24 Heures du Mans 2024 - Les perspectives par constructeurs : Toyota/Lexus

WEC. Les premiers essais libres de la 92e édition débuteront ce mercredi : l'occasion de jauger, avant que les choses sérieuses ne commencent, ce que peuvent espérer les quelque quatorze constructeurs engagés en Hypercar et en LMGT3. Ici, Toyota (et Lexus par extension), qui vivent chacun une saison délicate.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Pour Toyota, l'heure de la revanche a sonné au Mans.
© Toyota Gazoo Racing / Pour Toyota, l'heure de la revanche a sonné au Mans.

On associe volontiers les deux constructeurs ensemble, puisque Lexus est une branche luxe de Toyota. Dans le cas de ce dernier, en Hypercar, le début de saison a été aussi compliqué qu'inédit : une victoire seulement en trois courses, acquise à Imola, grâce à la précieuse expérience accumulée, pendant que la concurrence se préparait à revenir..C'est la première fois depuis l'avènement de l'Hypercar, en 2021, que Toyota est aussi malmené.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Mais le temps de la quiétude est terminé pour le premier constructeur mondial : Porsche et Ferrari restent les principales menaces dans la quête du Graal manceau.

Le centenaire du Mans, l'an dernier, a été l'unique défaite de Toyota durant la saison, face à Ferrari. La pire de toutes d'ailleurs. Et l'enjeu pour les Japonais, qui pourraient bénéficier d'une BoP plus favorable, est de conjurer le sort qui les frappe au Mans, lorsque la concurrence d'usine est là. Entre 2018 et 2022, il n'y avait guère que les braves Rebellion et Alpine (LMP1) puis Glickenhaus pour leur contester la victoire.

Le rythme affiché par les GR010 en Journée s'inscrit derrière celui de Porsche, mais dans le tempo tout de même. Rien de franchement révélateur, mais cela a tout de même de quoi être prometteur, dans le cadre d'une bagarre pour les avant-postes. Il s'agira surtout d'empêcher les voitures de Stuttgart de survoler l'épreuve !

Du côté de Lexus, en LMGT3, avec l'équipe française Akkodis, le début de saison est catastrophique : seul un petit point a été marqué depuis le début de saison, à Spa, le mois dernier. Les N°78 et N°87 ont constamment évolué en queue de peloton depuis la manche d'ouverture à Losail. Des débuts très compliqués en mondial pour la branche luxe de Toyota.

Lors de la Journée Test, dimanche, la première séance a vu les deux Akkodis se monter en tête du classement LMGT3, avant de rentrer dans le rang par la suite.

L'enjeu sera double dans le groupe Toyota : vaincre la concurrence d'usine chez les Hypercar et enfin marquer de gros points à domicile pour Akkodis, en LMGT3. En tous cas, l'expérience du constructeur nippon sera un atout de choix, face à une rivalité qui a plusieurs années de retard sur lui. Il faudra pour cela que toutes les planètes s'alignent, pas comme l'an dernier.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut