24h du Mans : Et de trois pour Toyota !

24h du Mans : Et de trois pour Toyota !

Ce week-end avait lieu la 88ème édition des 24h du Mans. Dans ce contexte un peu particulier d'épidémie de coronavirus, Toyota s'est à nouveau imposé, devant des tribunes vides, lors de cette manche mancelle.

Logo Mi Redaction
Rédigé par
© 24h du Mans - Clap de fin pour une édition si particulière
© 24h du Mans - Clap de fin pour une édition si particulière
C'est à 14h30, samedi, que le départ des 24h du Mans édition 2020 a été lancé. Les Toyota ont à nouveau dominé la course en s'imposant du début à la fin. En effet, la Toyota n°7 est partie en pôle position et a tenu sa première place pendant la moitié de la course laissant ensuite celle-ci à la voiture n°8 pilotée par Buemi-Nakajima-Hartley. Notons que cette année, Brendon Hartley a récupéré le baquet de Fernando Alonso celui-ci déjà double vanqueur des 24h ayant préféré se consacrer à la préparation de son retour en Formule 1 avec Renault.



Découvrons les décarations du trio de tête :
«  C’est un sentiment assez exceptionnel de se dire que nous avons remporté les 24 Heures du Mans pour la troisième fois. C’est vrai que nous sommes passés par toutes les émotions durant cette course. Elle a mal démarré pour nous car nous avons d’abord été victimes d’une crevaison puis de problèmes de freins. Nous avons perdu deux tours en changeant les pièces défectueuses. À ce moment-là, nous avons cru que nous avions perdu toutes nos chances de victoire. Puis quelques heures plus tard, les choses ont tourné en notre faveur. Nous nous sommes retrouvés en tête puis nous avons remporté la course. C’est la preuve qu’aux 24 Heures du Mans rien n’est acquis.  » a déclaré Sébastien Buemi à l'issue de la course.

Brendon Hartley a souligné quant à lui l'importance de ses coéquipiers : « Je suis fier de mes coéquipiers et de toute l’équipe. Sébastien et Kazuki m’ont aidé à me mettre au niveau de cette voiture. Ce n’est pas la même émotion car il manquait les fans. Toutefois, remporter les 24 Heures du Mans pour la deuxième fois, c’est fantastique et malgré les problèmes mécaniques que nous avons rencontrés. »

Kazuki Nakajima rappelle que cette course n'a pas été si simple : « C’était génial d’être dans la voiture pour le dernier relais et cette troisième victoire d’affilée aux 24 Heures du Mans avec la TS050 Hybrid. Comme mes coéquipiers l’ont expliqué, cette course a été un véritable ascenseur émotionnel. Cependant, je pense que tout les membres de l’équipe ont effectué un superbe travail. Je suis fier de faire partie de cette écurie. Après que la #7 ai connu, elle aussi, des problèmes mécaniques, la course a été plus simple pour nous. »

Comme le rappellent les vainqueurs 2020 des 24h, la course n'a pas été sans encombres pour les pilotes Toyota. En début de course, c'est la Toyota n°7 qui mène, la n°8 victime d'une crevaison fait d'autant plus espérer à l'équipe n°7 une victoire. A 2h30, fin de la suprématie de la n°7 à cause d'un problème turbo. La Toyota n°8 a alors réalisé une fin de course sans faute les menant à nouveau à la victoire.

En LMP2, c'est Phil Hanson-Filipe Albuquerque-Paul Di Resta qui ont triomphé avec leur Oreca 07-Gibson #22.

En LMGTE Pro, la course a été très animée et ce sont finalement Maxime Martin-Alex Lynn-Harry Tincknell qui l'ont emporté à bord de leur Aston Martin Vantage AMR #97. En LMGTE Am, Aston Martin s'est aussi imposé.


    Sur Endurance

    La marque F1 est protégée. Motorsinside.com n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group et le contenu que nous proposons n'est pas le contenu officiel.
    Icon For Arrow-up