Essais, transferts et rumeurs : Les dernières actus de la Formule E

Essais, transferts et rumeurs : Les dernières actus de la Formule E

Alors que l'intersaison de Formule E bat son plein, petit retour sur les dernières informations dans le monde des monoplaces électriques.  Icon For Chat#6  1

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Nio - Premiers tours de roues pour les Formules E à Valence
© Nio - Premiers tours de roues pour les Formules E à Valence
Trois jours de séance d’essais à Valence :

Les Formule E de la saison quatre ont fait leur rentrée des classes sur le circuit de Valence en Espagne pour trois jours d’essais de présaison les 2,3 et 5 octobre dernier. Le meilleur temps de la première journée a été réalisé par Oliver Turvey (NIO Formula E Team) en 1:18.565 devant les incontournables Sébastien Buemi (Renault e.Dams) et Lucas Di Grassi (Audi Sport ABT Schaeffler). Concernant la deuxième journée s’est cette fois Sébastien Buemi (Renault e.Dams) qui a réalisé le meilleur temps 1:21.890 devant Felix Rosenqvist (Mahindra Racing) et Sam Bird (DS Virgin Racing). Et enfin lors de l’ultime séance d’essais s’est de nouveau Oliver Turvey (NIO Formula E Team) qui a été le plus véloce en 1:21.822 , assez loin de son meilleur temps de la première journée, devant Daniel Abt (Audi Sport ABT Schaeffler) et Jean-Eric Vergne (Techeetah).

Il est difficile de dégager une hiérarchie en vue de la disparité des programmes des différentes équipes. Le constat le plus alarmant concerne l’équipe Venturi qui n’a pas pu effectuer beaucoup de tours indispensables pour récolter des données, la faute à une boîte de vitesses en manque de fiabilité. L’équipe monégasque rencontre aussi des difficultés pour choisir les pilotes qui effectueront la saison. Ces trois jours ont aussi été marqués par des incidents causés par une chicane installée dans la ligne droite pour ralentir les voitures constituées d’un mur en béton. Une deuxième chicane a été ajoutée le deuxième jour pour améliorer la situation ce qui n’a pas empêché d’autres incidents de se produire.



Le point sur les derniers transferts :

Alors que Nelson Piquet a quitté l’écurie chinoise NIO (anciennement nommé NEXTev), l’identité de son remplaçant n’a pas tardé à être dévoilée en la personne de l’italien Luca Filippi qui est débutant dans la discipline. Le pilote 32 ans a participé à trois courses en Blancpain GT Series cette saison. L’Italien a aussi piloté en IndyCar avec un podium à son actif mais surtout en GP2 duquel il aura été vice-champion en 2011 derrière un certain Romain Grosjean. La tâche de remplacer le champion de la première saison de la Formule E ne sera pas chose aisée surtout en tant que rookie dans la discipline face à un Oliver Turvey qui voudra s’affirmer comme leader de l’équipe. Du côté de l’équipe Andretti, le Portugais Antonio Felix Da Costa a été prolongé pour disputer la prochaine saison dans la discipline pour la troisième saison consécutive avec l’équipe américaine. La prolongation du lusitanien n’est pas une réelle surprise puisque BMW qui est un soutien majeur de l’équipe l’emploi en Blancpain GT Series. Le deuxième baquet n’est pas accord officialisé mais la place se jouera sûrement entre Tom Blomqvist et Alexander Sims qui sont aussi des pilotes BMW.

Nissan pourrait remplacer Renault en Formule E :

La nouvelle pourra faire grand bruit dans le monde de la Formule E puisqu’il semblerait que l’alliance Renault Nissan compte revoir sa stratégie. En effet, il semblerait que l’idée soit de faire entrer Nissan à la place de Renault dans la discipline. Rappelons tout de même que l’équipe Renault e.Dams a conquis tous les titres constructeurs depuis la création du championnat. Mike Carcamo qui dirige la branche sportive de Nissan (NISMO) a d’ailleurs rendu visite à l’équipe lors des essais de Valence. L’idée serait clairement de remettre Nissan sur le devant de la scène après l’échec du programme LMP1 en championnat du monde d’endurance. Ce changement de licence pourrait s’opérer pour la saison 2018-2019 et serait vu d’un bon œil par Alejandro Agag le PDG de la série qui souhaite fortement qu’un constructeur japonais rejoigne le championnat. Bien que Sébastien Buemi pilote pour Toyota en endurance cela ne semble pas menacer sa position dans l’équipe. La licence de l’écurie étant détenue par Jean-Paul Driot et Alain Prost, la direction de l’équipe ne sera pas impactée par ce changement.

Le circuit de Santiago révélé :

Le tracé de la capitale Chilienne qui accueillera la Formule E pour la première fois le 2 février 2018, a été révélé dans le cadre d'une démonstration de la SPARK STR_01E (monoplace de démonstration de la série) piloté par le pilote local Eliseo Salazar dans les rues de Santiago. Le circuit qui sera emprunté par les Formules E est d'une longueur de 2,46 km et passera à travers le centre-ville de Santiago avec ligne de départ arrivé situé sur l'avenue Santa Maria qui passe au-dessus de la rivière Mapacho. La suite du tracé les emmènera autour de la place Baquedano en traversant le parc Forestal qui ramènera les monoplaces sur la ligne droite de départ. Au total le circuit comptera 12 virages. La course qui accueillera la quatrième manche du championnat 2017-2018 sera la première organisée dans le pays depuis le Grand Prix de 1950 remporté par Juan Manuel Fangio qui ne faisait toutefois pas partie d'un championnat international.


Partager cet article
 Icon For Chat#6  1 commentaire

    Icon For Contact#1
    Aifaim, 17 Oct. 2017, 8:36

    Le retrait de Renault au profit de Nissan n'est pas anodin sur la carte mondiale du sport automobile. Renault en F1 et puis... C'est tout. En Endurance, néant total même en simple motoriste. En rallye, il n'y a ni présence ni projet. Le rallye-raid n'inspire pas plus le Losange. On peut y voir un recentrage des forces sur la F1, moyens humains et financiers, pour attirer les regards, tous les yeux sur le même panier. Oui, mais lorsqu'il est plein, on ne voit que le dessus du panier : c'est là qu'il faudra se hisser.


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
arrow-up icon