> > > > Pirelli entame sa deuxième saison à Melbourne

Pirelli entame sa deuxième saison à Melbourne

Le manufacturier italien proposera les pneus tendres à flancs jaunes et médiums à flancs blancs pour le Grand Prix d’Australie, et espère continuer d’imposer de nouveaux défis aux écuries et aux pilotes, et contribuer ainsi à renforcer le show proposé aux spectateurs et téléspectateurs.

© Pirelli© Pirelli

Ayant contribué à établir le tour le plus rapide jamais réalisé sur l’Albert Park lors des qualifications l’an dernier, Pirelli revient avec un défi à relever en 2012. Pour sa seconde saison en Formule 1, la firme italienne a mis l’accent encore plus fermement sur les stratégies de course, en réduisant l’écart de performance entre les composés et en élargissant la fenêtre de performance optimale de chaque pneu.

Ce week-end, en Australie, le pneu medium P Zero Blanc a été désigné aux côtés du mélange tendre P Zero Jaune. La différence entre les deux composés devrait se situer autour de six dixièmes de secondes au tour. Comme toujours, le temps australien peut être extrêmement variable, le composé intermédiaire Cinturato Vert et le Cinturato Bleu (sol humide) seront également disponibles pour pallier à tous types de météo.

De nouvelles règlementations pneumatiques sont entrées en vigueur cette année, stipulant que les équipes auront toutes 11 trains alloués au total dès la première séance d’essais libres du vendredi. Une mesure prise pour encourager les monoplaces à appréhender au mieux la piste dès le début du week-end de course et à fournir d’avantage d’action. En complément, Pirelli a répondu à l’interdiction règlementaire des diffuseurs soufflés par la production de nouveaux pneus proposant plus d’adhérence à l’arrière qu’auparavant. De nouveaux marquages colorés distingueront également les pneus pour rendre leur identification plus aisée par les (télé)spectateurs.

Le Champion du Monde en titre Sebastian Vettel aura cette saison pour ambition de devenir le troisième pilote de l’histoire de la F1 à collecter trois titres mondiaux consécutifs. Le premier à avoir réalisé la prouesse fut le légendaire Juan Manuel Fangio, qui a remporté son premier titre en 1951 chaussé des pneus Pirelli.

L’œil de Sebastian Vettel, pilote Red Bull Racing : « Cette saison, nous arrivons à Melbourne avec l’avantage d’avoir déjà travaillé un an avec les pneus Pirelli. Pour 2012, Pirelli a développé de nouvelles gommes, avec des composés plus tendres et une montée en température améliorée. Après beaucoup d’essais hivernaux sur des pistes fraîches en Espagne, nous aurons un nouveau challenge dans des conditions bien plus chaudes sur l’Albert Park. Le week-end débute toujours sur une piste assez sale, et les conditions changent en s’améliorant durant tout le week-end. C’est bosselé, et donc assez facile de faire une erreur. Le comportement des pneus change beaucoup au fur et à mesure que l’adhérence du circuit s’améliore. Il y a de nombreux points à considérer pour avoir les bons réglages, en particulier pour la courbe Prost. Il est nécessaire d’avoir un bon set-up pour prendre soin des pneus avant ainsi qu’éviter le survirage et atteindre la meilleure vitesse de pointe dans la ligne droite des stands. Nous avons fait de bons essais hivernaux, mais les choses sérieuses commencent maintenant. L’an dernier, cela s’est très bien passé pour nous ici, et j’espère rester dans le coup pour une autre bonne course ».

L’œil de Paul Hembery, directeur de Pirelli Motorsport : « L’an dernier, nous avons placé des standards élevés en contribuant à offrir une saison dotée du plus grand nombre de dépassements de l’histoire de la F1. Cette année, nous souhaitons rendre le spectacle encore meilleur. D’une façon générale, nos pneus seront moins conservateurs, comme on peut le constater avec les nominations pour les trois premiers Grand Prix de la saison. Les équipes ont cependant une meilleure idée de ce à quoi s’attendre de notre part pour 2012, après avoir bouclé près de 50.000 km d’essais d’avant-saison. Nous sommes sûrs qu’ils auront déjà une assez bonne maîtrise des caractéristiques des pneus et des stratégies possibles. Nous avons essayé cette année d’offrir plus d’options, ce qui fait bien entendu des pneus un sujet de discussion plus important. Les pilotes et les autos seront toujours les stars du show, mais nous aimerions une fois de plus mener les enveloppes sur les devants de la scène. Les équipes nous ont demandé de les défier cette année, et notre but est naturellement de ne pas les décevoir. Nous avons donc hâte de vivre une nouvelle course fabuleuse en Australie, où il est toujours fantastique de lancer la saison, grâce à l’atmosphère merveilleuse et l’accueil chaleureux ».

A savoir avant Melbourne :
- L’Australie est un circuit semi-permanent, qui n’est pas très utilisé durant l’année, et où la surface est douce et non abrasive. Cela signifie que la piste est assez « verte » au début week-end, mais qu’elle évolue considérablement au fur et à mesure que se dépose la gomme.
- Environ deux arrêts aux stands par monoplace sont attendus. Il s’agissait de la stratégie pour gagner l’an dernier, 11 des 14 premiers de la course l’ayant adoptée.
- L’accélération et le freinage constituent les principales caractéristiques des 5,303 km du circuit de l’Albert Park. Les forces longitudinales exercées sur les pneus, en l’absence de courbes très exigeantes, sont ainsi plus fortes que les forces latérales.
- Le pneu arrière-gauche est le plus sollicité sur l’Albert Park, 10 virages évoluant vers la droite, et six vers la gauche.
- Une grande incertitude règne côté météo : on peut avoir au menu des pluies torrentielles comme un soleil éclatant ! Les tendres et les medium représentent les combinaisons les plus adaptables avec une vaste fenêtre de températures possibles. Les premiers rapports météo indiquent que la pluie pourrait s’inviter pour les essais libres de vendredi.
- L’an dernier, Pirelli avait désigné le composé dur aux côtés du tendre. L’allocation 2012 est moins conservatrice, le medium étant bien plus proche des caractéristiques du tendre 2011.


Vidéo : Pirelli présente les défis pneumatiques de 2012



Preview, Melbourne et Pirelli Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.