Faites partie de l'équipe

Nous privilégions la qualité et l'expérience de lecture. Bénéficiez de nos contenus premiums et d'une expérience plus rapide et sans publicités.

Voir les avantagesDécouvrir les abonnements
Sans engagement
A partir de 4€ / mois

Tout ce qu'il faut savoir sur la saison 10 de Formule E

Formule E. Les monoplaces de Formule Electrique s'apprêtent à retrouver les circuits urbains des grandes villes. Pour cette dixième saison, qui marque la deuxième année des monoplaces de troisième génération, la compétition s'annonce une fois encore passionnante. Technologie, pilotes, constructeurs, calendrier, … Tour d'horizon des principales évolutions afin de bien suivre la saison qui débute le 13 janvier à Mexico.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Les monoplaces de Formule E en piste lors des essais hivernaux de Valence
© DS Penske / Les monoplaces de Formule E en piste lors des essais hivernaux de Valence

Saison 10, deuxième année pour la Gen3

La saison 9 marquait l'arrivée des monoplaces de Gen3 en Formule E. Après la Gen1 (2014-2018) avec laquelle les pilotes devaient changer de monoplace à mi-course, la Gen2 (2019-2022) à l'autonomie plus grande et pouvant participer à l'intégralité d'une course, les pilotes avaient découvert l'année dernière une monoplace offrant de nombreuses innovations par rapport à ses prédécesseuses.

D'une puissance maximum de 350 kW, soit environ 470 chevaux, la Gen3 peut dépasser les 300 km/h et abattre le 0 à 100 km/h en 2,4 secondes. La batterie, fournie par WAE (Williams Advanced Engineering) pour toutes les équipes, est dotée d'une capacité de 40 kWh pour un poids de 284 kilos. Enfin, le poids total de la monoplace a été réduit d'une cinquantaine de kilos par rapport à la Gen2, passant d'un poids minimum de 900 kilos à 850 kilos.

Une des principales avancées de la Gen3 est l'ajout d'un moteur à l'avant permettant d'accroître la capacité totale de régénération à 600 kW, soit 40% de l'énergie utilisée pendant une course. La saison dernière, les pilotes avaient d'ailleurs été particulièrement impressionnés par cette nouveauté. La puissance des systèmes de récupération d'énergie leur permettant de retarder davantage leur freinage à l'approche d'un virage, augmentant leurs chances de dépasser un concurrent.

Enfin, pour la deuxième saison consécutive, c'est la marque sud-coréenne Hankook qui fournira les pneumatiques de 18 pouces aux 22 monoplaces engagées en Formule E. Dans la démarche écologique et durable que souhaite mettre en avant le championnat, les pneus peuvent évoluer aussi bien sur piste sèche que dans des conditions humides, ce qui permet d'en utiliser moins et d'en transporter moins lors des ePrix.

De nombreux changements sur la grille de départ

Comme souvent en Formule Electrique, le marché des transferts a été mouvementé pendant l'intersaison. Sur les 11 équipes engagées, seules trois conservent leur duo de pilotes, sept le renouvellent de moitié, tandis qu'une se lancera dans la saison 10 avec un line-up tout neuf.

Par rapport à la saison dernière, deux départs sont à noter compensés par deux arrivées dont un retour et non des moindres, puisqu'il s'agit du champion de la saison 7, Nyck de Vries. Avec le Néerlandais, ce sont 7 des 8 champions de l'histoire de la FE qui seront au départ de la saison 10.

DS Penske (Stoffel Vandoorne / Jean-Eric Vergne)

Pour cette nouvelle saison, la marque française DS Automobiles poursuit son association avec Penske Autosport avec pour ambition d'aller chercher les lauriers mondiaux. Pilote historique de la marque premium du groupe Stellantis en Formule E, Jean-Eric Vergne rempile. Pour la deuxième saison consécutive, le Français aura toujours pour voisin de garage le Belge Stoffel Vandoorne. Les deux hommes, également coéquipiers chez Peugeot en Endurance, composent le seul duo de champions FE sur la grille, ainsi que le seul duo d'ex-pilotes de F1.

 La DS E-TENSE FE23 à la robe or et noire

© DS Penske / La DS E-TENSE FE23 à la robe or et noire

Maserati MSG Racing (Maximilian Günther / Jehan Daruvala)

Autre marque du groupe Stellantis, Maserati renouvelle de moitié son duo de pilotes pour la saison 10. Vainqueur de la deuxième course à Jakarta la saison dernière, Maximilian Günther poursuit l'aventure avec la marque au Trident. A ses côtés, l'Allemand retrouvera le rookie indien Jehan Daruvala. Pilote de Formule 2 depuis 2020 et ancien pilote de réserve chez Mahindra, le natif de Bombay aura l'opportunité de prouver sa valeur dans une équipe qui a progressé tout au long de la saison 9.

La Maserati Tipo Folgore

© Maserati MSG / La Maserati Tipo Folgore

Tag Heuer Porsche Formula E Team (Antonio Felix Da Costa / Pascal Wehrlein)

Longtemps à la lutte pour les titres la saison dernière, Porsche a réalisé sa meilleure saison en FE depuis le début de son engagement dans le championnat de monoplaces électriques lors de la saison 6. Pour poursuivre sur sa lancée, la marque allemande a décidé de renouveler sa confiance en Pascal Wehrlein et Antonio Felix Da Costa. Contrairement à l'année dernière où il était aussi engagé en Endurance, le Portugais, champion de la saison 6 avec DS, n'aura qu'un seul programme en sport automobile en 2024.

La Porsche 99X Electric Gen3

© Porsche / La Porsche 99X Electric Gen3

ABT Cupra Formula E Team (Lucas di Grassi / Nico Müller)

Pour son retour en Formule E, ABT a connu une saison compliquée. Dernière du classement par équipes, le partenaire de la marque espagnole Cupra compte sur la saison 10 pour se relancer. Toujours motorisée par un bloc Mahindra, l'équipe allemande pourra compter sur le retour de Lucas di Grassi avec lequel elle a remporté le titre pilotes lors de la saison 3. A ses côtés, Nico Müller effectuera sa deuxième saison consécutive avec ABT. Avec les deux pilotes DS Penske, il est le troisième pilote de la grille FE à être également titulaire chez Peugeot en WEC.

L'ABT Cupra à moteur Mahindra

© ABT / L'ABT Cupra à moteur Mahindra

Jaguar TCS Racing (Mitch Evans / Nick Cassidy)

Le duo qu'alignera Jaguar lors de la saison 10 sera sans doute l'un des plus redoutables de la grille. Deuxième et troisième du championnat la saison dernière, Mitch Evans et Nick Cassidy comptent parmi les pilotes s'étant les mieux adaptés à la Gen3. Avec les deux Néo-Zélandais, la marque anglaise compte enfin obtenir ses premiers titres en FE. En provenance d'Envision Racing, équipe motorisée par Jaguar, Cassidy remplace Sam Bird parti chez McLaren.

Les deux Jaguar I-Type 6 aux livrées asymétriques

© Jaguar / Les deux Jaguar I-Type 6 aux livrées asymétriques

Neom McLaren Formula E Team (Jake Hughes / Sam Bird)

Après un début de saison en fanfare ponctué par un podium et une pole, McLaren est ensuite rentée dans le rang l'année dernière. Pour la saison 10, la marque anglaise qui est aussi engagée en Formule 1, en IndyCar et en Extreme E, disposera d'un duo 100% britannique. Pour piloter la monoplace toujours équipée d'un bloc Nissan, McLaren va poursuivre avec Jake Hughes. Celui-ci aura comme nouveau coéquipier Sam Bird, qui rejoint l'écurie basée à Woking après trois années chez Jaguar.

La McLaren à moteur Nissan

© McLaren / La McLaren à moteur Nissan

Andretti Formula E (Jake Dennis / Norman Nato)

Présente depuis les débuts de la Formule E, l'équipe Andretti a réalisé une magnifique saison 9 puisque c'est à bord d'une de ses monoplaces que Jake Dennis est devenu champion du monde, grâce notamment à ses 11 podiums en 16 courses. En 2024, l'Anglais aura un nouveau coéquipier en la personne de Norman Nato. Après Venturi, Jaguar et Nissan, le pilote Français va ainsi connaître sa quatrième équipe en quatre ans de présence en FE.

L'Andretti à moteur Porsche

© Andretti / L'Andretti à moteur Porsche

Envision Racing (Robin Frijns / Sébastien Buemi)

Titré au championnat par équipes, Envision Racing était toute proche de faire le doublé avec son pilote Nick Cassidy. Vainqueur de quatre courses, le Néo-Zélandais s'est envolé vers Jaguar dont le groupe motopropulseur équipera toujours les monoplaces de l'équipe anglo-chinoise. Déjà chez Envision pendant les quatre saisons de la Gen2, Robin Frijns fait son retour après une année difficile chez ABT. Il aura comme coéquipier Sébastien Buemi qui a souffert de la comparaison avec Cassidy l'année dernière.

Les deux Envision à moteur Jaguar

© Envision Racing / Les deux Envision à moteur Jaguar

Electric Racing Technology (Sergio Sette Camara / Dan Ticktum)

Exit Nio, l'équipe chinoise présente depuis les débuts de la Formule E se nomme désormais ERT pour Electric Racing Technology. Sous le capot, les monoplaces, qui seront toujours pilotées par le Brésilien Sergio Sette Camara et l'Anglais Dan Ticktum, disposeront d'un groupe motopropulseur fait maison, c'est-à-dire qui ne sera pas fabriqué avec le support d'un constructeur automobile contrairement aux autres équipes.

