8 Heures de Bahreïn : Toyota sans concurrence, première victoire pour Iron Dames

WEC. La Toyota numéro 8 s'est imposée lors de cette dernière manche de la saison de WEC. Et s'adjuge le titre. En LMGTE-AM, les Iron Dames ont remporté leur première victoire en championnat du monde d'endurance.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La marque japonaise obtient un cinquième titre consécutif.
© Toyota / La marque japonaise obtient un cinquième titre consécutif.

La course était un peu longue à regarder. Tous les acteurs de cette dernière épreuve de la saison ont été sages. Enfin presque tous. Au départ, la Cadillac numéro 2 a complètement loupé son freinage et a harponné la Toyota numéro 7. Cela a provoqué un grabuge monstre dans les premiers mètres du circuit.

Motors Inside sans pub ?

Malchance pour Alpine

Des LMP2 et GTE ont également été prises dans l'accrochage. La United Autosport et l'Alpine numéro 36 en ont fait les frais. La voiture française alors partie deuxième a tout perdu et s'est retrouvée en fond de classement. Condamnée à une folle remontée, la numéro 36 termine à la 7e place de sa catégorie, pour sa dernière en LMP2. Le team WRT réalise un doublé et la numéro 41 de Louis Deletraz, Robert Kubica et Rui Andrade obtient le titre.

Hormis cet incident, le reste de la course a été très tranquille. Seule la Toyota numéro 7 a animé le début de l'épreuve. Repartie en queue de peloton après l'accrochage du départ, elle n'a mis que deux petites heures avant de rejoindre la deuxième position, derrière la voiture soeur. Position qu'elles conserveront jusqu'à l'arrivée. La 8 obtenant la couronne mondiale. La marque, elle entre un peu plus dans l'histoire avec cinq titres consécutifs.

Ferrari discret

Ferrari qui pouvait encore rêver du titre a presque été inexistant. Face à des problèmes d'usure de pneus, les voitures rouges ont été inquiétées par la Porsche du team Jota. Mais au final, la 50 ramène un podium du désert. Vanwall a de nouveau connu des soucis mécaniques.

En LMGTE-AM, la Porsche du Iron Lynx a profité du début de course agité pour remonter au classement et récupérer la tête de la catégorie, au profit des Iron Dames. Mais la voiture numéro 60 a connu des problèmes de fiabilité et a été la première à abandonner. Le trio Bovy-Gatting-Frey n'en demandait pas tant pour retrouver la place de leader et obtenir sa première victoire en WEC. L'équipage 100 % féminin s'adjuge le titre de vice-champion du GTE.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

8h de Bahreïn

Plus d'actualités

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut