24 Heures du Mans 2024 - Les perspectives par constructeurs : Peugeot

WEC. Les premiers essais libres de la 92e édition débuteront ce mercredi : l'occasion de jauger, avant que les choses sérieuses ne commencent, ce que peuvent espérer les quelque quatorze constructeurs engagés en Hypercar et en LMGT3. Peugeot, de son côté, veut enfin jouer le haut de tableau, avec sa nouvelle 9X8.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Au Mans, Peugeot espère pouvoir tirer son épingle du jeu.
© Peugeot Sport / Au Mans, Peugeot espère pouvoir tirer son épingle du jeu.

Le public français avait du mal à y croire, l'année dernière : Peugeot avait profité des conditions pluvieuses et des évènements de course pour se retrouver en tête des 24 Heures du Mans. Le rêve s'était éteint vers 2 h du matin, lorsque la N°94 avait tapé le mur de la chicane Daytona.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Cette année, tout est différent au sein des troupes sochaliennes : la 9X8 ancienne version a manqué le podium dans le dernier tour, à Losail. Puis vint la 9X8 2024, avec ce tant attendu aileron arrière. Mais qui dit nouveau concept dit nouvelle BoP, et le Lion a dû en essuyer les plâtres.

Au Mans, la Journée Test a révélé des 9X8 ne semblant pas larguées pour un sou. Mais il est évident que, par rapport à la concurrence, la partie s'annonce corsée.

Et il serait d'autant plus inspiré pour Peugeot de scorer des points au Mans, afin de faire un bond au championnat. Seuls dix petits points ont été scorés sur les trois premières manches, avec toutefois de belles courses réalisées tantôt par la N°93, tantôt la N°94.

Même si cela ne sera pas facile dans la Sarthe, les troupes de Jean-Marc Finot, le patron de Stellantis Motorsport, ont de quoi espérer.

D'une part, la météo s'annonce capricieuse. Certes, la Peugeot a changé son concept et doit s'y adapter. Mais la pluie et la spécification du Mans (circuit typé vitesse) pourraient être deux éléments venant en aide au Lion.

Avant les premiers essais libres, il est difficile de réellement savoir si Peugeot a encore de la performance en réserve. Pas de quoi titiller les leaders, mais au moins être dans le bon wagon.

Il faut aussi dire que la 9X8 a un lourd héritage à porter : celui de la 905 et de la 908, gagnantes au Mans en 1992, 1993 et 2009. Un surprise à espérer ?

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut