> > > > Samedi : Vettel et Red Bull sur orbite !

Samedi : Vettel et Red Bull sur orbite !

Sans grande surprise, Sebastian Vettel a signé la pole position ce samedi à Buddh. L'Allemand relègue la concurrence à plus de 7 dixièmes et est idéalement placé pour décrocher son quatrième titre mondial de la meilleure des façons : par une victoire. Mark Webber sera cependant à surveiller avec une stratégie différente de celle choisie par son chef de file.

© Getty - Vettel presque seul au monde ce samedi© Getty - Vettel presque seul au monde ce samedi

Sebastian Vettel – 1er et 1er :
« La voiture s'est bien comportée tout le week-end et ça a été de mieux en mieux avec l'amélioration de la piste. La voiture était incroyable, c'est un circuit génial. J'aime vraiment la façon dont les virages s'enchainent, particulièrement le milieu du deuxième secteur avec les virages rapides. Si la voiture se comporte comme vous le souhaitez dans cette partie alors vous allez l'apprécier, c'est ce que nous avons fait aujourd'hui. C'est un super résultat pour l'équipe. Mark est sur une stratégie différente donc nous verrons comme la course se déroulera demain. Nous avons eu beaucoup de questions à propos du championnat tout au long du week-end mais nous allons continuer de faire ce que nous faisions par le passé, simplement se concentrer sur chaque chose, nous n'allons pas changer ça demain ou lors des prochaines courses. Nous avons travaillé dur pour en arriver là et la course de demain sera longue. Avec la stratégie je pense que c'est toujours délicat de faire les choses correctement mais nous avons un bon package et nous devrions être en bonne forme. »

Mark Webber – 2ème et 4ème :
« Nous pensions que ça valait la peine d'essayer quelque chose d'un peu différent avec la stratégie aujourd'hui c'est pourquoi nous avons roulé en Q3 avec les pneumatiques mediums. Nous pensions que nous serions un peu plus loin que la deuxième ligne pour être honnête donc c'est une bonne séance pour nous. Ce n'est pas facile de gérer les mediums quand vous devez les préserver en Q3 mais je pense que nous avons fait un bon boulot. Nous sommes dans une bonne position pour capitaliser sur une approche différente demain. Les pneus tendres (utilisés par les trois première voitures) ne devraient pas tenir très longtemps et nous serons sur une stratégie différente. Cela dit je dois encore utiliser les tendres en course à un moment, nous verrons. »


Bilan, Buddh et Red Bull Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




3 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Et RedBull peut se payer le luxe de deux startégies différentes comme la dernière fois même si les circonstances sont différentes. Les deux partent, à mon avis, sur une stratégie à deux arrêts, probablement T + M + M pour Vettel et M + M + T pour Webber. L'unique modification pourrait être de passer un second train de pneus tendres. C'est quasiment impossible pour Vettel (sauf longue safety-car), théoriquement jouable pour Webber s'il fait un long premier relais en Medium. On sait, cependant, que l'Australien a du mal à concilier vitesse et économie, alors ...
Il y a 69 mois
Alinnomaya
Alinnomaya :
@ Aifaim,
Il n' y a pas de calculs à faire pour ses Red bull, car ils gagneront la course... Sur ce que j'ai vu depuis Singapour avec la Red bull de Vettel, je me suis déjà dit que c'est presque impossible à la concurrence de gagner une course jusqu'à la fin de la saison, sauf panne ou sortie de piste pour la Red Bull... Il n' y a plus match et plus d'excitation, car on sait déjà que c'est la Red Bull qui gagne...Vettel a été gâté techniquement avec une voiture jouissant en réalité chaque année d'une à deux secondes plus rapide que tout le monde, et cela depuis près de 5 ans... Bravo à ce génie de Newey qui a fait le bonheur de Vettel et Red Bull, et à la fois, a un peu tué les suspens près de 5 ans...
Il y a 69 mois
Aifaim
Aifaim :
Alinnomaya@, Le titre 2012 n'a été attribué qu'à la fin du dernier grand prix. Cette année, c'est plié mais Webber a deux chances de gagner aujourd'hui, une sur sa stratégie et l'autre sur les aléas de la course. Ce plaisir à analyser le grand prix pilote par pilote et voiture par voiture résulte d'une attirance ancienne puisée dans des saisons où le champion du monde était désigné parfois très très tôt et terminait certaines courses avec au moins un tour d'avance sur le second. Je vis les grands prix comme un livre, une pièce de théâtre ou un film et le dénouement m'importe moins que le déroulement. Si vous êtes adepte de l'expression "seule la victoire est jolie", il reste les combats Ferrari/Mercedes/Lotus tant en ce qui concerne le classement constructeurs que celui des pilotes, celui de Caterham/Marussia, les duels intra-écuries et les performances d'un Hülkenberg, par exemple. C'est plus qu'il n'en faut pour nourrir ma passion !
Il y a 69 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.