La belle histoire du team Porsche Jota aux 24 Heures du Mans

WEC. Les deux 963 du team Jota ont terminé dans les points. Une belle récompense après l'impressionnant travail fourni par les mécaniciens pour redonner vie à la #12. Ils ont d'ailleurs été honorés.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
La Porsche #12 a totalement été reconstruite avant le départ des 24 Heures.
© Motors Inside / Alexandre Rodrigues / La Porsche #12 a totalement été reconstruite avant le départ des 24 Heures.

Le Mans peut être cruel. Mais parfois, il nous offre de belles histoires. Cette année, le public a pu assister aux deux. Le côté positif et le négatif ont touché la même équipe. Le team Porsche Jota. Lors de la deuxième séance d'essais libres, Callum Ilott a envoyé la 963 N°12 dans le mur, dans les esses de la forêt.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

Les dégâts étaient considérables. À tel point que les mécaniciens ont dû reconstruire une voiture en entier. Cela a donc empêché l'équipage de #12 de rouler lors des deux dernières séances d'essais et lors de l'Hyperpole. Les membres de l'équipe ont finalement remonté entièrement l'Hypercar le vendredi dans l'après-midi. Une session d'essai a été improvisée sur la piste de l'aérodrome juste à côté pour tout vérifier.

À lire aussi : La belle histoire du Mans : Jota ressuscite sa Porsche

Une fois le feu vert des organisateurs des 24 Heures en poche, la Porsche a pu prendre part au départ. Ce défi XXL réussi par les mécaniciens leur a permis d'être récompensé lors de cette semaine intense. Le prix de la meilleure équipe d'assistance leur a été décerné.

Ce travail a été aussi rapide qu'efficace. La 963 #12 a bouclé ces 24 Heures à la huitième place, dans le même tour que la Ferrari #50 gagnante. « Ce résultat est à double tranchant. Terminer la course dans le tour de tête et sans problème technique. Si quelqu'un nous avait proposé cela samedi, nous aurions accepté sans hésiter. D'un autre côté, nous ne sommes pas venus ici pour terminer huitième. Nous avons eu des problèmes avec notre rythme de course. L'accident de mercredi a été un coup dur. Un grand bravo à toute l'équipe », a nuancé Will Stevens de la #12.

Les deux voitures dans les points, une première

De l'autre côté du garage, la déception est de mise. La #38 a bouclé l'épreuve à la neuvième position. Mais a tout de même pu terminer dans le même tour que l'équipage victorieux. Mais il s'en est fallu de peu. Le trio Rasmussen - Hanson - Button est arrivé 3 minutes 36 derrière la Ferrari N°50. À une quinzaine de secondes près, elle n'arrivait pas à obtenir ce résultat symbolique.

« C'est l'une des courses les plus difficiles que j'aie jamais réalisées dans de telles conditions. C'était vraiment brutal. Je poussais constamment la voiture à la limite absolue et je ne pouvais pas me détendre une seconde. Rester concentré aussi longtemps est assez épuisant. Le résultat n'est pas celui que nous espérions. Mais nous avons ramené les deux voitures dans le tour de tête, ce dont nous pouvons être fiers », a raconté Jenson Button de la #38.

Au général, la Porsche #12 est la mieux classée des voitures chez Jota. Avec 66 unités, elle pointe au quatrième rang. La voiture sœur est bien plus loin, à la treizième place, avec quatre points. C'est la première fois qu'elle intègre le Top 10 de la saison.

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut