> > > > Bilan des Français : Ocon 6e et Gasly 7e, une double entrée dans les points remarquable !

Bilan des Français : Ocon 6e et Gasly 7e, une double entrée dans les points remarquable !

Gestion pneumatique et rapidité au rendez-vous : les deux espoirs français ont régalé à Monaco. Ils se suivent au classement final derrière les gros bras du top 5.

© Sahara Force India - Esteban Ocon a réalisé la course parfaite pour s'adjuger la sixième place !© Sahara Force India - Esteban Ocon a réalisé la course parfaite pour s'adjuger la sixième place !

Esteban Ocon (Force India) : 6e

8 points d'un coup ! Le meilleur français du jour a changé l'orientation de sa saison, en décrochant la place de meilleure des autres à Monaco, celle qu'il occupait déjà sur la grille de départ. « C'est un résultat fantastique ! » a déclaré le principal intéressé, radieux à sa descente de voiture. « Je suis vraiment heureux, c'était une course fun. »

Et pour cause. Dés l'envol, Ocon a montré les crocs en se portant à hauteur de la Mercedes de Bottas devant lui, sans pour autant l'attaquer. Sur son premier relais, l'écart avec le Finlandais n'a jamais dépassé les 10 secondes d'écart. Le numéro 31 s'est ensuite arrêté au 23e tour, pour chausser un train de super-tendres. La bonne option, au vu des difficultés de Lewis Hamilton avec ses gommes ultra-tendres.

« Le rythme que nous avons eu était impressionnant et l'équipe a fait un travail fantastique côté stratégie », résume l'ancie pilote Manor. « Nous avons très bien compris les pneumatiques et il y a eu des moments où nous étions la voiture la plus rapide en piste ! »

Des propos illustrés par sa performance en fin de course : Esteban Ocon est remonté comme une balle sur le quinté de tête. Il ne termine qu'à 4,8 secondes de Bottas après 78 tours et 23,6 secondes du vainqueur, Daniel Ricciardo. Le Français a fait le plein alors que Sergio Pérez, 12e, a été retardé dans les stands lors de son changement de gommes. « Je suis vraiment ravi d'obtenir ce résultat après des courses décevantes. J'espère que nous aurons plus de week-end comme celui-ci !  », complète le jeune homme.

Au championnat, Esteban Ocon pointe désormais en 13e positon, à une place de son équipier. Grâce à lui, Force India grappille trois points sur Renault dans la fameuse lutte pour la quatrième place des constructeurs.


Pierre Gasly (Toro Rosso) : 7e

Voici l'autre grande satisfaction côté tricolore ! Le champion GP2 2016 avait pourtant commencé le week-end d'une façon poussive. Tout s'est éclairci après un changement de set-up avant la FP3. Après sa 10e place qualificative, Pierre Gasly a marqué les esprits en course, avec un relais impressionnant de 41 tours sur ses hyper-tendres du départ. Mieux, le pensionnaire du giron Red Bull tournait plus vite que Ricciardo et Vettel après leur propre changement de gommes.
« Ce fut un week-end incroyable ! C'était la course idéale pour marquer des points », se félicite le natif de Rouen.

S'agissant des pneumatiques, Pierre Gasly ne paraissait pourtant guère enchanté : « lors des essais libres, la dégradation paraissait massive ! » Mais son pilotage économe a fait des merveilles.

« J'ai essayé de prendre soin de mes pneumatiques le plus longtemps possible, en étant le plus doux dans mes sorties de virage et à la ré-accélération. Une fois que les autres sont passé aux stands, j'ai attaqué ! 
C'est difficile de gagner deux places à Monaco (ndlr : trois avec l'abandon d'Alonso). La voiture était parfaite, j'étais à l'aise pour attaquer. »

Après l'attaque, Pierre Gasly a aussi du défendre en fin de course, face aux assauts de Nico Hulkenberg. Mais le pilote Toro Rosso a réponse à tout. « Je suis resté focalisé sur Esteban devant. J'étais inquiet lors de la VSC, mes pneumatiques ont chuté en température. En fait, je n'étais pas bon dans la gestion jusqu'à ma deuxième année en GP2. Après ça, j'ai changé mon approche... Cela a payé aujourd'hui : je suis en confiance en ce moment ! »

Cette septième place constitue la deuxième entrée dans les points de Pierre Gasly, en onze courses.


Romain Grosjean (Haas F1 Team) : 15e

Course plus décevante pour le troisième français en lice. Parti 18e après avoir reçu ses trois places de pénalité, l'ancien pilote Lotus est tombé au 20e rang à l'issue du premier tour. Il récupéra la 18e place après les malheurs des deux pilotes Williams et gagna trois places après l'abandon d'Alonso et l'accrochage entre Leclerc et Hartley. « Ce fut une course difficile. Nous avons lutté, sans trouver du rythme », admet laconiquement le pilote du team américain.

« Malheureusement, il ne s'est pas passé des choses folles dans cette course, nous avons toujours été dans une position difficile. Mais nous devrions avoir une bonne voiture au Canada.» Impuissant sur la durée du week-end, ses premiers points de la saison attendent toujours, six courses après le coup d'envoi à Melbourne.

De notre envoyé spécial à Monaco


Le bilan des Français, Ocon et Gasly Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




1 réaction sur cet article Donnez votre avis
Claude
Claude :
Ce qui est decevant avec ocon,c'est l'abnegation dont il fait preuve face aux deux mercedes,toto wolf n'a pas deux mais trois voitures en piste...ça devient beaucoup trop flagrant,dommage.
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.