24 Heures du Mans 2024 - Les perspectives par constructeurs : Ferrari

WEC. Les premiers essais libres de la 92e édition débuteront ce mercredi : l'occasion de jauger, avant que les choses sérieuses ne commencent, ce que peuvent espérer les quelque quatorze constructeurs engagés en Hypercar et en LMGT3. Ferrari est engagé dans ces deux classes, avec un titre à défendre pour ce qui est du général.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ferrari aura trois Hypercar et quatre LMGT3 au Mans. Suffisant pour jouer la gagne ?
© Ferrari AF Corse / Ferrari aura trois Hypercar et quatre LMGT3 au Mans. Suffisant pour jouer la gagne ?

C'était la grosse affiche des 100 ans des 24 Heures du Mans, voici un an : le retour de Ferrari en catégorie reine, 50 ans après sa dernière apparition. Et, avec ceci, la victoire après un duel de légende entre la N°51 du Cheval cabré et la N°8 japonaise.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Cette année, Maranello s'est illustré, mais pas forcément dans le bon sens : un rythme loin du compte à Losail, une stratégie complètement ratée à Imola et un drapeau rouge qui a tout ruiné, à Spa. Dans les deux derniers cas, la victoire était à portée de fusil.

Les 499P sont des voitures abouties, c'est un fait. Mais dans la maison italienne, les rivalités entre les deux voitures officielles pourrait faire des étincelles au Mans, si les Hypercar transalpines venaient à être dans le match.

La N°50, 5e du championnat et première des trois Ferrari, dispose d'un pilote extrêmement rapide : Antonio Fuoco, auteur des deux dernières poles de la saison.

Contrairement à tous les autres constructeurs, excepté Porsche, les Rouges ont un atout supplémentaire : la présence d'une troisième voiture, pour épauler les deux officielles. La N°83 (avec Robert Kubica, Robert Schwartzman et Yifei Ye), qui est officieusement une troisième voiture officielle*, aura elle aussi son mot à dire dans la hiérarchie. Et Le Mans ne devrait pas être une exception à ce qui a été vu cette année.

La perspective d'une victoire semble compromise par le rythme plus que prometteur de Porsche. Cela vaut encore plus pour les Vista AF Corse engagées en LMGT3.

Les N°54 et N°55 étrennent la toute nouvelle 296 GT3, qui avait fait très forte impression à Daytona, en début d'année. Elles occupent les 7e et 8e rangs du championnat et réalisent jusque là un début de saison relativement discret.

Le meilleur résultat des GT3 Ferrari, cette année, a été la 4e place obtenue à Imola par la N°55, qui compte notamment dans ses rangs le Français François Herriau. La firme de Maranello pourra compter sur deux autres autos (la N°86 du GR Racing et la N°155 du Spirit of Race) dans cette édition 2024. Les paris restent ouverts, car Le Mans choisit ses vainqueurs.

*En WEC, les constructeurs peuvent aligner plus de deux voitures. Mais dans ce cas précis, il n'est possible d'inscrire que deux voitures marquant des points au classement mondial des constructeurs. En cas de troisième voiture ou plus, celle-ci est inscrite en coupe du monde des équipes.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut