ePrix de Shanghai 2024 : Présentation et enjeux

Formule E. La Formule E est de retour ce week-end en Chine sur le circuit international de Shanghai que les monoplaces électriques vont découvrir à l'occasion des 11e et 12e courses de la saison.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Jean-Eric Vergne et DS Penske ont pour objectif de briller à Shanghai
© DS Penske / Jean-Eric Vergne et DS Penske ont pour objectif de briller à Shanghai

Le double rendez-vous de Berlin il y a deux semaines a encore offert son lot de rebondissements. Si Nick Cassidy est reparti d'Allemagne avec une légère avance sur son premier poursuivant au championnat Pascal Wehrlein, rien n'est encore joué puisque de nombreux pilotes et plusieurs équipes peuvent prétendre à la victoire lors de chaque course. A six courses de la fin de la saison, Shanghai sera une étape clé pour la future attribution des titres mondiaux.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Un retour en Chine après cinq ans d'absence

La Chine peut s'enorgueillir d'avoir accueilli la première course de l'histoire de la Formule E. C'était le 13 septembre 2014 à Pékin, sur un circuit tracé autour du stade olympique de la ville ayant servi pour les JO de 2008. Cette édition du ePrix de Pékin avait été remporté par Lucas di Grassi sur Audi.

Une autre course s'est tenue dans la capitale chinoise l'année suivante. Toujours placée en ouverture de la saison, Pékin avait vu Sébastien Buemi s'imposer au volant d'une Renault e.dams.

Pour les saisons 3 et 4, la course s'est déplacée à Hong-Kong et c'est à nouveau le Suisse qui s'était imposé pour la première course dans cette ville de plus de sept millions d'habitants. L'année suivante, deux courses étaient au programme avec deux vainqueurs différents, d'abord Sam Bird sur DS Virgin Racing, puis Felix Rosenqvist au volant d'une Mahindra.

La dernière visite de la FE en Chine date de 2019. Cette année-là, en plus de la course à Hong-Kong, la ville de Sanya accueillait une course, sa seule à ce jour. Edoardo Mortara sur Venturi et Jean-Eric Vergne sur DS Techeetah étaient les deux vainqueurs des courses chinoises cette saison.

Shanghai sera ainsi la quatrième ville chinoise à accueillir des courses de Formule E.

Un tracé spécifique pour la FE

Le circuit international de Shanghai, inauguré en 2004, a déjà vu des manches de plusieurs championnats internationaux y être organisés. C'est le cas notamment de la Formule 1 où se tient le Grand Prix de Chine depuis 2004 ou du championnat du monde d'Endurance où se sont tenus plusieurs éditions des 6 Heures de Shanghai.

La Formule E empruntera un tracé différent par rapport à ces deux championnats. D'une longueur de 3,05 kilomètres et composé de 12 virages, le circuit fait la part belle aux longues courbes rapides.

Les virages 1 et 2, véritable signature de ce circuit, constituent une longue courbe à droite qui se referme jusqu'au virage 3 avant la première longue ligne droite. Les pilotes profiteront du freinage de l'épingle du virage 6 pour récupérer de l'énergie avant les deux courbes rapides des virages 7 et 8.

La dernière partie du circuit est composée d'une section à faible vitesse avec trois virages dont une chicane, avant la ligne droite de départ/arrivée.

Jaguar et Nick Cassidy peuvent creuser l'écart

En dix courses, Nick Cassidy est monté sept fois sur le podium, dont deux fois sur la plus haute marche. Vainqueur puis deuxième des deux courses de Berlin, le Néo-Zélandais est en grande forme et s'avance désormais comme le favori pour le titre mondial.

Avec respectivement 16 et 22 points de retard sur le pilote Jaguar, Pascal Wehrlein et Oliver Rowland ne doivent plus laisser filer leur adversaire pour préserver leurs chances. S'il continue sur sa lancée, Cassidy pourrait repartir de Chine avec une avance encore plus importante au championnat.

Plus loin, Jake Dennis n'a plus le droit à l'erreur s'il veut conserver son titre. Nul doute que le Britannique se défendra jusqu'au bout avec une Andretti qui reste l'une des meilleures monoplaces du plateau.

Très rapides en qualifications mais plus en difficulté en course, les deux DS Penske auront aussi leur mot à dire en Chine. Sur un circuit que Jean-Eric Vergne et Stoffel Vandoorne connaissent bien, il faudra surveiller de près les monoplaces de l'équipe franco-américaine.

Le départ des deux courses du ePrix de Shanghai sera donné Samedi 25 mai à 9h et Dimanche 26 mai à 9h (heure française).

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

ePrix de Shanghaï

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut