Un plateau royal aux 24 heures du Mans virtuelles

Un plateau royal aux 24 heures du Mans virtuelles

L'Automobile club de l'Ouest a dévoilé la liste complète des cinquante équipages complets des 24 heures du Mans virtuel, prévue les 13 et 14 juin. Pilotes de Formule 1 et d'endurance ainsi que gamers professionnel seront au volant.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Porsche Motorsport - Porsche engage quatre voitures avec ntamment Andre Lotterer et Neel Jani
© Porsche Motorsport - Porsche engage quatre voitures avec ntamment Andre Lotterer et Neel Jani
Les 24 heures du Mans virtuelles s'annoncent comme un des évènements majeurs de l'e-sport, toutes disciplines confondues. Equipes et pilotes l'ont compris. Le plateau est royal. Après des présentations au compte-goutte, l'ACO a dévoilé samedi la totalité des cinquante équipages engagés, divisés entre LMP2 et GTE. La norme veut deux pilotes associés à deux gamers.

WEC



La liste des engagés fait déjà la part belle aux participants à l'édition réelle des 24 heures du Mans, qui gardent même des numéros et pilotes identiques. Par exemple, Rebellion, qui engage quatre voitures, aura ses numéros 1 et 3 classiques plus son numéro 13 fétiche. (Notons les duos Deletraz/Marciello, Menezes/Senna).
Toyota engage deux voitures aux numéro 7 et 8 (Conway/Kobayashi et Buemi/Hartley), Les champions en titre de l'ELMS Idec Sport engagent une auto pilotée par Richard Bradley et Paul-Loup Chatin. Signatech Alpine confie une voiture à Thomas Laurent et André Negrao et le Cool Racing engage une machine pour Nicolas Lapierre et Antonin Borga.

En GT, les quatre constructeurs présents au Mans habituellement sont de la partie. Ferrari engage trois bolides (Nielsen, Molina...). Porsche quatre voitures (Tandy, Pilet...), Aston Martin trois autos (Thiim/Westbrook, Lynn/Eastwood, Turner/Gunn) et Corvette deux (J.Taylor/Catsburg et Milner/Magnussen).

Les "invités" en provenance d'autres disciplines auront aussi des équipages de haute volée.

Formule 1



On compte notamment cinq pilotes de Formule 1 actuels : Max Verstappen et Lando Norris seront associé sur l'Oreca 07 du Team Redline. Charles Leclerc et Antonio Givonazzii se partageront une Ferrari du team AF Corse. Pierre Gasly formera un duo français de choc avec Jean-Eric Vergne, le double champion du monde de Formule E, sur l'Oreca 07 du team Veloce E-sports dont l'ancien pilote Toro Rosso est le cofondateur.

Formule E



Vergne ne sera pas le seul cador de la Formule E à être présent. Son équipier du team Tcheetah Antonio Felix Da Costa partagera une Oreca du Jota Team Redline avec Felix Rosenqvist. Stoffel Vandoorne (Mercedes), sera associé à Norman Nato sur une Oreca du Veloce E-sport. Enfin Andre Lotterer et Neel Jani, équipiers chez Porsche en Formule E, le seront également au Mans virtuel sur une Porsche 911 RSR.

Anciennes gloires



Parmi les autres participants, notons la présence de Fernando Alonso et Rubens Barrichello, équipiers sur une Oreca de leur propre équipe FA/RB Allinsports. Le père et le fils Panis piloteront une auto à leur nom. Nelson Piquet Jr. sera dans l'équipe Toyota argentine. Jenson Button intègre le Team Rocket Zansho

Grands noms d'équipe



Deux équipes renommées seront aussi de la partie. Le team Penske, star de l'Indycar et présent en endurance IMSA alignera une voiture avec 100% de pilotes réels : Juan-Pablo Montoya, Simon Pagenaud, Dane Cameron et Ricky Taylor.
Figure du GT, le Team WRT alignera une auto aux mains de Dries Vanthoor et Kevin Van der Linde.

La liste complète


Comment s'organise la course ?



Les 24 heures du Mans virtuelles se veulent comme une réplique la plus fidèle possible des 24h réelles. Elle se dérouleront sur le jeu "Rfactor 2" les 13 et 14 juin 2020. 50 voitures (30 LMP2 et 20 GT) courront aux mains de quatre pilotes, avec au maximum deux gamers professionnels.

Les conditions de course se rapprocheront de la réalité. La météo pourra changer, la nuit arrivera, les accidents entraineront des réparations aux stands, la gestion des pneus sera importante et une direction de course veillera au respect des règles, ce qui permettra d'éviter les polémiques des précédentes courses où le niveau d'implication des pilotes/joueurs pouvait être variable.

Les organisateurs tiennent aussi à assurer une couverture télé optimales. « Les commentateurs et pit reporters seront en direct depuis un studio de Télévision à Paris. Cette course unique sera diffusée librement sur de multiples plateformes audiovisuelles dans le monde entier. »

Le décor est planté. Ne reste plus qu'à entrer en piste !


    Sur Endurance

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up