ePrix de Paris : Buemi et di Grassi dominent les répétitions générales

Les vingt pilotes du plateau de Formule E ont retrouvé le circuit des Invalides à l'occasion des deux séances d'essais libres. Sébastien Buemi (Renault e.dams) puis Lucas di Grassi (Abt Schaeffler) se sont portés en tête. Voici les principaux enseignements de ces 75 minutes de roulage !
Logo Mi Redaction
Rédigé par
Vitesse prometteuse pour l'écurie DS Virgin, malgré une halte imprévue en FP1
© Fia/Formula E / Vitesse prometteuse pour l'écurie DS Virgin, malgré une halte imprévue en FP1
Buemi de bon matin

L'avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt. L'adage est particulièrement vrai en Formule E, qui lance traditionnellement ses journées d'ePrix aux premiers rayons du soleil.
Dés 8h du matin, le feu passait au vert pour le coup d'envoi de la FP1. Une séance initiale dominée par Sébastien Buemi, avec un chrono de 1:01.998, plus rapide de sept dixièmes que José Maria Lopez, une seconde pleine sur Jean-Eric Vergne. Resté discret en début de séance, le Suisse sortait un tour convaincant sur le gong, en exploitant le régime maximal des 200kW autorisés, ce qui explique au passage un tel écart.

Sur une piste encore « verte », les pilotes ajustaient leurs trajectoires et leurs points de freinage. Pour certains, l'apprentissage était plus rude que d'autres.
José Maria Lopez fut à ce titre le premier pilote dans le mur, après avoir raté le freinage du premier virage, au bout de la ligne droite de départ, boulevard des Invalides. Un accident sans fâcheuses conséquences pour l'Argentin qui enclenchait la marche arrière avant de reprendre le fil de sa séance.

Paradoxalement, les DS Virgin alternaient le clair obscur au cours de ces premiers tours. Immobilisé dés son tour de sortie dans le premier secteur, Sam Bird abandonnait sa voiture avant de rabattre sur le second modèle. Un défaut de chargement électrique affectait le début de programme de l'Anglais, qui s'est quand même hissé à la sixième place, après avoir occupé le haut du pavé de longues minutes avec son équipier.
Juste derrière lui, il convenait de saluer la belle septième place de Mike Conway, le revenant, au volant de sa Dragon Racing.





di Grassi sur le fil

La deuxième séance d'essais libres, d'une durée de trente minutes seulement, a surtout été placée sous le signe des préparations aux qualifications. Dés le feu vert, aucun pilote ne manquait à l'appel pour améliorer les chronos de la FP1. Felix Rosenqvist se portait d'emblée au sommet avec un joli chrono de 1:02:300. La meute des 13 premiers se tenait alors dans un mouchoir de poche : en 9 dixièmes exactement.

Après un retour par les stands, la suite de la séance fut alors consacrée aux longs relais. Encore une fois, le premier virage était la cause de bien des tracas. Lucas di Grassi en personne prenait l'échappatoire, suivi quelques instants après par Esteban Gutierrez. Aucun drapeau rouge ne fut toutefois déploré et la séance se termina sans encombres. On retiendra ici un manque d'adhérence, déploré par certains pilotes, en dépit d'une augmentation progressive des températures.
Comme le premier virage, le dernier, (soit le T14) est visé. En atteste le tête à queue de Mike Conway, qui a subi un violent décrochage à bord de sa Venturi.


À l'image de la FP3 en Formule 1, le final voyait une nouvelle amélioration des temps. José Maria Lopez confirmait sa bonne FP1 en améliorant la marque en 1:01:559. Encore une fois dans le tout dernier tour, le leader surgissait. Cette fois, Lucas di Grassi décroche la référence en 1:01:359, soit deux dixièmes exactement plus vite que le temps du Suédois.


Le match est donc lancé à quelques minutes des qualifications, programmées à 12:00. Lucas di Grassi a répliqué au meilleur temps matinal de Sébastien Buemi mais comme en 2016, les DS Virgin Racing sont aussi dans le coup pour décrocher la pole position.

Alors, qui s'élancera en tête sur le boulevard des Invalides ? Pour le savoir, suivez en notre compagnie un live-tweet de cette séance qualificative !
Partager
    graphical divider
    Media centre Barcelone
    La communauté digitale
    pour

    Motorsinside.com est un site internet construit et animé par des passionnés d'automobile pour les fans de sports auto, Formule 1 et de tout type de moteurs. Suivez-nous sur les réseaux sociaux pour nous soutenir et ne rien manquer de nos actus.

    Rejoignez la comu @motorsinside

    Top