WEC : le bilan des 6 heures d'Austin

WEC : le bilan des 6 heures d'Austin

Si en LMP1, la course s'est déroulée sans histoire, les autres catégories ont assuré le spectacle. Alpine est la grande perdante du LMP2, tandis que Nicki Thiim et Marco Sorensen s'offre une avance confortable en GTE-Pro.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© TF Sport - L'équipe anglaise ne mène pas le championnat, malgré trois victoires
© TF Sport - L'équipe anglaise ne mène pas le championnat, malgré trois victoires

LMP1 : au bout de l'ennui



Le success ballast assure son principal objectif : éviter le cavalier seul de Toyota, intrinsèquement bien supérieur à Rebellion. Mais pour les batailles en piste, on repassera. Cette saison, on assiste surtout à une alternance des places, en fonction de la pénalisation de chacun.
A Austin, ce fut encore plus criant. Sans les Ginetta, il ne restait déjà plus que trois voitures sur la piste. Et en rythme, la Rebellion a largement devancé la Toyota #8, qui a largement dominé la Toyota #7. Dans une course comme celle-ci où elles ont toutes tourné comme des horloges, aucun rebondissement à se mettre sous la dent. Seule la meilleure consommation des Japonaises a assuré un semblant de suspens.

En terme comptable, Rebellion a fait ce qui lui était nécessaire pour rester dans le coup : gagner. Grâce à sa deuxième victoire de la saison, l'équipe suisse revient à moins d'une succès du leader du championnat, la Toyota #7. Celle-ci, troisième à Austin, reste devant à la faveur de sa victoire dans la course la plus importante, les 8 heures de Bahrain (38 points).

PilotesEquipeVoiturePoints
1Conway/Kobayashi/LopezToyota Gazoo Racing #7Toyota112
2Buemi/Nakajima/HartleyToyota Gazoo Racing #8Toyota107
3Senna/Menezes/NatoRebellion #1Rebellion93



LMP2 : Le mauvais résultat de trop pour Alpine ?



Quand ça ne veut pas... Alpine a parfaitement commencé la course. Pierre Ragues, le pilote silver (le moins fort) de la voiture, prenait la tête au bout d'une heure et demie. Mais le sort n'était pas d'accord. Quelques minutes plus tard, le disque de frein explosait. Un problème très rare, qui a coûté un tour à l'équipe française. Faute de safety car, elle n'a jamais pu le combler. Résultat, une sixième place seulement, peut-être rédhibitoire pour le championnat.

Car Alpine, tenante du titre, n'a toujours pas gagné et ne compte que deux podiums sur cinq courses. Elle se retrouve désormais à trente points du leader, soit plus d'une victoire classique de retard. Heureusement pour elle, Alpine a l'habitude des fins de saison de folie. Elle doit faire un excellent résultat à Sebring (38 points) en mars, pour rester dans le coup avant Le Mans (50 points).

United Autosports en revanche a fait la bonne opération du week-end en prenant les commandes du championnat, grâce à une deuxième victoire consécutive. Elle est même montée sur le podium à chaque course. Qui dit mieux comme série ? Jackie Chan DC Racing. L'écurie chinoise termine deuxième pour la quatrième fois consécutive et se retrouve aussi deuxième du championnat, à quatre petits points.

PilotesEquipevoiturePoints
1Hanson/Albuquerque/Di RestaUnited AutosportOreca94
2Tung/Aubry/StevensJackie Chan DC RacingOreca90
3Gonzalez/Da Costa/DavidsonJotaOreca77
4Van Eerd/Van der Garde/De VriesRacing Team NetherlandsOreca76
5Laurent/Negrao/RaguesSignatech AlpineAlpine64
6Lapierre/Borga/CoignyCool RacingOreca61
7Fjordbach/Yamashita/PattersonHigh Class RacingOreca41
8Belicchi/Sernagiotto/LacorteCetilar RacingDallara30



GTE-Pro : Sorensen et Thiim en état de grâce



Comme à son habitude, le GTE-Pro a donné lieu à une belle foire d'empoigne. Nicki Thiim et Marco Sorensen eux, furent loin de ces considérations. Le duo de l'Aston Martin #95 a mené la course de bout en bout, en gardant toujours une quinzaine de secondes d'avance, jusqu'à la dernière heure où l'écart s'est réduit à moins de cinq secondes. Une course parfaite, qui commence à devenir une habitude. Les deux hommes signent leur troisième victoire en cinq courses, dont deux consécutives. Dans une catégorie aussi serrée, ça compte. Et grâce à la bataille continue derrière, ils creusent l'écart au championnat. 26 points d'avance, plus d'une victoire classique. Un succès à Sebring en mars prochain les assurerait quasiment du titre.

Leurs succès témoignent du chemin parcouru par l'Aston Martin Vantage. L'an dernier, pour sa première saison, elle se montrait incapable de tenir un rythme correct plus d'un relais sur le sec, à cause d'une usure des pneus bien trop rapide. Le constructeur anglais a planché en priorité sur ce problème à l'intersaison. L'Aston est désormais la voiture à battre.

Moins reluisant, les résultats de Corvette, de la Porshce #91 et la Ferrari #71. Pour la première citée, pas d'inquiétude. Débutant en WEC avec des pilotes ne connaissant pas la voiture, la C8.R était là pour préparer Sebring et surtout les 24 heures du Mans.

La Porsche de Lietz et Bruni, en lutte pour le podium, a connu un problème de boîte de vitesse et terminé à la dernière place. Un incident qui amenuise ses espoirs de titre.

Mais on peut le mettre sur le compte de la malchance. En revanche, la Ferrari #71 enchaîne une course supplémentaire hors du coup. Davide Rigon et Miguel Molina n'ont jamais pu se mêler à la lutte pour le podium ce week-end, avec en prime une sortie de piste. Seule une deuxième place à Bahrain sauve une saison décevante. Le duo semble hors course pour le titre.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Sorensen/ThiimAston Martin Racing #95Aston Martin109
2Pier Guidi/CaladoAF Corse #51Ferrari83
3Christensen/EstrePorsche GT Team #92Porsche82
4Lynn/MartinAston Martin Racing #97Aston Martin77
5Bruni/LietzPorsche GT Team #91Porsche69
6Rigon/MolinaAF Corse #71Ferrari55



GTE-Am : Avec TF Sport, c'est tout ou rien



L'Aston Martin #90 de TF Sport est la coqueluche de la saison, avec sa magnifique robe rouge. Elle en a aussi le capot. Ce week-end, l'équipe a remporté sa troisième victoire de la saison, au terme d'un combat épique avec l'Aston Martin officielle #98. Son dénouement a eu lieu à vingt minutes du terme, grâce à un dépassement plein d'opportunisme de la TF Sport, dans le trafic.
Malgré ses trois succès, le trio Yoluc, Eastwood, Adam ne mène pas le championnat. Car depuis l'an dernier avec TF Sport, c'est tout ou rien. En dehors des trois victoires cette saison, l'équipe a connu un abandon et une sixième place. Au contraire de l'AF Corse #83 de Collard, Perrodo et Nielsen, qui n'est jamais descendu sous la quatrième position et mène la course au titre. Rien n'est cependant joué, puisque les quatre premiers se tiennent en douze points.

PilotesEquipeVoiturePoints
1Perrodo/Collard/NielsenAF Corse #83Ferrari85
2Yoluc/Eastwood/AdamTF SPort :#90Aston Martin83
3Dalla Lana/Turner/GunnAston Martin Racing #98Aston Martin78.5
4Keating/BleekemolenTeam Project 1 #57Porsche73.5
5Watson/Wainright/BakerGulf Racing #86Porsche49
6Perfetti/Cairoli/HorrTeam Project 1 #56Porsche44
7Ishikawa/Beretta/CozzolinoMR Racing #70Ferrari43
8Ried/Campbell/PeraDempsey Proton Racing #77Porsche42.5
9Castellaci/Fisichella/FlohrAF Corse #54Ferrari35
10Grimes/Mowlem/HollingsRed River Sport #62Ferrari16
11Curtis/De Leener/PreiningDempsey - Proton Racing #88Porsche12.5



L'image du jour: attaque kamikaze









    Sur Austin

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up