lutte de tous les instants avec Sébastien Buemi pour le titre de champion, et ce jusque dans la dernière manche à Londres. Un final épique qui a marqué les esprits, avec cet accrochage du premier virage entre les deux hommes, pour un titre qui s'est joué à l'obtention du meilleur tour : deux points séparant seulement les protagonistes ! (155 pts pour Buemi, 153 pts pour di Grassi)



Au-delà de ses performances en Formule E, notons que l'ex pilote Virgin Racing en Formule 1 (2010) fera encore partie du programme officiel Audi en WEC jusqu'à la fin de cette année civile 2016, la suite étant sujette à confirmation.
Quoi qu'il en soit, Lucas di Grassi fixe clairement son objectif personnel pour cette nouvelle saison : le titre ni plus ni moins !




Daniel Abt : Lui aussi présent en Formule E depuis sa création, l’Allemand de 23 ans est le fils d'Hans-Jürgen Abt ;et le neveu d'un ancien pilote de DTM, Christian Abt. Le parcours électrique du Bavarois a connu des hauts... mais aussi beaucoup de bas. Les moments forts de sa saison 1 furent une troisième place à Miami, et une pole-position à Long Beach, non converti en victoire (15e seulement à l'arrivée). Il a connu aussi beaucoup de moments creux, comme un tête à queue dés le premier tour de sa course à la maison à Berlin, ce qui ne le porta qu'en onzième position du classement final, avec 32 points.
Dans la même veine, Daniel Abt a bouclé sa saison 2015-2016 à une modeste septième position du classement général, pour trois podiums acquis à Long Beach, Berlin et Londres. Toujours très en retrait de son équipier (85 points d'écart entre les pilotes à la fin de la saison 2 !), nul doute que l'ex pilote GP2 aura à cœur de prouver que l’on peut compter sur lui pour atteindre des résultats à la hauteur du statut de son équipe !
Très actif sur les réseaux sociaux, Daniel Abt en gardera à coup sûr sa sympathie naturelle, en faisant vivre au plus près le quotidien d'un pilote de Formule E aux fans, comme avec cette vidéo parue sur son compte Youtube au moment des essais privés de Donington.


Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top