You have an error in your SQL syntax; check the manual that corresponds to your MySQL server version for the right syntax to use near ') AS theme_nom FROM actualite a RIGHT JOIN aflux f ON a.id = f.id_flux WHERE ' at line 4
Debug this query on PhPmyAdmin
24 heures du Mans virtuelles : Rebellion - Williams l'emporte ! - WEC
24 heures du Mans virtuelles : Rebellion - Williams l'emporte !

24 heures du Mans virtuelles : Rebellion - Williams l'emporte !

L'association entre une équipe du WEC et une équipe Simracing a fait merveille. Les deux Rebellion se sont bagarrées avec la Bykolles jusqu'à la dernière minute. Les stars de Formule 1 n'ont pu briller jusqu'au bout.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© Rebellion Williams e-sport - Deux voitures sur le podium, un bel exploit pour Rebellion
© Rebellion Williams e-sport - Deux voitures sur le podium, un bel exploit pour Rebellion
Quel est le mieux, virtuel ou réel ? Les deux mon capitaine. L'équipe Rebellion-Williams e-sport place deux autos sur le podium lors de la première édition des 24h du Mans virtuelles. Elle est constituée du team Rebellion engagé en WEC et de l'équipe e-sport Williams, l'une des références du Simracing. L'association a fonctionné à merveille.

C'est la voiture #1 pilotée par Louis Deletraz, Rafaele Marciello, Nikodem Wisniewski et Brzezinski qui a empoché la victoire. Un succès acquis à l'issu d'un combat intense durant les dernières heures avec la voiture soeur et la Bykolles. Les trois autos terminent en moins de trente seconde. On a notamment assisté à une superbe passe d'armes dans le dernier quart d'heure pour la deuxième place, avec un dépassement à l'extérieur des virages Porsche. L'apothéose d'une course très animée.

Alonso en panne rapidement

En pole, Tom Dillmann au volant de la Bykolles - Burst, a dominé les premère minutes... Un peu trop. Il avait en fait volé le départ. Premier contre temps pour l'équipe autrichienne. Mais le premier fait majeur a concerné Fernando Alonso. Le double champion du monde de Formule 1 est tombé en panne après seulement une heure et demie de course, à cause d'une mauvaise gestion de pénalité. C'était l'abandon, jusqu'à la réintroduction en course à la dernière place, lors de la sortie du drapeau rouge.

Deux drapeaux rouges

La plus grosse crainte des organisateurs est en effet arrivé deux fois. Après 4h15 de course, les 24 heures du Mans virtuelles ont dû être stoppées à cause d'un problème de serveur;Drapeau rouge. Toutes les voitures ont dû se ranger dans l'ordre sur la ligne d'arrivée, pendant vingt minutes, le temps de résoudre le soucis.

L'épisode a symbolisé la principale différence entre les 24h virtuelles et réelles. Les premières dépendent de l'informatique. Plusieurs pilotes ont connu des problèmes diverses. Aurélien Panis, fils d'Olivier, a par exempe dû effectuer plus de six relais d'affilée (4h), car le jeu refusait le changement de pilote. Chez Alpine, le simracer de l'équipe, a connu des soucis de connexion, qui l'ont obligé à rentrer aux stands au bout de deux tours. Il a ensuite déménagé son simulateur chez sa grand-mère pour reprendre le volant. Enfin, Simon Pagenaud (Team Penske) a effectué un changement de simulateur express, à cause d'une panne.

Mais la plus importante victime fut sans conteste Max Verstappen. Son équipe, Team Redline, a dû abandonner (avant réintégration en dernière position) à cause d'une panne informatique. En pleine bourre.

Aux alentours de 23 heures, après huit heures de courses, une intense bagarre opposait Redline, 2 Seas motorsport et Veloce E-sport. Au milieu du concert de The Avener,, Max Verstappen, au volant de la Redline, prenait la tête.

Mais au petit matin, tout avait changé. Plus de Team Redline ni de Veloce E-sport dans les premières positions. L'équipe de Verstappen a connu de gros problèmes de connexion et l'auto blanche de Veloce E-sport a connu des accidents.

Les grands gagnants ? Rebellion-Williams E-sport. L'équipe suisse, s'est retrouvée assez nettement en tête. Elle avait jusque là fait une course aux avants postes, mais sans jamais se poster en tête. Sur la troisième marche du podium se trouvait déjà Bykolles. L'équipe autrichienne, a pourtant subi des problèmes de direction sur le simulateur, au point de s'arrêter sur la piste.

Malgré un deuxième drapeau rouge et une bataille serrée, le dernier quart de course a connu moins de chamboulements.

Rebellion aura donc au moins gagné une grande épreuve, certes virtuelle, avant de se retirer de la course automobile sur circuit à la fin de l'année.

PilotesEquipeEcart
1DELETRAZ/MARCIELLO/WISNIEWSKI /BRZEZINSKI Rebellion Williams e-sport #1
2DILLMANN/GUERRIERI/SIMONCIC/PEDERSEN Bykolles - Burst+17.781
3CANAPINO/AITKEN/GASSNER/ROMANIDIS Rebellion-Williams e-sport #13+22.984
4YE/ROUGET/PRICE/KEITHLEY2 Seas Motorsport+1 tour
5VERGNE/GASLY/OPMEER/GILLISSENVeloce e-sport 1+1 tour
6AL KHALIFA/ROWLAND/MACDUFF/BRAUNERebellion-Williams e-sport #3+1 tour
7VANTHOOR/VAN DER LINDE/SCHOONVLIET/CORNELISTeam WRT+2 tours
8TEN VOORDE/VAN DER GARDE/SIEBEL/JORDANTDS Racing +2 tours
9BUTTON/BUNCOMBE/RICHARDS/VON DER HEYDETeam Rocket Zansho+2 tours
10CHATIN/BRADLEY/COLAPINTO/HOYERIDEC Sport +2 tours
11BUEMI/HARTLEY/YAMASHITA/KARSDORPToyota Gazoo Racing #8+3 tours
12VAUTIER/JAMIN/CASAUBON/ALSABTIPanis Racing Triple A #31+3 tours
13NATO/VANDOORNE/PORADZISZ/MURPHYVeloce E-sport 2+3 tours
14CONWAY/KOBAYASHI/LOPEZ/BRIENTToyota Gazoo Racing #7+4 tours
15DA COSTA/ROSENQVIST/VAN BUREN/SEGGYJota Team Redline #38+5 tours
16STEVENS/AUBRY/FARBER/UUSI-JAAKKOLAJota Team Redline #37+5 tours
17pAPPIS/FITTIPALDI/KANAAN/WEIJERMPI-Zansho+8 tours
18ALONSO/BARRICHELLO/PAHKALA/TEIEN FA/RB Allinsports+8 tours
19MENEZES/SENNA/BRLJAK/MROCZEK Rebellion - Williams E-sport #2+10 tours
20FLOERSCH/JONES/CALDERON/LEGGERichard Mille Racing+10 tours
21ALBUQUERQUE/VAN UITERT/GAMBLE/BRUNDLEUnited Autosport +12 tours
22LAPIERRE/BORGA/BARBIER/CALABRINICool racing+13 tours
23PINCZES/PINTO/O.PANIS/A.PANISPanis Racing Triple A+14tours
24A.PRIAULX/PRIAULX/FORTIN/EPPSMultimatic Zansho+16 tours
25YOONG/YOONG/NAQHIB/HAKIMIAxle Motorsport+16 tours
26KERKHOF/UTTU/NORRIS/VERSTAPPENTeam Redline+16 tours
27RAGUES/LONGUET/NEGRAO/LAURENTSignatech Alpine+19tours
28TAYLOR/MONTOYA/PAGENAUD/CAMERONTeam Penske+21 tours
29FENESTRAZ/TVETER/BALDWIN:LARTILLEUX Veloce E-sport 3Abandon
30PIQUET/SANTERO/GOBBI/SIRICAToyota Gazoo Racing ArgentinaAbandon


Joyeux anniversaire Porsche



Et à la fin, c'est Porsche qui gagne. Une maxime que tout le monde répète au Mans depuis 50 ans. Cela fait en effet cinq décennies que la marque allemande a remporté ses premières 24 heures du Mans, avec une Porsche 917 aux Mains de Hans Hermann et Richard Atwood. Porsche a célébré dignement cet anniversaire en remportant haut la main la catégorie GT des 24h du Mans virtuelles. La #93 de Tandy/Guven/Rogers/Ostgaard a dominé quasiment de bout en bout, seulement devancée en début de course par la Dempsey Proton #88.

Au contraire de la course réelle, la catégorie a globalement été peu animée. La seconde voiture finit à quasiment un tour. La principale attraction fut les figures de Charles Leclerc au volant de sa Ferrari, qui a goûté plusieurs fois les bacs à gravier.


Si on réalise un bilan général, la course est une grande réussite. Seuls deux gros soucis d'informatique ont eu lieu. L'épreuve a été fluide et surtout dans un état d'esprit très proche du réel dans les comportements sur la piste, au contraire des championnats de Formule 1 ou Formule E simracing. L'évènement a été très suivi, puisque sur Twitter le hashtag dédié a figuré en tête des tendances de sa catégorie une bonne partie de la course. Paré pour une seconde édition ? Affaire à suivre. rendez-vous en septembre pour les 24 heures du Man réelles.

PilotesEquipeVoitureEcart
1Tandy/Guven/Rogers/OstgaardPorsche GT Team #93Porsche
2Sorensen/Thiim/Westbrook/BianconillaAston Martin Racing #95Aston Martin+ 1 tour
3Juncadella/Beche/Jajovski/KappetR8G MotorsportCorvette+1 tour
4Milner/Magnussen/lind/TerzicCorvette Racing #64Corvette+2 tours
5Pera/Hartog/Francesconi/Van DoorenDempsey Proton Racing #88Porsche+2 tours
6Taylor/Catsburg/Heinrich/VossCorvette Racing #63Corvette+3 tours
7Molina/Leo/Laurito/ZwiersAF Corse #71Ferrari+3 tours
8Massa/Mella/Castellaci/FisichellaStrong TogetherFerrari+3 tours
9Perreira/Olsen/Neuendorf/SiaraTeam Project 1 #57Porsche+4 tours
10Turner/Gunn/Adam/De FuocoAston Martin Racing #98Aston Martin+5 tours
11Evans/Campbell/Bakkum/BouteloupPorsche GT Team #92Porsche+ 6 tours
12Lotterer/De Jonh/Jani/PietilaPorsche GT Team #91Porsche+ 6 tours
13Pilate Pourchaire/Petit/VromentFeed racing Corvette+ 7 tours
14Lynn/Eastwood/Tincknell/BrioniAston Martin Racing #97Aston Martin+ 9 tours
15Nielsen/Perel/Stoltze/CarusoAF Corse #51Ferrari+ 11 tours
16Horr/Holkman/Giusa/MullerTeam Project 1 #56Porsche+ 13 tours
17Leclerc/Giovinazzi/Bonito/TonizzaAF Corse #52Ferrari+ 14 tours
18Habsburg/Wickens/Broadbent/RottingMahle Racing TeamAston Martin+14 tours
19Barker/Watson/Magiulli/MaguireGulf RacingPorscheAbandon
20Pilet/De Silvestro/Kronke/WilliamsPorsche GT Team #94PorscheAbandon



    Sur

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up