24 Heures du Mans 2024 - Les perspectives par constructeurs : Lamborghini

WEC. Les premiers essais libres de la 92e édition débuteront ce mercredi : l'occasion de jauger, avant que les choses sérieuses ne commencent, ce que peuvent espérer les quelque quatorze constructeurs engagés en Hypercar et en LMGT3. L'arrivée de Lamborghini en classe reine, en plus du LMGT3, a réjoui le public. Mais il y aura du travail.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Lamborghini sera en grande séance d'apprentissage au Mans.
© Lamborghini Iron Lynx / Lamborghini sera en grande séance d'apprentissage au Mans.

Depuis l'avènement de l'Hypercar en WEC, les constructeurs ont afflué à toute vitesse pour offrir au public un plateau absolument somptueux. Et pour ajouter du plaisir visuel, l'esthétique a été bien pris en compte et cela s'est vu sur la SC63, qui démarré à la fois en mondial et aux Etats-Unis.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

La voiture est loin d'être ratée : elle a simplement un sacré train de retard sur une concurrence déjà bien préparée. Et les progrès auront du mal à se faire sentir avec une seule auto engagée sur la saison, en Hypercar (la N°63).

Au Mans, la N°19 (celle invitée de l'IMSA), sera une bonne présence à plusieurs titres : elle compte Romain Grosjean, ex-pilote de F1, qui prendra part à ses 2e 24 Heures du Mans ;elle sera utile pour la collecte de données, indispensables pour le développement futur. D'autant que l'obligation d'engager deux voitures fait son chemin.

Il est difficile d'envisager quelconque coup d'éclat à la régulière pour la firme italienne. Le public serait évidemment friand d'un duel de légende entre Ferrari et Lamborghini. Mais d'ici à ce que ça arrive, il y a le temps.

Cette 92e édition sera l'occasion d'engranger de l'expérience, d'autant que la SC63 se révèle être une voiture plutôt fiable (ce qui pourrait faire une grosse différence selon les faits de course).

Si les chances sont minces en Hypercar, la situation est toute autre en LMGT3 : les deux équipes Iron (Lynx et Dames) réussissent tant bien que mal leur adaptation à la Lamborghini Huracan GT3. Il suffit de voir que les Iron Dames, sur la voiture rose, ont signé une pole stratosphérique à Spa, sur une épreuve qui constitue un vrai test avant Le Mans.

Même la victoire n'est pas passée loin : le rythme ne manque pas chez les Lamborghini. Mais l'exécution de la stratégie pourrait faire défaut aux deux teams, surtout dans une course aussi longue que Le Mans. Lamborghini a l'occasion de marquer l'histoire en LMGT3.

D'une part s'offrir une première victoire aux 24 Heures, même si ce n'est pas au classement général. D'une autre permettre, pour la première fois dans l'histoire, à un équipage 100 % féminin de triompher. Lilou Wadoux a été la première féminine a remporter une course du WEC. Vont-elles lui emboîter le pas ?

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Abonnez-vous

Motors Inside, c'est :

Voir les avantages

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut