McLaren a une option sur la Formule E

McLaren a une option sur la Formule E

Déjà engagée en Formule 1 et en IndyCar, McLaren a souscrit une option pour intégrer la Formule E à l'horizon 2022-2023.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© McLaren - Est-ce que McLaren vise des victoires dans d'autres catégories ?
© McLaren - Est-ce que McLaren vise des victoires dans d'autres catégories ?
Va-t-on voir McLaren dans une nouvelle catégorie de monoplaces ? En tout cas, l'équipe s'est offert la possibilité de le faire en souscrivant à une option auprès du championnat électrique pour lui laisser le temps d'analyser si cela peut s'intégrer dans sa stratégie de long terme.

Zak Brown, le PDG du constructeur, a ainsi déclaré : « Nous avons observé la Formule E de très près depuis quelque temps. Nous avons observé les progrès de la catégorie et la direction qu'elle a pris pour son futur. L'opportunité de prendre une option d'entrée, avec la fin du contrat de McLaren Applied en tant que fournisseur avec la fin de la deuxième génération, va nous laisser le temps de décider si la Formule E correspond à McLaren pour une future plateforme de compétition. »

En effet, la catégorie électrique n'est pas une complète inconnue puisque sa filiale de développement fournit les batteries actuellement utilisées par l'ensemble des concurrents. Ce statut de fournisseur exclusif l'empêche pour l'instant de s'inscrire en tant que participant afin de respecter l'égalité de traitement entre toutes les équipe.

Or à l'horizon de la neuvième saison de la Formule E, une troisième génération de monoplaces verra le jour. Pourtant, cela s'inscrit dans un contexte où deux constructeurs majeurs, Audi et BMW, ont décidé de se retirer afin de se concentrer sur d'autres catégories. Ce départ est pris en compte par McLaren et va l'intégrer dans sa réflexion : « Nous allons mener une étude approfondie et allons prendre un ensemble de facteurs très large, y compris la nouvelle génération de voitures, la mise en place d'un plafond des budgets, les perspectives commerciales et marketing ainsi que les raisons qui ont conduit ces marques à choisir de ne pas continuer. »

Dans le cadre de cette analyse se posera la question du format de son engagement puisque la formation de Woking pourrait faire le choix de partir d'une feuille blanche ou, au contraire, s'appuyer sur la structure d'une équipe déjà en place. Si elle avait privilégié la première option lors de son engagement en IndyCar, les échecs répétés de Fernando Alonso l'ont depuis conduit à nouer un accord avec Sam Schmidt Racing.

Mais si McLaren se déclare officiellement candidat à la Formule E, cela ne signifie pas qu'elle ira jusqu'au bout. Cela pourrait même être un argument de négociation par rapport à un autre championnat puisque l'on sait Zak Brown tenté de s'aligner en endurance, dans le cadre de la réglementation hypercar ou LMDh, lui qui dispose de sa propre équipe, United Autosport.

Ces analyses ont également pour but de trouver un débouché pour ses ingénieurs qui ne pourront plus être engagés dans le programme F1 de par la mise en place la saison prochaine du plafond des budgets.
Partager cet article
    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    arrow-up icon