Alpine devra afficher un autre visage à Interlagos

WEC. Le championnat du monde d'endurance reprend ses droits. Ce dimanche 14 juillet, les équipes ont rendez-vous à Intergalos. Au Brésil, Alpine devra régler ses problèmes de fiabilité.

Logo Mi mini
Rédigé par Par
Alpine va tenter de remettre les pendules à l'heure au Brésil.
© Motors Inside / Bastien Dauby / Alpine va tenter de remettre les pendules à l'heure au Brésil.

On les a quittés tête basse. Avec deux voitures rangées dans les camions bien plus tôt que prévu. Au Mans, les deux Alpine ont dû jeter l'éponge pour des problèmes moteurs. Les deux blocs Mecachrome ont rendu l'âme à 45 minutes d'intervalle. Un résultat bien triste pour le clan français qui avait le rythme pour faire un bon résultat.

Motors Inside sans pub ?
Abonnez-vous

L'équipe de Bruno Famin aura peut-être l'occasion de prouver son niveau de performance à Interlagos. Alpine va rouler pour la première fois sur cette piste sinueuse. Ici, la puissance moteur est primordiale dans le premier et le dernier secteur. L'un des points forts de l'A424. Mais faudra-t-il encore qu'il tienne.

Au-delà de l'aspect performance, Alpine pourra compter sur l'expérience de Mick Schumacher sur cette piste. L'Allemand y a déjà roulé en F1. Nicolas Lapierre y a gagné en 2012 et Matthieu Vaxivière a déjà réalisé plusieurs courses, ici au Brésil.

« Il y a toujours de l'enthousiasme à découvrir un nouveau terrain de jeu, encore plus sur une piste mythique et dans un pays aussi passionné par le sport automobile. Interlagos est un circuit à l'ancienne, très différent de ceux que nous avons expérimentés cette saison », analyse Philippe Sinault, le team manager.

Briller un 14 juillet

« Parmi les défis, les dénivelés font que la voiture est rarement droite dans les zones de freinage. Les pilotes freinent beaucoup en appui, donc il sera crucial qu'ils soient à l'aise avec l'équilibre de la voiture. Les réaccélérations avec les nombreux dévers et montées s'annoncent également très intéressantes. Le tracé met à l'épreuve les pneumatiques, notamment celui à l'arrière droit. »

Mais Interlagos est une piste également réputée pour son climat instable. Le temps s'annoncerait globalement grisonnant, avec même quelques averses possibles durant le week-end. Mais qu'importe le temps, Philippe Sinault et ses troupes seront désireux de rattraper l'impair du Mans.

« Le temps s'y avère toujours un peu incertain, donc nous ferons tout pour être parés à toute éventualité. Nous avons hâte d'y être pour retrouver notre bonne dynamique et confirmer notre potentiel après le rendez-vous du Mans. Nous pensons avoir identifié nos problèmes et mis en place un certain nombre d'actions correctives. Nous connaissons beaucoup mieux notre package, nous avons beaucoup travaillé en amont et nous avons clairement à cœur de bien faire, qui plus est en ce week-end du 14 juillet. »

Vous nous lisez régulièrement ? Ajoutez Motors Inside dans vos sources favorites sur Google News pour nous soutenir ou inscrivez-vous à notre newsletter.

Votre avis

Vous avez déjà un compte ? Me connecter

Merci de choisir un pseudo.
Votre email est obligatoire pour valider votre commentaire.
Commentaire en attente de publication. Un email vous a été envoyé.
Le formulaire n'est pas valide.

Un e-mail de vérification vous sera envoyé avant la publication de votre commentaire.

Breaking news

Ne ratez plus aucune "breaking news" grâce à la nouvelle newsletter Motors Inside. Recevez dans la minute les infos importantes.

Un lien de vérification vous sera envoyé.
Merci de renseigner votre adresse e-mail.
Haut