> > > > Schumacher arrive chez Ferrari

Schumacher arrive chez Ferrari

Même sponsor personnel, même couleurs et désormais même équipe : Mick Schumacher s'inscrit toujours un peu plus dans les pas de son père en devenant un pilote de la Ferrari Driver Academy.

© FIA Formule 2 - Mick Schumacher plus que jamais dans les traces de son père© FIA Formule 2 - Mick Schumacher plus que jamais dans les traces de son père

L'histoire ne peut qu'être belle et être saluée. Cinq ans après le dramatique accident de Michael Schumacher, son fils rejoint l'équipe qui a fait sa légende, à savoir la Scuderia Ferrari, en tant que membre de sa cellule de développement de la Ferrari Driver Academy.

Pour des millions de fans, le nom Schumacher se colorie en rouge. Mick Schumacher s'est inscrit dans cette lignée, en remportant le titre de F3 avec Prema, dont la couleur dominante n'est autre que le rouge. L'association n'en sera que plus simple pour la saison à venir puisqu'il effectuera sa première saison en F2 au sein de la même équipe.

Pour sa première déclaration en tant que directeur de la Scuderia, Mattia Binotto n'a pas caché la portée émotionnelle d'une telle décision : « Pour quelqu'un qui l'a connu depuis sa naissance, il n'y a pas aucune doute qu'accueillir chez Ferrari a une signification émotionnelle particulière. Cependant, nous l'avons choisi pour son talent et ses qualités tant humaines que professionnelles qui l'ont mis en avant malgré son jeune âge. »

Ferrari ne manquera donc pas de représentants en F2 puisque deux autres pilotes y seront également présents, avec Giuliano Alesi chez Trident et Callum Ilott au sein d'une équipe qui n'a pas encore été révélée.

Si Mick Schumacher et Giuliano Alesi sont les fils d'un ancien pilote de la Scuderia, Enzo Fittipaldi est lui le petit-fils d'Emerson. Il fera ses armes en F3 européenne.

Avec la participation de www.racingbusiness.fr


Ferrari, Mick Schumacher Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




16 réactions sur cet article Donnez votre avis
Ayenge
Ayenge :
Mwouais....
Il y a 5 mois
AP01
AP01 :
Rien de nouveau. Les riches s'amusent entre eux. Les "fils de" prennent la place de leurs pères ou grand-pères et il y en aura toujours ici et là pour s'extasier devant ce phénomène...

La F1 n'est plus qu'un spectacle pour que les petits, nés avec une cuillère d'argent dans la bouche, puissent s'amuser le dimanche. Et tant qu'il y aura des sans-dents pour acheter des abonnements et engraisser encore plus ces gens-là, ils continueront à les mépriser en organisant un spectacle (la F1 n'est plus un sport) digne d'Hollywood (de la propagande à l'échelle mondiale) et à faire croire qu'ils s'ntéressent aux fans pour autre chose qu'à leur argent. Tant qu'il y aura encore plus de gens crédules que de gens cupides, cette recette fonctionnera à merveille...
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Qu'un vainqueur de F3 soit recruté par une academy n'a rien de scandaleux. L'inverse le serait presque plus ! Celui-là s'appelle Schumacher et est le fils de - en plus d'être le neveu de...
L'aubaine est moins pour le jeune pilote que pour la firme qui va, à moindre frais, réveiller quelques idolâtres tout en époussetant un lustrage quelque peu terni ces derniers temps.

Mais ce jeune homme n'est pas encore titulaire d'un volant en F1. Il a encore une ou deux saisons pour prouver sa valeur et ce n'est pas la réputation de son père qui fera tourner le volant.

Personnellement, j'ai encore un doute sur son talent. Pour avoir suivi la saison de F3, sa première partie se révéla quelconque et la seconde exceptionnelle. Chez Prema, on s'est accusé d'avoir mal "compris" la voiture en début de saison puis avoir "trouvé la solution" pendant l'été. Soit. Reste à montrer si un brillant pilote a été pénalisé pendant trois mois ou si une monoplace au top a offert le titre sur un plateau à un bon pilote sans être un champion.
Il y a 4 mois
GV27
GV27 :
la F1 subit comme tous les autres sport le sponsoring,le marketing ayant pris le dessus sur le sport.On a bien vu en WRC un qatari avec une voiture de premier plan arriver derrière des WRC2...Le talent ne s'achète pas.Les filières qui étaient censées amener des talents purs sans moyens sont devenues des casting de produit marketing.Le fils Alesi ayant sa place dans une monoplace plus par son nom que par son talent (palmarès?).Leclerc peut remercier JB17 car sinon il ne serait jamais arrivé en F1 mais les pilotes talentueux se raréfie au profit des pilotes ayant un patronyme ou une fortune familiale.Les plus mauvais échouent en EL1, les meilleurs d'entre eux obtiennent un baquet de titulaire payant mais ont peu de chance de finir CDM....
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Il n'y a pas de scandale à ce qu'un fils/fille de champion, en sport automobile ou ailleurs cherche à percer dans la même discipline.

Tout enfant, il ou elle aura baigné dans l'ambiance, aura bénéficié de parrainages prestigieux puis de conditions d'accès plus aisées. Ayant débuté très - trop ? - jeunes, ils sont en avance techniquement sur leurs adversaires et pour peu que l'encadrement soit vraiment décidé, l'enfant devient programmé pour succéder à son parent. Espérons que la liberté du jeune aura été respectée...

Il faut bien reconnaître que leur taux de réussite pour ceux qui sont allés jusqu'en Formule 1 est assez remarquable avec trois champions du monde (Villeneuve, Hill et Rosberg).
Certains y ont accédé avec plus ou moins de bonheur (Piquet, Andretti, Brahbam) pour ne parler que des champions du monde. Mais la plupart, probablement avec un talent moindre que leur géniteur s'est orientée vers d'autres formules. J'en ai trouvé une grosse vingtaine sans vraiment chercher dont les Prost, Mansell, Lauda, Brundle, Panis, Cheever, Beltoise, Donohue, Bell etc...

Verstappen semble être l'exemple-type du fils formaté par son père. Il en est un autre qui nous vient du Japon, celui de Juju Noda, fille de Hikedi, qui s'entraîne depuis l'enfance en attendant ses 16 ans pour disputer un championnat : elle a le niveau F3 mais n'a que 12 ans...

Il est un autre exemple qui, lui, me plaît beaucoup car le jeune homme avait le choix entre deux disciplines, celle de papa ou celle de maman (et tonton)... il a rejeté le football de Yves Ehrlacher pour le sport auto de Cathy Müller. Cette dernière avait sacrifié sa jeune et brillante carrière pour s'occuper de son cadet Yvan. Yann Ehrlacher est visiblement talentueux et progresse au sein d'un entourage prestigieux. Belle histoire...
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Ouh là là ! Au cauchemar de voir Schumacher arriver un jour en F1, à l'abomination de l'y voir associé à Alesi au sein de la scuderia Ferrari, vient de tomber la nouvelle apocalyptique pour AP01@ : Mick Schumacher vient de choisir Nicolas Todt comme manager...
Il y a 4 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui . En vous lisant , je me dis que l'accession au statut prestigieux de pilote de F1 relève d'être fils à papa ( de pilote ou de gros industriel ) , de nanti intégré dans les filières des équipes de F1 ou d'être un "moyen" avec une mallette de dollars , de roubles , de pesos ou d'euros .

Vision affligeante du plateau F1 de 2019 et de l'avenir . L'exception est peut-être actuellement Ocon , issu de la filière Mercedes , qui ne riposte pas aux bousculades ridicules de Verstappen avant que les choses ne tournent mal et qui avec intelligence laisse passer la colère du chou-chou de la FIA . Mais Esteban ne sera pas sur la grille en 2019 .

Alfaim@
Vous nous relater de façon touchante l'histoire de Yves Ehrlacher et Cathy Muller . Le frère de Cathy champion du monde et leur fils en course automobile . Une belle histoire de famille alsacienne .
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
@Aifaim,
L'apocalypse c'est surtout l'aveuglement dont certains font preuve...
Le fils Alesi sera sans doute l'égal de son père et de son piètre palmarès. Le fils Schumacher évitera peut-être la neige à Noël... Quant au fils Todt, il finira sans doute avec un bon poste à la FIA, comme papa, et contribuera à sacrifier ce qu'il reste à sacrifier de ce qui fut autrefois un sport pour pilotes valeureux.

