24 Heures du Mans 2024 - Les perspectives par constructeurs : Porsche

WEC. Les premiers essais libres de la 92e édition débuteront ce mercredi : l'occasion de jauger, avant que les choses sérieuses ne commencent, ce que peuvent espérer les quelque quatorze constructeurs engagés en Hypercar et en LMGT3. A commencer par les grandissimes favoris : Porsche.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La Porsche N°6 est en tête du championnat chez les Hypercar.
© Porsche Penske Motorsport / La Porsche N°6 est en tête du championnat chez les Hypercar.

A tout seigneur, tout honneur : en tête des championnats Hypercar et LMGT3, avec la 963 officielle N°6 et la Manthey PureX N°91, Porsche a fait de gros progrès en cours d'intersaison, dominant allègrement le mastodonte Toyota, certes pas épargné par la BoP.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Toujours est-il que le constructeur de Stuttgart est le seul de tous les engagés en Hypercar à miser sur la politique du nombre avec les privés, avec pas moins de cinq autos sur les manches du WEC, dont deux officielles. Et ça marche !

Il suffit de voir que le Team Jota, avec la N°12, pointe au 2e rang du général, avant la grand-messe des 24 Heures du Mans. Sans compter que Proton, le deuxième team privé à exploiter un prototype de Porsche, s'est montré très à son aise lors des 6 Heures de Spa.

La Journée Test du Mans étant passée par là, Porsche s'affirme comme le grand favori pour le général, par un rythme déjà très costaud, qui oblige la concurrence à jouer (ou feindre) l'admiration. Et pour ne pas arranger les affaires de la concurrence, Penske aura, comme l'an dernier, trois 963 officielles : la N°4, avec Mathieu Jaminet, Felipe Nasr et Nick Tandy, est issue de l'IMSA. Mais ce n'est pas celle-là qui a gagné Daytona, en janvier !

Porsche a de quoi maximiser ses chances et elles demeurent aussi en GT3 : la 911 N°91 du Manthey PureX Racing est très largement en tête du championnat, avec trois podiums sur trois possibles, dont la victoire en début de saison.

La plus grande menace reste cependant BMW, avec les deux autos du Team WRT. La clé pour Manthey (y compris avec la N°92 du Mathey EMA, gagnante à Spa) sera la même au Mans que depuis le début de saison : la régularité ! Porsche sur tous les fronts : voilà qui est un grand plus, surtout dans un plateau aussi exceptionnel.

Cela permettrait à Porsche de remporter une 20e victoire au classement général, afin de repousser un peu plus loin le record dans la Sarthe. Et de réaliser la même opération qu'à Losail : le doublé de victoires en Hypercar et LMGT3. Ce qui ne serait pas sans rappeler l'époque du LMP1, avec la 919, et le LMGTE-Pro, où existaient à l'époque les engagements d'usine dans la classe de série.

Une autre belle histoire s'écrirait si la N°6 leader du championnat remportait cette 92e édition : celle du Tricolore Kévin Estre, qui s'offrirait sa première victoire au général au Mans. Cela récompenserait, avec ses équipiers Laurens Vanthoor et André Lotterer, une fidélité sans faille à Porsche, après les victoires en GT.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut