> > > > Malaisie : le point de vue des pilotes

Malaisie : le point de vue des pilotes

Défi physique et technique, le circuit de Sepang, hôte du Grand Prix de Malaisie, ce week-end, est devenu une étape incontournable, appréciée tout autant que redoutée, par les pilotes de Formule Un.

© LAT / Williams© LAT / Williams

C’est dans la périphérie de Kuala-Lumpur, à proximité de son aéroport que se niche le circuit de Sepang, hôte depuis 1999 du Grand Prix de Malaisie. Truffé d’enchaînements à grande vitesse, le circuit malaisien est considéré comme étant l’un des meilleurs tracés sorti de l’imagination du parfois peu inspiré Herman Tilke : « Sepang est sans doute mon circuit préféré. […] Il est beau, la piste est large, avec des grandes courbes rapides, une sorte d’ondulation dans le tracé qui le rend très agréable à piloter. Le dernier virage est serré, mais j’apprécie vraiment tout sur ce circuit. Bon, à part peut-être la chaleur et l’humidité. Mais en fin de compte, ce n’est qu’une difficulté de plus pour les pilotes. J’ai vraiment hâte d’y être » s’enthousiasme Romain Grosjean. « La piste est magnifique à piloter : vous ressentez vraiment ce que peut offrir une voiture de Formule Un, particulièrement dans le secteur du milieu » explique pour sa part Mark Webber.

Avec une température ambiante moyenne de 34°C et une température moyenne en piste de 40°C, la Malaisie est en effet considéré comme le Grand Prix de référence pour mettre à l’épreuve pilotes et mécaniques : « Sepang est sans doute la piste la plus dure de l’année, pour les voitures comme pour les pilotes. Mécaniquement, c’est très exigeant parce qu’il y a beaucoup de successions de virages à grandes vitesses, qu’il y fait très chaud et humide. Le rafraîchissement est la clé pour la voiture, tout comme l’hydratation l’est pour le pilote » analyse Pedro de la Rosa.

Par conséquent, les pilotes et techniciens doivent préalablement s’acclimater aux fortes chaleurs généralement observées en Malaisie, afin de ne pas en souffrir durant le week-end, comme l’atteste Romain Grosjean : « Des petites choses peuvent être utiles. D’abord, il est important de conserver un rythme d’entrainement normal, sans tenir compte de l’envie de dormir. Ensuite, il faut adapter votre corps au décalage horaire et au climat. Spécialement en Malaisie où la chaleur et l’humidité en font l’une des courses les plus éprouvantes de l’année physiquement. »

Lewis Hamilton confirme et assure que McLaren et lui-même sont prêts au défi : « Nous avons traditionnellement su plutôt bien gérer le refroidissement de notre voiture, alors je ne pense pas que ce sera un problème. Physiquement, c’est toujours une course difficile, mais nous améliorons notre organisation dans tous les domaines et je pense que nous avons fait des progrès intéressants cette année pour nous assurer que toute l’équipe sera mieux préparée pour affronter la chaleur et l’humidité. »

Mais les conditions météorologiques ne sont pas les seuls défis qui attendent les pilotes, comme le souligne Sebastian Vettel : « Le circuit de Sepang est en réalité plus difficile qu’il n’y paraît. Il a de grandes zones de dégagements et une piste large, donc il paraît facile, mais ce n’est pas le cas. La chaleur, le taux d’humidité élevé et la météo ne sont pas les seuls défis qu’il impose, alors que le principal est de trouver l’équilibre idéal. Il y a deux lignes droites de presque un kilomètre [chacune] mais il faut aussi mettre beaucoup d’aileron sur la voiture pour générer suffisamment d’appuis dans les virages, donc il faut trouver le bon compromis. »

Grâce à ces spécificités, le circuit malaisien a su devenir un incontournable du calendrier, comme le rappelle Martin Whitmarsh, team principal de McLaren-Mercedes : « Sepang a déclenché l’expansion de notre sport en Asie, au début du millénaire. Je suis content qu’il reste un des piliers du calendrier, mais aussi qu’il ait développé son propre caractère et sa propre histoire. » Malheureusement, l’Histoire du circuit malaisien s’est assombrie en octobre dernier, avec la mort du pilote de MotoGP, Marco Simoncelli : « Je pense que ce sera toujours un de mes circuits préférés […] C’est un circuit technique et intéressant, mais je dois ajouter avec l’accident de Marco que courir ici sera désormais toujours un peu plus triste et ce sera dur de savoir qu’un de nos collègues pilotes y est mort. » Les hommes de la Scuderia ont d’ailleurs rendu hommage au pilote italien lors d’une séance photo effectuée aujourd'hui sur le circuit.


Quelques repères chronologiques :


1999 : Grand Prix inaugural remporté par Eddie Irvine (Ferrari) alors que Michael Schumacher fait son retour à la compétition après son accident de Silverstone, un peu plus tôt dans la saison.
2000 : Ferrari y est sacrée championne du monde des constructeurs.
2003 : Kimi Räikkönen (McLaren) y remporte sa première victoire en carrière, alors que Fernando Alonso (Renault) y signe sa première pole position et monte pour la première fois sur un podium de Formule Un.
2005 : Premier podium pour Toyota grâce à la deuxième place de Jarno Trulli.
2006 : Giancarlo Fisichella et Fernando Alonso offrent à Renault son premier doublé en F1 depuis celui du Grand Prix de France 1982, le deuxième dans l’histoire du Losange en F1.
2007 : Lewis Hamilton (McLaren) signe à Sepang son premier meilleur tour en course.
2008 : Premier meilleur tour en course pour Nick Heidfeld et BMW en Formule Un. L’Allemand détient alors le record du pilote ayant disputé le plus de Grand Prix avant de s’arroger un meilleur tour.
2009 : Jenson Button (Brawn GP) signe son premier meilleur tour en course de sa carrière, signant du même coup son premier Hat Trick, après avoir également signé la pole position et remporté la course.
2010 : Nico Hulkenberg marque ses premiers points en Formule Un.


Preview, Sepang Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Gusgus
Gusgus :
"2007 : Lewis Hamilton [...] devient le premier pilote à terminer sur le podium lors de ses trois premières courses en Formule Un" : meuh non, Sepang était la deuxième course de la saison !
Il y a 93 mois
Fab007
Fab007 :
Effectivement, c'est au Bahreïn qu'il avait réussi cette performance, c'est corrigé.
Il y a 93 mois
ZAle1991
ZAle1991 :
Je pronostique une pole de McLaren. Je vois bien Button ressortir vainqueur d'un duel très serré avec Hamilton.

Derrière, ça risque d'être chaud avec Lotus, Mercedes et Red Bull !
Il y a 93 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.