"qui avec intelligence laisse passer la colère du chou-chou de la FIA . Mais Esteban ne sera pas sur la grille en 2019 ." Oui, bien sur... Ce pleutre qui était à 2 doigts de faire pipi dans sa combinaison a vite appelé les caméras pour qu'elles filment la scène et le protège d'une correction bien méritée, tout comme sa non présence sur la grille en 2019. Cela me réjouit franchement car Ocon est, selon moi, un petit pilote doté d'un égo démesuré vs son talent, contrairement à MV qui a un talent en rapport à son égo. Il y a une justice !
Voici un lien qui montre que d'autres très grands pilotes ont fait bien pire que Verstappen : franceracing.fr/f1/top-6-crises-de-nerfs-pilotes-f1/
Il y a 4 mois
Supervroum
Supervroum :
Nottre @AP01 est en forme !! bonne nouvelle pour moi, malgré quelques divergences, j'aime bien sa façon non policé de s'exprimer, directe, et qui manie à merveille la provocation du premier degré pour y prendre les plus "chauds" à réagir, mais en lisant bien, c'est toujours un fond de vérité ^^
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Salut Supervroum ;-)
J'espère quand même qu'il y a un peu plus qu'un "fond de vérité"... dans mes posts :-))
Il y a 4 mois
GV27
GV27 :
@AP01, Jean Alesi avait du talent,mais pas pour choisir la bonne écurie,sinon son palmarès serait tout autre.Le fils est bien loi de pouvoir justifier le même coup de volant que son père.(cf le GP de Phoenix avec Senna).
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
Et Zhou ! le pilote chinois laisse sa place à Schumacher au sein de la Ferrari Academy. "Par ici la bonne soupe !**", s'est-on dit chez Renault qui récupère illico Zhou Guan Yu pour lui offrir un programme de pilote de développement en parallèle à ses débuts en Formule 2

** le zhou est une bouillie chinoise pleine de vitamines qui s'étalait sur Internet à côté du pilote homonyme.
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
@GV27,
Alesi avait sans doute un talent mais son palmarès ne fait de lui qu'un vainqueur de GP (un seul). Certains trouveront que ce n'est déjà pas si mal et il est vrai que d'immenses champions n'en ont jamais remporté (comme le franco-suisse, Nakajima, Surer, E. Salazar, B. Gachot ou, plus proche de nous, R. Doornbos...) !
En fait, je me demande si ce n'est pas sa victoire au Canada qui relève de la chance ?! :-))
Il y a 4 mois
Aifaim
Aifaim :
La chance n'a que rarement bénéficié à Jean Alesi surtout quand il s'agissait de choisir une écurie, Ferrari pour ne pas la nommer ! Mais la voix du sang...

Comme "immenses champions" n'ayant pas remporté de Grands Prix, je n'aurais garde d'oublier Jean Behra et Chris Amon.
Le Néo-Zélandais, lorsqu'on soulignait la malchance qui lui a toujours collé à la peau, répondait invariablement :"si, j'ai de la chance puisque je suis vivant..."
Il y a 4 mois
AP01
AP01 :
Savoir choisir ses équipes ne relève peut-être pas que de la chance... Savoir faire progresser son équipe non plus...
Il y a 4 mois
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui . La chance n'est pas un évènement voulu par un individu mais une situation qui vient améliorer sa vie sans qu'il ait quelque chose à faire .

On ne peut parler de chance ou de malchance pour Jean Alesi ou même Fernando Alonso car ils ont délibérément choisi leur destinée . Ils auraient pu aussi avoir de la chance mais leur environnement de travail , choisi par eux , n'était pas à la hauteur . Je suis persuadé qu'ils le savent très bien .

Fernando est encore en lice pour la triple couronne et il lui faudra plus que de la chance pour la remporter à Indianapolis . En fait , j'a l'impression de reprendre l'idée de AP@ .
Il y a 4 mois
Laisser votre avis
Cet article a plus de deux mois. Les commentaires sont fermés.

Toutefois, vous pouvez nous joindre via la page de contact pour signaler tout problème à la rédaction.






Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.