Bahrain : les enjeux par catégorie

Bahrain : les enjeux par catégorie

Défaites en Chine, les Toyota devraient se rapprocher de la Rebellion à Bahrain. Le LMP2 s'annonce quant à lui corsé avec l'arrivée de G-drive dans le championnat. En GTE-Pro, Ferrari veut gagner pour lancer sa saison.      1 réaction

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© AF Corse - Ferrari veut enfin monter sur le podium cette saison
© AF Corse - Ferrari veut enfin monter sur le podium cette saison

LMP1 : Toyota de retour aux affaires ?



Lors de la dernière course à Shanghaï, il n'y a pas eu photo. Une fois n'est pas coutume, c'était en défaveur de Toyota. A cause du "success handicap", les Japonaises étaient larguées en rythme pur par Rebellion. Et sur seulement quatre heures, la fiabilité n'a eu que très peu d'incidence. A Bahrain, la donne devrait être différente.

La victoire de Rebellion en Chine conduit à une modification du success handicap. Les Suisses seront pénalisés de 1.36 secondes par tour, contre 0.89 seconde à Shanghaï. L'écart avec Toyota va se resserrer puisque les Japonaises seront ralenties de 2.51secondes pour la #7 (2.74 en Chine) 2.72 secondes pour la #8 (2.74 en Chine). Au final, les deux constructeurs devraient rouler dans des temps assez proches. Rendez-vous lors du premier relais samedi pour en avoir le cœur net.

Le circuit en lui-même semble convenir mieux à Toyota. « J'espère que Bahreïn sera meilleur pour nous que Shanghai. » note Jose Maria Lopez (Toyota #7). « Je pense que ça le sera parce que la piste est plus adaptée à l'efficacité de notre voiture. Je suis sûr que nous pouvons être plus compétitifs là-bas, donc je l'attends avec impatience. » Rebellion aura moins l'avantage de la vitesse de pointe. « Ce n'est pas la piste qui nous convient le mieux mais il semble que l'équivalence de technologie et le success ballast va nous permettre de jouer la victoire. » positive Bruno Senna.

La différence pourrait se faire sur la fiabilité, bien plus importante sur une course de 8 heures. Depuis les 24 heures du Mans 2017, Toyota s'est montrée quasiment irréprochable dans ce domaine, alors que Rebellion a connu plusieurs soucis la saison dernière.

En ce qui concerne le championnat, la course est importante puisqu'elle accorde 38 points aux vainqueurs (contre 25 pour une course de 4 ou 6 heures). Elle devrait surtout être capitale pour Rebellion. Un succès lui permettrait de recoller aux Toyota, alors qu'une troisième place ou pire amenuiserait ses espoirs. D'autant que l'écurie ne bénéficiera pas du success handicap aux 24 heures du Mans, qui donnent 50 points au vainqueur.

Comme depuis le début de saison, les Ginetta, encore jeunes et pilotées par des pilotes moins aguerris, ne devraient pas peser beaucoup dans les débats à la régulière, surtout sur une course de 8 heures.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Hartley/Nakajima/BuemiToyota Gazoo Racing #8Toyota62
2Lopez/Kobayashi/ConwayToyota Gazoo Racing #7Toyota59
3Senna/Menezes/natoRebellion #1Rebellion43
4King/Hanley/RobertsonTeam LNT #5Ginetta27.5
5Simpson/Smith/DysonTeam LNT #6Ginetta12.5



LMP2 : G-Drive en trouble fêtes



En novembre, G-Drive a terminé la saison de l'European Le Mans series en perdant de justesse sa couronne. Depuis ? L'équipe russe ronge son frein et s'ennuie, malgré une présence en Asian Le Mans series.

Alors pour passer le temps, elle a décidé de faire une pige en WEC, à Bahrain, avec son trio de pointe composé de Roman Rusinov, le patron, du double champion du monde de Formule E Jean-Eric Vergne et de Job Van Uitert. Et quand G-Drive s'aligne sur une course, ce n'est pas pour faire de la figuration.

Surtout à Sakhir, où elle détient trois succès en LMP2, un record. Sur des terres qu'elle connait par cœur, G-Drive sera en lice pour la victoire. Un trouble-fête sur la piste qui sera transparent au championnat, puisque seules les voitures engagées à l'année peuvent marquer des points.

De ce côté, on scrutera le duel qui se dessine entre le Racing team nederland et le Jackie Chan DC Racing. Le tenant du titre, Alpine, n'a toujours pas gagné mais profite de sa régularité pour rester dans le coup. Sur une épreuve où elle a connu trois poles (mais aucune victoire), l'équipe française voudra régler la mire.

Comme en LMP1, la course et ses 38 points offerts au vainqueur devrait être primordiale, alors que seulement 25 points séparent les sept premières équipes au championnat.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Van Eerd/Van Der Garde/De VriesRacing Team Nederland Oreca 0751
2Tung/Aubry/StevensJackie Chan DC RacingOreca 0749
3Negrao/Ragues/LaurentSignatech Alpine Alpine38
4Borga/Lapierre/CoignyCool RacingOreca 0736
5Da Costa/Gonzales/DavidsonJota Oreca 0735
6Albuquerque/Hanson/Di RestaUnited AutosportOreca 0730
7Fjordbach/Yamashita/PattersonHigh Class RacingOreca 0726
8Belicchi/Sernagiotto/LacorteCetilar Vilorba CorseDallara 20


GTE-Pro : Ferrari doit passer au galop



La déception fut immense. A Shanghaï, Ferrari pensait avoir vaincu le signe indien en s'imposant sur la piste. Mais une disqualification les a privé du succès. Du coup, la saison du Cheval cabré ne semble toujours pas lancée. Après trois courses, la meilleure des deux Italiennes (la #51 de Pier Guidi/Calado) est déjà à 37 points du leader... soit quasiment le montant des unités accordées aux vainqueurs de Bahrain. Sur un circuit ou elle détient le record de victoires, Ferrari doit donc scorer à Sakhir, sous peine d'être définitivement larguée.

D'autant que la Porsche de Kevin Estre et Michael Christensen, tenante du titre, est toujours aussi régulière. Trois courses, trois podiums et une place confortable de leader du championnat avec dix points d'avance sur la voiture soeur.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Estre/ChristensenPorsche GT Team #92Porsche62
2Bruni/LietzPorsche GT Team #91Porsche52
3Sorensen/ThiimAston Martin Racing #95Aston Martin47
4Lynn/MartinAston Martin Racing #97Aston Martin45
5Pier Guidi/CaladoAF Corse #51Ferrari25
6Rigon/MolinaAF Corse #71Ferrari20


GTE-Am : jamais deux sans trois pour TF Sport ?



Si on se fie à l'histoire, Aston Martin Racing fait figure de grand favori avec ses quatre victoires en six éditions. L'équipe officielle d'Aston Martin reste un des cadors de la catégorie, en embuscade à la troisième place du championnat. Mais c'est une autre anglaise qui cartonne en ce début de saison. Avec sa superbe robe rouge, l'Aston de TF Sport reste sur deux succès consécutifs et a les moyens de viser la passe de trois.

Si Aston rigole, Porsche fait grise mine. Project 1 et Dempsey-Proton Racing, favoris en début de saison, n'ont pas encore gagné. Les seconds cités, pourtant avec deux voitures, sont même loin au championnat. Ils ont l'occasion de revenir dans le coup en s'imposant à Bahrain et ses 38 points.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Yoluc/Eastwood/AdamTF Sport #90Aston Martin58
2Collard/Perrodo/NielsenAF Corse #83Ferrari55
3Keating/Bleekemolen/Ten VoordeTeam Project 1 #57Porsche34
4Turner/Dalla Lana/GunnAston Martin Racing #98Aston Martin33.5
5Cozzolino/Ishikawa/BerettaMR Racing #70Ferrari33
6Perfetti/Cairoli/Heinemeier-HanssonTeam Project 1 #56Porsche25
7Ried/Campbell/PeraDempsey Proton Racing #77Porsche20.5
8Watson/Barker/Wainwright Gulf Racing #86Porsche18
9Castellaci/Fisichella/FlohrAF Corse #54Ferrari14
10Preining/Al Qubaisi/De LeenerDempseay Proton Racing #78Porsche10.5
11Grimes/Mowlem/HollingsRed River Sport #62Ferrari6





     1 réaction

    Aifaim, 12 Dec. 2019, 10:17

    Atout supplémentaire pour la Toyota : les risques de pluie orageuse pendant la course. En effet, pour rappel, la motricité électrique est transmise sur les roues avant ce qui les rend, de fait, en quatre roues motrices. Les Ginetta sont rapides mais leur fiabilité est plus que sujette à caution, sans parler de l'organisation du stand qui s'est avérée désastreuse à Shangaï. En GTE-pro, tout le monde a sa chance grâce à la BOP, une règle d'équivalence infiniment plus fiable que le success-ballast ! BOP aussi en GTE-am pour des équipes souvent semi-usine ou semi-amateur (selon les goûts) avec des pilotes aux talents très hétérogènes de par leurs statuts. C'est parmi eux - hélas - qu'on trouve souvent les protagonistes des incidents de course, seuls, entre eux ou avec des catégories supérieures... En LMP2, à part la méritante Dallara, tout le monde est en Oreca, parfois rebaptisées Alpine ou Aurus (G-Drive). A ne pas négliger celle de United Autosport, bien conduite, une équipe expérimentée et efficace qui "apprend" l'Oreca cette saison après avoir vaillamment mené ses Ligier les saisons précédentes.


Sur Sakhir

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up