> > > > France - Essais Libres 1 : Hamilton assure, Ericsson en feu !

France - Essais Libres 1 : Hamilton assure, Ericsson en feu !

Au terme d'une séance marquée par l'accident de Marcus Ericsson et l'incendie de sa monoplace, Lewis Hamliton s'adjuge le meilleurs temps devant son équipier Valtteri Bottas. Il a été constaté de nombreux problèmes de survirage par l'ensemble des pilotes avec de nombreuses sorties de piste.

© Mercedes - Hamilton est le plus rapide en EL1© Mercedes - Hamilton est le plus rapide en EL1

Annoncé en décembre 2016 et grâce, entre autre, à la volonté de fer de Christian Estrosi, le retour de la Formule 1 en France est programmé comme huitième Grand Prix de la saison 2018.

La Formule 1 pose donc ses bases dans le Var, sur le circuit Paul Ricard au Castellet, où les F1 vont fouler l'asphalte fraichement resurfaçé de ce circuit ultramoderne.

Les conditions sont idéales pour entamer cette séance d'essais libres 1 avec un grand soleil et un public qui répond présent malgré des difficultés d'accès. La température extérieure avoisine les 25°, agrémentée du mistral quand celle de la piste chauffe progressivement pour atteindre les 45 °C en ce début de séance.

Tous les protagonistes du monde la Formule 1 sont au rendez-vous afin de nous offrir un spectacle à la hauteur de l'événement. Devant un public impatient et une effervescence notable, Marcus Ericsson est le premier à élancer sa Sauber suivi de Kevin Magnussen et Stoffel Vandoorne pour découvrir cette piste, qu'ils n'ont jugé pour le moment qu'en simulateur, et entamer le tour de vérification.

Nos français sont au centre des attentions et du mouvement populaire. Pierre Galsy et Esteban Ocon arborent des peintures spécifiquement réalisées pour l'événement.


Les pneus mis à disposition par Pirelli pour le week-end sont les Tendres, Super tendres et Ultra tendres.



C'est équipées des gommes violettes que les deux Mercedes s'emparent des meilleurs temps de ces premiers tours de séance en 1:35:797 pour Valtteri bottas suivi par son équipier en 1:36:118.

Le Finlandais réalise une performance peu commune en établissant le record du tour dès son premier tour complet !

La découverte du circuit s'avère mouvementée pour Brendan Hartley qui finit dans le bas-côté du circuit après un survirage qui le pousse dans les bandes bleues. Sans conséquence pour sa monoplace, il repars immédiatement sur la piste.

Max Verstappen améliore en suivant le tour de Valtteri Bottas en réalisant un tour en 1:35:261 équipé des pneus tendres à flancs jaunes.

Son équipier Daniel Ricciardo ne se fait pas prier pour améliorer le temps du jeune néerlandais en réalisant son tour en 1:34:956, également en gommes tendres.

Seulement 5 équipes ont mis leurs monoplaces en roulage en ce début de séance à savoir, par ordre de temps, Red Bull, Mercedes, Toro Rosso, Haas et Williams.

C'est à ce moment que choisissent les Ferrari pour pointer le bout de leurs nez et Raikkonen s'empare immédiatement du deuxième temps en 1:34:470, derrière Ricciardo.

Tête à queue pour Stoffel Vandoorne qui se fait surprendre comme Hartley en début de séance, par un survirage soudain de sa McLaren. Pas de dégâts, les abords du circuit étant relativement larges et équipés de bandes rugueuses de couleurs qui agissent comme des bacs à sable, l'enlisement en moins. (Les bandes sont plus ou moins rugueuses en fonction des couleurs, les bleues freinent légèrement et beaucoup plus pour les rouges.)


Alors que la bataille en tête des chronos bat son plein entre Raikkonen et Ricciardo, lequel sors un temps en 1:33:495, Lewis Hamilton se fait une frayeur sur un freinage en évitant de peu une McLaren avant de filer vers un échappatoire.

Les pilotes, mis en confiance par la largeur du circuit, testent les limites de leurs monoplaces engendrant de nombreux têtes à queues dans la continuité de ceux précédemment constatés. C'est ainsi que Kimi Raikkonen, Charles Leclerc et Marcus Ericsson continuent de jauger l'abrasivité de la superbe asphalte du circuit Paul Ricard en finissant aux abords du circuit comme leurs camarades de début de séance.

Irréprochable jusqu'à présent, Daniel Ricciardo continue d'améliorer le chrono en passant sous la barre des 1:33 avec un temps de 1:33:576. Sa Red Bull motorisée par Renault semble collée à la piste et aucun de ses partenaires de course n'arrivera à faire mieux que son temps de référence. Valtteri Bottas reste deuxième à 563 millièmes.

Cette première partie de séance a été placée sous le signe des survirages, avec un Romain Grosjean à la limite pour clôturer le bal. A noter le faible roulage de Fernando Alonso et Max Verstappen ,les deux n'ayant pas dépassés les 8 tours de tests.

Rentrée aux stands pour la quasi totalité des protagonistes, laissant Pierre Gasly seul en piste pour quelques tours, rappelé rapidement aux stands par ses ingénieurs avec un éventuel problème moteur en cause.

Après quelques minutes à leurs garages, Kevin Magnussen reprend la piste accompagné de Stoffel Vandoorne.

Suite à la reprise des essais par l'ensemble des pilotes, le Français Esteban Ocon part à la faute et frôle les barrières de quelques centimètres suite à un survirage après avoir un peu trop mordu le vibreur. Plus de peur que de mal, il repart après quelques secondes d'immobilisation.

Pendant ce temps, Valtteri Bottas améliore de seulement 10 millièmes le temps de Daniel Ricciardo avant d'être devancé de près de trois dixième par son équipier Lewis Hamilton qui réalise un temps de 1:32:273 en gommes Ultra tendres.

Pendant que ce dernier continue d'améliorer son propre temps en 1:32:231, toujours en gommes violettes, les glissades continuent dans le peloton avec Charles Leclerc qui connaît des difficultés à stabiliser sa monoplace.

Meilleur français, Romain Grosjean continue de truster le Top 6 des temps, en maintenant Verstappen à un dixième de son chrono de 1:33:318.

Pierre Gasly et Esteban Ocon ferment le classement des Français à ce stade de la séance en obtenant respectivement les 8ème et 12ème temps en 1:33:695 et 1:34:384.

Premier crash de ce week-end au Castellet pour Marcus Ericcson qui sort en sursaut de sa monoplace en proie aux flammes après être sorti de la piste au virage du Beausset, toujours lié au survirage chronique constaté sur cette piste par l'ensemble des pilotes.

Pas de mal pour le pilote Sauber, contrairement à sa monoplace.

La séance se fini ainsi sur ce fait de course, adjugeant Lewis Hamilton en tête des temps et devançant son équipier. Troisième de séance avec un temps réalisé en gommes jaunes, Lewis Hamilton semble en avoir encore sous la pédale.

Le classement complet des EL1 :



De notre envoyé spécial au Castellet.


Essais Libres, Castellet et 2018 Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




2 réactions sur cet article Donnez votre avis
Casper
Casper :
Surpris par le nulle part où semblent être les Mc Laren et le très encourageant début des Sauber. Pour le reste attendons la suite
Il y a 2 mois
Aifaim
Aifaim :
Aurons-nous une pole en moins de 1'30 ?

Le vent a probablement joué des tours aux plotes en perturbant l'appui de leurs monoplaces. Ils faut qu'ils s'habituent à son comportement erratique.
Il y a 2 mois
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.