> > > > Red Bull ne retiendra pas Vettel à tout prix

Red Bull ne retiendra pas Vettel à tout prix

Sebastian Vettel est régulièrement cité pour rejoindre la Scuderia Ferrari à plus ou moins court terme. Aujourd'hui, il fait toujours partie du giron Red Bull mais Dietrich Mateschitz explique qu'il n'essayera pas de retenir le pilote allemand à tout prix s'il décidait de partir.

© GEPA - Vettel défendra encore les couleurs Red Bull en 2013© GEPA - Vettel défendra encore les couleurs Red Bull en 2013

Sebastian Vettel fait partie de la famille Red Bull depuis son plus jeune âge et domine le petit monde de la Formule 1 depuis plusieurs années. Aucune raison donc, a priori, de quitter le navire. Cependant, les pilotes ont parfois besoin de se lancer un nouveau défi. Michael Schumacher avait ainsi quitté Benetton fin 1995 pour rejoindre Ferrari qui courrait après son glorieux passé. Fernando Alonso est aussi allé voir ailleurs une fois après avoir remporté deux titres avec Renault. En 2013, Lewis Hamilton essayera de faire briller l'étoile de Mercedes. Il n'est donc pas absurde de croire qu'un jour, Sebastian Vettel voudra faire de même et décidera d'aller voir si l'herbe n'est pas plus verte ailleurs. Dietrich Mateschitz, patron de Red Bull, en est bien conscient et explique qu'il n'essayera pas de retenir le triple champion du monde à tout prix s'il venait à avoir envie de partir.

« Si ça ne fonctionne plus avec nous, il serait insensé d'essayer de le garder juste à cause d'un contrat valide, » explique l'Autrichien.

Depuis de nombreux mois, Vettel est cité pour rejoindre la mythique Scuderia Ferrari. Fernando Alonso y a un contrat courant jusqu'en 2016 et à en croire Luca di Montezemolo il n'est pas question d'aligner l'Espagnol aux côtés du pilote allemand. « J'ai toujours dit que je ne veux pas deux coqs dans le poulailler, ça ne me plaît pas et ça crée des déséquilibres dans l'équipe, » expliquait-il en octobre dernier.

En 2017, Sebastian Vettel aura 28 ans. Il sera alors encore temps de rejoindre l'écurie italienne pour ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière. « Si j'étais un pilote de F1, mon rêve serait certainement de devenir un pilote Ferrari, » déclare Mateschitz.

Le patron de la marque de boisson énergétique a également tenu à soutenir l'autre pilote de l'équipe : Mark Webber. Helmut Marko, l'homme chargé de dénicher les futurs talents pour le compte du taureau rouge, n'avait pas manqué de tailler un petit costard à l'Australien estimant qu'il ne faisait que 2 ou 3 bonnes courses par an. Pour Mateschitz, Webber est un atout important pour l'écurie championne du monde : « Lors de certaines course, il peut montrer tout son potentiel. Ce n'est pas facile pour lui de se battre avec Sebastian mais l'équipe garantit un matériel égal ainsi qu'un traitement équitable à ses deux pilotes. Quand Mark est en pleine forme il est difficile pour Sebastian de le battre. Nous sommes chanceux d'avoir deux vrais numéros 1. »

Voilà de quoi motiver Webber qui rêve de victoire sur ses terres le week-end prochain. Actuellement, le meilleur résultat de l'Australien devant ses fans est une quatrième place.


Red Bull, Vettel et Transferts Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.

Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.