> > > > Bilan 2018 - Renault : retour en force du losange

Bilan 2018 - Renault : retour en force du losange

En cette fin d'année 2018, Motorsinside vous propose de jeter un regard en arrière sur les performances des équipes et de leurs pilotes cette saison. Renault est sûrement une des meilleures révélations de 2018 grâce à sa constance dans les résultats et un duo de pilotes très solides.

© Renault - L'objectif annoncé lors du retour de Renault se confirme© Renault - L'objectif annoncé lors du retour de Renault se confirme

Classement au championnat : 4ème, 122 points
Meilleure place en qualifications : 5ème (Carlos Sainz- Hongrie)
Meilleure place en course : 5ème (Carlos Sainz- Azerbaïdjan, Nico Hulkenberg- Allemagne)

Le retour de la célèbre marque française dans la catégorie reine du sport automobile s'était fait discret en 2016 avec une maigre 9ème place des constructeurs. 2017 avait été bien mieux réussie avec des arrivées fréquentes dans les points. La R.S.17 était bonne dans tous les domaines mais excellentes dans aucun. Sa petite sœur quant à elle se voit dotée d'un bien meilleur châssis, un moteur plus performant mais surtout une meilleure fiabilité. Il faudra attendre la 9ème manche de la saison pour voir une monoplace jaune abandonner sur casse mécanique. Ce genre de problèmes ne se reproduira qu'à 4 reprises contre les 9 de 2017.

Finir meilleure des autres est un des titres honorifiques les plus convoités par le milieu de peloton et cette année c'est Renault qui le décroche non sans mal. C'est entre les Haas, les Force India, les McLaren et même avec la Sauber en fin de saison que s'est battue contre l'écurie française toute cette année 2018. Le milieu de peloton très resserré a failli avoir raison de l'équipe d'Enstone mais contrairement à l'équipe Haas, rivale principale, les jaunes ont fait preuve de plus de prudence et peuvent se flatter de finir au pied du podium.

Faire mieux pour 2019 va être compliqué mais pas impossible.L'arrivée de Daniel Ricciardo vers Renault montre clairement l'objectif de Cyril Abiteboul d'aller vers l'avant et de se rapprocher du wagon de tête pour, pourquoi pas, décrocher quelques podiums en 2019. L'autre enjeux de Renault mais cette fois-ci en tant que motoriste, est de concevoir un moteur aussi performant que le Ferrari et Mercedes.

Nico Hulkenberg :

Classement au championnat: 7ème, 69 points
Meilleure place en qualifications: 7ème (Chine, Canada, Allemagne, États-Unis, Mexique)
Meilleure place en course: 5ème Allemagne

Une nouvelle saison très solide pour le pilote allemand qui ne cesse de s'affirmer comme le meilleur des autres. Son expérience lui aura permis de ne pas s'accrocher avec d'autres pilotes, excepté Abu Dhabi, et de savoir saisir les opportunités quand elles se présentaient."Hulk" aura malgré tout commis des erreurs de débutant comme en Azerbaïdjan où il fonce dans le mur alors qu'il y avait fort à parier qu'une grosse position l'attendait en fin de course mais également au Brésil terminant sa séance d'essais dans le mur.

Nico aura tenu tête à son coéquipier, Carlos Sainz, tout en confirmant sa position de leader dans l'équipe. Un statut qui pourrait être sérieusement mis en jeu suite à l'arrivée de Daniel Ricciardo l'année prochaine. Le seul regret que l'on peut avoir au sujet de la saison d'Hulkenberg est qu'il ne soit toujours pas grimpé sur le podium après 156 Grands Prix ce qui constitue le record du pilote avec le plus de course sans podium. Si il est vrai que la R.S.18 n'avait pas forcément les capacités de jouer avec les top teams, on espère alors que 2019 mettra fin à ce triste record.

Carlos Sainz :

Classement au championnat: 10ème, 53 points
Meilleure place en qualifications: 5ème ( Hongrie)
Meilleure place en course: 5ème ( Azerbaïdjan)

Le jeune pilote espagnol a confirmé qu'à bord d'une monoplace performante, il pouvait délivrer de très belles prestations et même devenir une référence du milieu de peloton. Le natif de Madrid a toujours réussi durant la saison à marquer de précieux points sur des circuits où la Renault était à l'aise et même parfois moins comme en Italie ou à Abu Dhabi.

Si le fils du double champion du monde de Rallye a été en contentieux avec Pierre Gasly pour un éventuel baquet chez Red Bull, le divorce entre la firme autrichienne et Carlos Sainz Jr était relativement évident après avoir signé chez Renault.

Il va être dur de faire mieux que sa campagne 2018 pour l'Espagnol, surtout quand on sait qu'il quitte une écurie en pleine progression pour rejoindre une McLaren agonisante. Mais le pilote de 24 ans arrive chez l'équipe britannique en tant que leader ce qui constitue un véritable atout.


Sondage : Renault peut-elle décrocher un podium en 2019 ?




Bilan, 2018 et Renault Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




5 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Oui pour un podium de Renault mais la réponse serait la même pour toutes les équipes du plateau, c'est-à-dire toutes celles qui auront conçu un bon châssis.
Les écarts en performance sont tellement faibles et variables d'un circuit à l'autre que le podium devient accessible SI les cadors ne le monopolisent pas... comme sur l'ensemble de la saison 2018 ! Ca a failli, en Autriche mais il restait trois survivants à l'avant. Dommage pour Grosjean qui arriva 4e.
On peut penser que toute série ayant une fin, ce monopole va bien prendre fin un jour ou l'autre. Le tout sera d'être au bon endroit au bon moment. On peut rêver - ou espérer - que la RedBull-Honda n'ait pas les performances de son aînée propulsée par Renault ce qui ouvrirait une brèche favorable.
Il y a 6 mois
Supervroum
Supervroum :
Petite question moitié HS, est ce que les déboires de Carlos Ghosn (pour pas dire sa cupidité) ne va pas influencer négativement RF1 au vues des désastres qui commencent à se profiler à la maison mère ??
Il y a 6 mois
Aifaim
Aifaim :
En quoi, Supervroum@ ? Ce qui ressemble de plus en plus à une révolution de palais sur fond de règlement de comptes ne devrait pas présager d'une faiblesse particulière de l'une ou l'autre des parties sinon de leurs liens, ce qui est une autre affaire. Au contraire, chacun a tout intérêt à se montrer très fort d'un point de vue personnel et les enseignes prestigieuses vis-à-vis du globe.
Du point de vue sportif, les programmes sont étanches parce que bien disjoints et sans vraiment de concurrence.
Il y a 6 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Renault sur le podium en 2019 ? le résultat du sondage de la rédaction est sans équivoque : Oui à 95% .

La réalité d'un pareil événement serait l'abandon d'une Ferrari+d'une Mercedes ou des 2 de l'une ou l'autre équipe pour qu'une Renault accède au bonheur d'être sur le podium . Ou bien le survenue d'une grosse pluie , ou pire d'un accrochage au départ entre les 2 voir 3 équipes de pointe ( si on y inclue RedBull °) .

Sans compter sur le nouveau PU totalement nouveau de Renault qui n'a dans l'histoire jamais bien marché du premier coup ( demandez à Jabouille et Arnoux ce qu'ils en pensent ) .

Je crois que le travail immense pendant cet hiver que fera Renault , obtiendra ses premiers résultats par la venue de Ricciardo , qui brille par son talent et que les comportements mafieux de Monsieur Ghosn n'auront pas d'impact sur l'entité " Renault Sport F1 " .
Il y a 6 mois
Alex
Alex :
Je ne suis pas fan du tout de Renault mais l'époque de Jabouille est terminéé depuis longtemps...!!! J'espère que les ingénieurs ne sont pas les mêmes...
Il y a 5 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.