> > > > Abu Dhabi - Qualifications : Surprise, Bottas surgit de sa boîte !

Abu Dhabi - Qualifications : Surprise, Bottas surgit de sa boîte !

Valtteri Bottas s'adjuge la dernière pole de la saison devant Lewis Hamilton, en glisse dans le dernier virage de l'ultime tentative. Troisième, Sebastian Vettel n'a pas réussi à revenir au-delà de cette fameuse demi-seconde d'écart !

© Mercedes - La vedette de la séance n'est pas celle que vous croyez : Bottas est en pole à Abu Dhabi !© Mercedes - La vedette de la séance n'est pas celle que vous croyez : Bottas est en pole à Abu Dhabi !

Le dernier duel du chrono a tourné à l'avantage de Mercedes, loin devant Ferrari. Mais alors que Lewis Hamilton avait dominé les premiers tours chronométrés, le Britannique s'est finalement incliné ! Bottas a mené la révolte en Q3, en s'emparant du meilleur temps à l'issue du premier run (évidemment en pneus ultra-tendres) : 1:36:231 et 172 dixièmes d'avance. Mis sous la pression, le nouveau quadruple champion du monde a lui craqué dans le vingtième virage, vers la ligne d'arrivée. Un léger sur-virage synonyme d'échec ! De l'autre côté du garage, on célèbre la quatrième pole de la saison pour le pilote Finlandais.


Ricciardo montre aussi les muscles !

De façon générale, le suspens n'a pas été particulièrement pesant dans la plupart des garages. Mais pour l'honneur, les pilotes ont bataillés face au chrono. Un exercice toujours délicat sur le circuit de 5,554 kilomètres dessiné autour de la Yas Marina d'Abu Dhabi. La chute des températures entre le coucher de soleil de la Q1 (31 degrés dans l'air) et la nuit de la Q3 a forcée les équipes à rivaliser d'ingéniosité pour l'exploitation des gommes. Le grip à l'arrière de la voiture dans le dernier secteur a été l'une des clés de la séance.

Et à ce petit jeu, Mercedes a donc conservé son avantage des Essais Libres, mais dans un ordre assez inattendu. Mais l'accident d'Interlagos sera salutaire à Lewis Hamilton Demain en course, le faible kilométrage de son moteur lui donnera un petit plus pour empocher une nouvelle victoire.

Avec ses 22 points d'avance et sa place sur la grille, Vettel est quant à lui en bonne voie pour garder sa position de vice-champion du monde. Mais impossible de faire mieux que troisième, tant la différence avec la Mercedes W08 a été imposante. Derrière lui, on ne retrouvera pas son équipier, mais Daniel Ricciardo. L'Australien a cassé la barrière établie avec Ferrari, pour devancer Kimi Raikkonen, là aussi dans le dernier tour de la Q3. Suffisant peut-être pour conserver l'avantage et sa quatrième place au championnat du monde des pilotes. Sept points séparent au terme de cette séance les deux protagonistes (200 points pour Ricciardo, 193 points pour Raikkonen). Max Verstappen est cette fois soufflé et repoussé en sixième place, à quatre dixièmes de son équipier !

Derrière, Nico Hulkenberg fait le bon coup avec sa septième place. Il bat de justesse les deux Force India, Sergio Pérez devant Esteban Ocon.

"Fernando, Felipe is faster than you !"

Pour la dernière séance qualificative de sa carrière, Felipe Massa (10e) s'est offert un petit plaisir en sortant sur le fil Fernando Alonso du plateau des participants de la Q3. Un beau pied de nez du destin pour l'ex-duo de chez Ferrari... Carlos Sainz était aussi l'un des gros noms recalés en fin de Q2


Chez les deux autres Tricolores, la tendance est plus morose. Pour treize millièmes face à Stroll, Grosjean s'est retrouvé coincé en Q1, avec la 16e place. Le pilote Haas a regretté après coup le manque de préparation de sa voiture, notamment à l'avant ; et la faible mise en température de ses gommes.

Pire constat pour Toro Rosso, qui a perdu ses deux voitures dés la fin de la première session. Mention honorable tout de même à Pierre Gasly, qui termine 17e, trois crans devant Brendon Hartley, qui était de toute façon pénalisé de 10 places..
Une claque quand même pour la firme de Faenza, qui ne doit pas céder plus de quatre points à Renault pour conserver la sixième place du classement des constructeurs ! L'écurie française a donc les cartes en main pour faire l'une des bonnes affaires du week-end.



Bottas, Qualification et Yas Marina Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Alinnhomaya
Alinnhomaya :
Bravo à Bottas pour sa pole position bien méritée avec un tour presque parfait, mais son talon d'Achille reste le rythme de course, qui peut malheureusement encore faire défaut pour concrétiser sa pole en victoire... Ces deux victoires de la saison ont été toutes serrées avec Vettel qui était toujours moins de deux secondes au passage à damier, voire 0,6 sec en Russie.... Et là, il aura deux bêtes féroces de course directe derrière lui, Lewis et Vettel et pourquoi pas un Riccardo bien positionné en 4 ième position.... Autrement, Bravo à Massa qui a écrasé Stroll largement en qualif. avec 18 à 2 pour lui et une moyenne d'écart de près d'une seconde... En définitif, c'est le meilleur pilote Williams qui quittera la barque, et Stroll doit sa place en partie grâce à l'argent du papa, même s'il a fait quelques éclats de temps à temps mais il doit encore convaincre plus que ça, surtout en qualif. là où il passe très rarement en Q3 et difficilement en Q2... Les points et une bonne course se construisent clairement à la position du qualif., sauf pour des circonstances particulières, souvent rare aussi... Si Vettel s'élimine pour n'importe quelle raison au départ ou pendant le début de la course, là, je crois que Bottas va gagner pour l'honneur de la deuxième place, parce que je vois pas Lewis être une vraie menace... Par contre, si Vettel réussit sa course normalement du début à la fin, alors, je vois bien Lewis mettre une vraie pression et gagner devant Bottas et Vettel... Wait & see !!! XD
Il y a 19 jours
Aifaim
Aifaim :
La spécifité horaire de ce Grand Prix aura joué un vilain tour à Sainz et Grosjean. EL2 étant la seule séance d'essais se déroulant dans les conditions de températures des qualifications et de la course, il ne fallait surtout pas la rater. Pour l'Espagnol, le remplacement prévu du propulseur par un usagé mais "plus frais" donc non sanctionnable, a pénalisé la séance par les petits ajustements de réglages à reprendre. Sans présumer de l'éventuel manque de tonus du moteur "d'occasion", l'écart avec Hülkenberg était déjà significatif.
La Haas, de son côté, a été la proie de problèmes techniques pendant la séance, ôtant la possibilité d'affiner les réglages. Pas étonnant qu'en qualification Grosjean n'ait pas réussi à mettre ses gommes en température. Un des handicaps dans cette équipe provient du fait que ses pilotes ont un style très différent, ce qui ne facilite pas la transposition des informations recueillies d'une monoplace à l'autre. De toute façon, Magnussen n'avait pas trouvé de solution miracle non plus malgré des essais sans soucis mécaniques.
Il y a 19 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.