En course, Ferrari devra « faire les bons choix »

WEC. Fort de sa victoire lors de l'édition du centenaire, la Scuderia Ferrari va avoir affaire à une concurrence encore plus grande, pour défendre son titre. Cela passera par une exécution parfaite de la stratégie et du pilotage.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Ferdinando Cannizzo affiche toute la confiance que Ferrari a en vue de la victoire.
© MotorsInside / Alexandre Rodrigues / Ferdinando Cannizzo affiche toute la confiance que Ferrari a en vue de la victoire.

Gagner le Mans, c'est une chose. Mais y défendre sa couronne, surtout avec un plateau de folie sur tous les plans. Ferrari est en mission face à huit autres constructeurs en Hypercar, le même nombre en LMGT3.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Mercredi, en début de journée, le directeur de Ferrari Competizioni GT, Ferdinando Cannizzo a eu l'occasion de faire un point sur ce qui attend le Cheval cabré au Mans.

Quels que soient les équipages, tout est prêt selon le cadre italien. Et il faudra tout mettre bout à bout. « On a la performance, sans aucun doute. Il sera très important de faire preuve de coopération à tous les niveaux et d'afficher une régularité sans faille. Surtout que les conditions sont annoncées capricieuses. »

Le centenaire avait été marqué par une alternance de beau temps et de pluie. Et si cela se représente cette année, les erreurs commises à Imola ne devront en aucun cas se reproduire. « En prenant en compte l'évolution de la météo, la chauffe des pneus à la sortie des stands, cela va nous obliger à faire les bons choix » ajoute Cannizzo. « C'est un aspect primordial de la course et cela impactera la stratégie. »

La 296 GT3 : une bonne base

Tout directeur de Competizioni GT qu'il est, Ferdinando Cannizzo ne pouvait pas ne pas parler de la successeuse de la 488 GTE : la 296 GT3, qui aura cinq équipages la représentant au Mans, cette année.

Il y a de quoi être confiant avec cette voiture, même si elle n'a pas encore décroché de podium en mondial. « C'est une excellente base pour nous, puisque nous avons déjà un an d'expérience avec la 296 » relate Cannizzo. « On a gagné les 24 Heures du Nurburgring avec, ce qui prouve qu'elle est un excellent outil de travail pour une course de cette longueur. »

Mais pour gagner, seule ne compte pas la performance : il faut que tout le monde se sente bien à la Scuderia. « Pour que tout se passe bien, il faut que nous instaurions un climat de confiance et de calme. La panique et la méfiance ne sont jamais de bonnes alliées : notre victoire l'an dernier a été le résultat d'un bel état d'esprit. Cette année, ce sera difficile face à la concurrence. Mais nous serons sereins » conclut Cannizzo. Il restera à connaître les effets de cette confiance sur le résultat final.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut