You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ') AS theme_nom FROM actualite a RIGHT JOIN aflux f ON a.id = f.id_flux WHERE ' at line 4
Debug this query on PhPmyAdmin
WEC : la liste des engagés des 24 heures du Mans dévoilée - WEC
WEC : la liste des engagés des 24 heures du Mans dévoilée

WEC : la liste des engagés des 24 heures du Mans dévoilée

L'Automobile club de l'Ouest a présenté vendredi la liste officielle des 62 engagés aux 24 heures du Mans 2020. Aucune grosse surprise à noter p. Une deuxième Rebellion sera bien de la partie ainsi que Corvette, quatre Porsche et trois Ferrari en GT.      4 réactions

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© 24 heures du Mans - L'ACO a reçu 75 demandes d'engagement pour les 24 heures du Mans 2020
© 24 heures du Mans - L'ACO a reçu 75 demandes d'engagement pour les 24 heures du Mans 2020
6 LMP1, 11 GTE-Pro, 24 LMP2 et 21 GTE-Am : voici la composition des 62 engagés à la 88e édition des 24 heures du Mans, les 13 et 14 juin 2020. La liste officielle a été dévoilée vendredi par l'Automobile club de l'Ouest, organisateur de l'évènement. En LMP1, on notera la présence des Toyota, des Ginetta, de deux Rebellion comme attendu. En GTE-Pro, les habituels concurrents du WEC (Porsche, Aston Martin, Ferrari AF Corse), sont rejoints par les voitures du championnat nord américain, deux Corvette, deux Porsche et la Ferrari du Risi competitzione. On s'y attendait. A noter la présence d'une 'voiture innovante" ou 56e stand, avec le SRT 41 et la filière Frédéric Sausset. Le pilote était devenu en 2016 le premier quadri amputé à terminer les 24 heures du Mans. Il a ensuite créé une structure pour permettre à des personnes handicapées de faire de la course automobile.


Comment la liste est-elle formée ?



La liste des engagés des 24 heures du Mans se forment en plusieurs étapes.

Première étape : le WEC. Tous les concurrents inscrits à l'année dans le Championnat du monde d'endurance sont automatiquement engagés aux 24 heures du Mans, puisque la course fait partie du championnat. Il y en a 32 cette année. A noter que selon le règlement, les équipes qui disposent de deux voitures LMP1 en saison régulière, peuvent en ajouter une troisième lors des 24 heures. Personne ne le fait cette année.

Deuxième étape : les invitations. 16 invitations au total sont données en récompense à des résultats dans différents championnats liés aux 24 heures du Mans. Par ordre chronologique, quatre équipes, une par catégorie, sont invitées grâce à leur succès aux 24 heures du Mans 2019 (Toyota, Alpine, AF Corse, Project One). Cette année, il se trouve qu'elles sont toutes en WEC. Ensuite, viennent s'ajouter cinq concurrents venant de l'European Le Mans Series, invités en LMP2 ou GTE-Am. Une invitation GTE-Am est aussi donnée au vainqueur de la Michelin Le Mans Cup en GT3. Puis l'IMSA, organisateur du champonnat nord-américain, invite deux équipes au choix, une en LMP2 et une en GTE-AM. Enfin, quatre équipages sont invités grâce à leurs résultats en Asian Le Mans Series.


Troisième étape : la sélection. Les 24 heures du Mans sont la seule course internationale dans le monde à sélectionner des concurrents sans lien direct avec les résultats. 14 équipes sont ainsi sélectionnées par l'ACO, avec des critères de prestige, fidélité aux 24 heures et différents championnats et autres. 75 demandes d'engagement ont été reçues au total. Les recalés font partie d'une liste de réservistes.


La liste complète





Elle est aussi ici

Quelles sont les prochaines échéances ?



20 et 21 mars : le SuperSebring avec les 1000 miles de Sebring en WEC et les 12 heures de Sebring en championnat IMSA. Très attendue aussi, la conférence de présentation du règlement définitif de la future catégorie LMDh.

Avril : fin des candidatures pour la saison WEC 2020/2021

31 mai : journée test des 24 heures du Mans

7 au 14 juin : semaine des 24 heures du Mans. On connaitra également la liste des engagés du WEC 2020/2021.



     4 réactions

    Aifaim, 2 Mar. 2020, 14:05

    Abondance de biens nuit parfois à l'ACO lorsqu'il s'agit de limiter le nombre d'engagés : un crève-coeur tant les recalés sont de haute valeur. Le moindre mal, c'est le saupoudrage afin que chaque équipe ait un engagement, même s'il s'agit d'une place acquise de haute lutte. Au niveau des partants, on a bâti de nouveaux stands pour recevoir 62 voitures : difficile de faire beaucoup plus. A moins de faire le même choix que Spa pour ses 24 Heures GT où le "confort" des concurrents est inégal et la lisibilité de la course rendue difficile pour un défilé continu de voitures : 73 engagés sur 7km l'an passé. Autrefois, être suppléant était moins gênant tant les forfaits ouvraient des places. Désormais, la qualité est telle que ces retraits sont devenus rarissimes. De plus, être sur la liste supplétive implique de mobiliser les moyens jusqu'au dernier moment... pour rien! C'est pourquoi c'est parmi ceux-là que les forfaits sont les plus nombreux. L'arrivée prochaine des LMDh et autres supercars ne facilitera pas la vie des... autres car il sera difficile à l'ACO de rejeter ceux qui auront investi dans cette catégorie, notamment de l'autre côté de l'Atlantique.


    Aifaim, 3 Mar. 2020, 14:00

    Le LMP1 vit sa dernière saison. Parmi ceux qui ont - sans réussite - investi passion, temps et argent, il y a ByKollès. La petite équipe a fait l'impasse sur le championnat du monde WEC cette saison pour travailler sur son Hypercar. Se retrouver en - relativement - bonne position (2e) sur la liste des suppléants est néanmoins mal vécu alors qu'une participation à la manche de Spa était programmée en préparation aux 24 Heures. La logique d'une catégorie en déficit de participants aurait pu lui valoir un sort plus enviable. Sans explication officielle de l'ACO, il ne reste qu'à se pencher sur des conjectures. L'absence et le silence de ByKollès ne plaident pas en faveur du constructeur autrichien : aucune nouvelle ne filtre du projet Hypercar et rien ne justifie le culte du secret. De là à redouter un programme retardé, un abandon en catimini voire le châssis actuel réadapté au règlement, toutes les craintes sont envisageables. Dès lors, la concurrence aux performances quasi-similaires des LMP2 plus fiables sur 24 Heures a fait son oeuvre. C'est dommage quant à l'image - surannée - d'une épreuve majestueuse qui offrait une petite place à des constructeurs aussi improbables que pittoresques. Tout n'est pas perdu pour voir la grise et jaune sur la grille de départ. pour l'arrivée... ce serait un pari encore plus téméraire.


    Aifaim, 4 Mar. 2020, 10:32

    Et une, et deux et trois ! Il y aura trois équipages 100% féminins aux 24 Heures du Mans. Ce n'est pas un record mais il y a bien longtemps que c'était arrivé. Deux équipages sont bouclés : l'Oreca LMP2 de Richard Mille pour Tatiana Calderon, Katherine Legge et Sofia Floersch qui va participer au championnat ELMS. Elles y croiseront la Ferrari 488 GTE des "redoublantes" Michelle Gatting, Rahel Frey et Manuela Gostner. Christina Nielsen disposera d'une voiture similaire. La Danoise compte déjà trois participations au Mans. Ses équipières ne sont pas officiellement connues, le temps de boucler le versant budgétaire de l'engagement...


    Aifaim, 17 Mar. 2020, 14:29

    On saura mi-avril si les 24 Heures du Mans se dérouleront à la date prévue. La question est posée de savoir si les équipes prévues seront au rendez-vous. Il n'est pas du tout inconcevable de voir des équipes perdre d'ici-là le soutien de leurs sponsors, partiellement ou totalement. Dans les écuries privées (surtout LMP2 et GTE-am), le financement est quasiment toujours fourni par un voire deux des pilotes. En fonction des éventuelles défaillances, certaines voitures pourraient déclarer forfait et/ou certains équipages risquent d'être remaniés...


Sur

La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
Icon For Arrow-up