L'ERT X24

© ERT / L'ERT X24

Nissan Formula E Team (Oliver Rowland / Sasha Fenestraz)

Avec un seul podium et une pole position en 2023, Nissan a réalisé une saison loin de ses ambitions. Pour se rapprocher des premières places, l'équipe française soutenue par le constructeur de Yokohama misera toujours sur la pointe de vitesse de Sasha Fenestraz, et pourra compter sur le retour dans ses rangs d'Oliver Rowland. En trois années chez Nissan entre les saisons 5 et 7, l'Anglais est monté sur cinq podiums et a obtenu la seule victoire de sa carrière en FE jusqu'à présent.

La Nissan e-4ORCE 04

© Nissan / La Nissan e-4ORCE 04

Mahindra Racing (Nyck de Vries / Edoardo Mortara)

Avant-dernière du classement par équipes lors de la saison 9, l'équipe indienne compte bien redresser la barre et grimper dans la hiérarchie. Pour parvenir à ses fins, Mahindra s'est offert les services du champion de la saison 7, le pilote néerlandais Nyck de Vries. De retour en FE après un passage difficile en F1, celui qui officiera également chez Toyota en WEC fera équipe avec Edoardo Mortara. Après avoir passé toute sa carrière chez Venturi/Maserati, le Suisse compte bien reprendre sa marche en avant, lui qui avait terminé troisième du championnat lors de la saison 8.

La Mahindra M9Electro

© Mahindra / La Mahindra M9Electro

Liste des engagés pour la saison 10 de Formule E

EquipesPilotesNationalitéNuméro de course
DS PenskeStoffel VandoorneBelgique2
DS PenskeJean-Eric VergneFrance25
Maserati MSG Racing Maximilian Günther Allemagne7
Maserati MSG Racing Jehan DaruvalaInde18
Tag Heuer Porsche Formula E TeamAntonio Felix Da Costa Portugal13
Tag Heuer Porsche Formula E TeamPascal WehrleinAllemagne94
ABT Cupra Formula E Team Lucas di GrassiBrésil11
ABT Cupra Formula E Team Nico MüllerSuisse51
Jaguar TCS Racing Mitch EvansNouvelle-Zélande9
Jaguar TCS Racing Nick CassidyNouvelle-Zélande37
Neom McLaren Formula E Team Jake HughesGrande-Bretagne5
Neom McLaren Formula E Team Sam BirdGrande-Bretagne8
Andretti Formula EJake Dennis Grande-Bretagne1
Andretti Formula ENorman NatoFrance17
Envision Racing Robin Frijns Pays-Bas4
Envision Racing Sébastien Buemi Suisse16
Electric Racing Technology Sergio Sette Camara Brésil3
Electric Racing Technology Dan TicktumGrande-Bretagne33
Nissan Formula E Team Oliver Rowland Grande-Bretagne22
Nissan Formula E Team Sasha FenestrazFrance23
Mahindra RacingNyck de Vries Pays-Bas21
Mahindra Racing Edoardo Mortara Suisse48

Le plus long calendrier de l'histoire de la Formule E

Le calendrier de la saison 10 de Formule E s'étendra du 13 janvier au 21 juillet 2024 et comportera seize courses, ce qui en fait le plus long de l'histoire du championnat, avec celui de la saison 9. Au chapitre des nouveautés, les monoplaces de Gen3 se rendront à Tokyo (Japon), à Misano (Italie) et à Shanghai (Chine). Exit donc Le Cap, Rome et Jakarta.

Comme la saison dernière, Diriyah, Berlin et Londres auront le privilège d'accueillir deux courses sur un même week-end. Ce sera également le cas pour Misano, Shanghai et Portland. Pour ce qui est de la manche allemande, les deux courses se disputeront toujours sur les pistes de l'aéroport Tempelhof mais sur un nouveau tracé.

A noter que quatre destinations sur les dix au programme accueilleront au moins une course de FE sur un circuit permanent (Mexico, Misano, Shanghai, Portland), et que pour la première fois de son histoire, le Japon intègre le calendrier avec une course qui aura lieu le 30 mars prochain.

Calendrier de la saison 10 de Formule E

DatesVillesPays
113 janvier 2024Mexico CityMexique
226 janvier 2024DiriyahArabie Saoudite
327 janvier 2024DiriyahArabie Saoudite
416 mars 2024Sao PauloBrésil
530 mars 2024TokyoJapon
613 avril 2024Misano AdriaticoItalie
714 avril 2024Misano AdriaticoItalie
827 avril 2024MonacoMonaco
911 mai 2024BerlinAllemagne
1012 mai 2024BerlinAllemagne
1125 mai 2024ShanghaiChine
1226 mai 2024ShanghaiChine
1329 juin 2024Portland, OregonEtats-Unis
1430 juin 2024Portland, OregonEtats-Unis
1520 juillet 2024LondresGrande-Bretagne
1621 juillet 2024LondresGrande-Bretagne

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :
- 20+ déplacements / saison à travers le monde (F1, WEC, Karting),
- Des journalistes et des photographes,
- Du contenu de qualité depuis 2007,
- Des reportages, insides et des interviews exclusives.

Voir les avantages
Sans engagement, à partir de 4€ / mois

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut