24 h du Mans : Après la pole, c'est une victoire historique de Ferrari

WEC. Ferrari a triomphé pour son retour au Mans. Au terme d'une course stressante et à suspens, tout s'est joué dans la dernière heure. La Scuderia met fin à cinq ans de domination Toyota dans la Sarthe et rentre dans l'histoire.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
C'est la première victoire Ferrari au Mans depuis 1965.
© Motors Inside - Bastien Dauby / C'est la première victoire Ferrari au Mans depuis 1965.

C'est un retour historique. Ferrari ne s'était pas présenté depuis 50 ans dans la catégorie reine au Mans. Et ce retour a été brillant. D'abord, la Scuderia a signé sa première pole position ici depuis un demi-siècle en infligeant une fessée à Toyota. Trois jours plus tard, les Rouges ont réitéré en s'imposant dans la Sarthe. Une première depuis 1965.

Motors Inside sans pub ?

Les deux dernières heures ont continué sur le même rythme que les 22 précédentes. L'Idec Sport a été victime d'une crevaison, alors qu'elle occupait la troisième place du LMP2. Les deux prétendantes à la victoire finale ont continué de suivre leur stratégie dans les stands. La Ferrari #51 est même parvenu à gagner du temps à l'entame de la 23e heure.

Porsche encore dans le mal avec la fiabilité

À 14 h 15, la Toyota a commis une erreur fatale. À Arnage, Ryo Hirakawa s'est loupé complètement. Il a bloqué ses freins, l'arrière a chassé. Le Japonais a tapé à deux reprises le rail. Dans le clan Ferrari, quelques sourires sont apparus, mais discrètement. La voiture nippone a plongé dans les stands pour réparer tous les dégâts. La #8 est ressortie avec près d'un tour de retard.

En LMGTE-AM, la bataille a fait rage pour la victoire. L'Aston Martin du ORT by TF a pris l'avantage sur la Porsche des Iron Dames à 1 h 20 du terme.

Nouvelle sortie de piste

À une demi-heure de la fin, la Porsche numéro 5 a connu un nouveau problème mécanique. Elle a dû boucler la moitié du circuit à une allure très réduite. Les mécaniciens l'ont rentrée dans le garage.

Après une ultime frayeur dans les stands, la Ferrari numéro 51 a conservé son avantage et a filé tout droit vers le drapeau à damier. La sortie de piste de la Glickenhaus à 20 minutes de la fin n'a pas changé l'issue de ce centenaire. Peugeot a terminé à une lointaine 9e place avec la 93, l'autre voiture à la 27e position. La Cadillac numéro 2 a complété le podium.

En LMP2, l'Inter Europol #34 a terminé devant la WRT #41 après une lutte de plusieurs heures. Au bout du suspens, la Corvette a passé la ligne d'arrivée en premier, après être revenu de loin.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut