Shanghai : La Ferrari victorieuse disqualifiée

Shanghai : La Ferrari victorieuse disqualifiée

La Ferrari AF Corse de Alessandro Pier Guidi et James Calado, vainqueur de 4 heures de Shanghai en GTE-Pro, a été disqualifiée après la course à cause d'un fond plat trop bas. La Porsche de Kevin Estre et Michael Christensen récupère la victoire.      3 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© AF Corse - Ferrari est décidément maudite à Shanghai
© AF Corse - Ferrari est décidément maudite à Shanghai
Certains vont appeler cela le karma, d'autres du vaudou. Ferrari semblait avoir enfin vaincu sa malédiction à Shanghai en gagnant enfin la manche, après sept ans de tentatives infructueuses. Que nenni, le mauvais oeil veille !

L'AF Corse n°51, pilotée par Alessandro Pier Guidi et James Calado, a finalement été disqualifiée, a-t-on appris dimanche en fin d'après-midi. La cause ? Les commissaires, qui effectuent toujours des vérifications techniques dans la foulée de la course, ont remarqué que le fond plat était à moins de 50 millimètres du sol, ce qui est interdit par le règlement.

Selon AF Corse, c'est un contact avec une Porsche en début de course ou avec une autre Ferrari de Red River Sport en GTE-am qui a causé l'abaissement d'une partie du fond plat. Une explication pas suffisante pour les commissaires. Ils ont maintenu la sentence. AF Corse a décidé de faire appel.

Sur cette image, on voit que la partie avant gauche de la voiture est endommagée. A moins que ce ne soit le contact qui suit ?



Avec cette disqualification, c'est finalement la Porsche n°92 du duo Michael Christensen et Kevin Estre, championne du monde en titre, qui empoche la victoire.


FerrariShanghai
     3 réactions

    Aifaim, 11 Nov. 2019, 0:25

    Que peut-on faire d'autre qu'appliquer le règlement ? Les pénalités d'après-course vont d'un ajout de temps à la disqualification. Les vérifications prennent du temps et il serait difficile de retarder le protocole du podium trois ou quatre heures... car c'est de cela qu'il s'agit! C'est évidemment frustrant pour ceux qui ont cru, de bonne foi, gagner comme, à l'inverse, pour ceux qui ont été privés du podium que le classement définitif leur aurait octroyé. Cela a conduit récemment à des situations aberrantes dont ce podium LMP2 du Mans reconstitué à l'automne suite au déclassement de ceux qui l'avaient occupé en Juin. Comment ne pas évoquer la double disqualification des Toyota pour un problème de fond plat à Silverstone. En LMP3, à Spa (Ultimate series), c'est tout un podium qui s'est vu retiré du palmarès pour quatre vis non conformes à la fiche d'homologation. Le gag, c'est que le 4e devenu vainqueur, n'était pas plus en règle que les autres mais, n'ayant pas été contrôlé, n'a pas été sanctionné... Dans le cas de la Ferrari, les commissaires ont déclaré dans leur rapport n'avoir trouvé aucune trace ou fuite d'huile pouvant justifier un affaissement de carrosserie ou de suspension... Quant à la vidéo présentée, il me semble que si choc il y a eu, c'est le flanc droit de la Ferrari qui aurait été concerné, pas le gauche...


    Aifaim, 11 Nov. 2019, 8:21

    La rédaction@, l'enregistrement du sondage ne fonctionne pas.


    La rédaction, 11 Nov. 2019, 9:16

    Exact, on va regarder, merci @Aifaim


La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up