> > > > Une claque australienne pour Ferrari : inquiétant pour la suite ?

Une claque australienne pour Ferrari : inquiétant pour la suite ?

Favorite à l’issue des essais hivernaux, l’écurie italienne est passée au travers de ce Grand Prix d’Australie. Un malaise passager lié uniquement au circuit ?

© Ferrari - Vettel a reçu un coup de pouce de son équipe pour garder Leclerc derrière lui jusqu'à l'arrivée.© Ferrari - Vettel a reçu un coup de pouce de son équipe pour garder Leclerc derrière lui jusqu'à l'arrivée.

Aucun pilote en rouge sur le podium à Melbourne : un résultat impensable il y a trois semaines, au soir des derniers tours de roue à Barcelone pour les essais d’avant-saison. Pourtant, Sebastian Vettel et Charles Leclerc terminent derrière les deux Mercedes, et derrière la Red Bull-Honda de Max Verstappen. Pire, l'Allemand pointe finalement à une minute de Valtteri Bottas, le vainqueur du jour !

Même pénalisé par un changement de gommes rop anticipé (15e tour), Vettel n'a jamais vraiment rattrapé Hamilton, qui s'est arrêté un tour plus tard que lui. Le quadruple champion du monde a ensuite glissé, passé sans encombres par Verstappen au 31e tour.

« Nous étions juste trop lents », a confié le pilote #5 à sa descente de voiture. « Nous marquons un total de points décent mais ce n'est pas le résultat que nous avions espéré. » Alors, quelle est la source du problème ? Difficile de le dire après coup. Si Vettel accuse d'abord les pneumatiques, ses propos sont quand même ceux d'un homme sans certitudes.

« Pour être honnête, je ne sais pas ce qu'il s'est véritablement passé. Le second relais a juste été beaucoup trop lent. Max et Charles se sont arrêté dix tours plus tard et ils n'ont pas eu mes problèmes. Je me suis quand même demandé si nous n'avions pas un autre souci. Je n'avais pas le grip pour aller plus vite ! »

Mais la course n'est pas le seul moment décevant du week-end, Vettel ayant déjà encaissé six dixièmes par rapport à Hamilton, le poleman à l'issue des qualifications. « Nous n'avons jamais été satisfait de la voiture tout au long du week-end. L'année sera longue mais nous avons besoin de comprendre notre manque de performance. Je suis surpris et choqué de l'écart avec Mercedes. »


Vainqueur des deux dernières éditions avant Bottas, Vettel repart donc de l'Australie avec des problèmes à résoudre. Si le circuit australien est atypique, de par son revêtement et ses bosses, la SF90 n'a quand même pas montré entière satisfaction. Pour l'instant, la Scuderia se rassure comme elle peut. « Ce circuit n'est pas idéal pour nous. Ses caractéristiques ne conviennent pas à notre voiture », confiait déjà le team principal Mattia Binotto samedi à l'issue des qualifications. Le Grand Prix de Bahrein s'annonce déjà crucial pour une écurie qui doit au moins remporter l'un des deux titres cette saison.

En attendant, la Scuderia fait aussi l'actualité pour sa politique interne, avec ce message radio adressé à Leclerc en fin de course, sommé de rester en cinquième place derrière Vettel.



Sondage : Vettel 4e, Leclerc 5e : êtes-vous inquiets de la performance de la Scuderia Ferrari ?




Ferrari, Melbourne et Bilan Suivant Précédent Imprimer l'article Envoyer l'article par e-mail à un ami




7 réactions sur cet article Donnez votre avis
Aifaim
Aifaim :
Même Marko s'y est laissé prendre, lui qui déclarait que Verstappen serait derrière les Ferrari mais devant les Mercedes !

Ce que je crois, c'est que Ferrari est arrivé à Barcelone beaucoup plus au point que Mercedes. Cet aileron apparu en deuxième semaine n'a pas été conçu en un week-end. Il n'était pas prêt, c'est tout.

Ferrari a eu tout loisir de dérouler son programme alors que Mercedes, pour en venir à bout, a été contraint de rouler énormément, peut-être même plus que prévu. On ne le saura jamais mais il est possible qu'à état de préparation égale, la Mercedes aurait pu être devant dès Barcelone.
Il y a 8 jours
Y.BALQUET
Y.BALQUET :
Ferrari a le potentiel de réagir. Le plus inquiétant est le message adressé à Leclerc de maintenir sa position, et ce dès le premier Grand Prix!
Il y a 8 jours
Aifaim
Aifaim :
Y.BALQUET@, personnellement, cette consigne ne me surprend pas et d'autant moins qu'elle était annoncée dès Barcelone : Ferrari mise sur Vettel dans la lutte pour le championnat des pilotes. Frustrant pour Leclerc ? Pas forcément. D'abord il a tout loisir de montrer son savoir-faire et, à moins de circonstances très rares, il garde ses chances de victoire. Mais surtout, j'y vois une pression bien diminuée pour cette première saison dans une écurie mythique.
Il y a 8 jours
Marc Diskus
Marc Diskus :
Oui Aifaim@ Mercedes aurait pu être devant à Barcelone , ça me semble même une évidence . 3 millièmes d'avance pour Vettel en Catalogne et 7 dixièmes en sens inverse à l'Albert Park . Mercedes est simplement allé plus loin dans la recherche aéro que la Scuderia même si l'Australie est un circuit atypique , les conditions météo très différentes etc......

La balle est dans le camp des rouges mais quand on voit qu'en début de saison Mercedes survole la compétition , avec son 2ème pilote en principe , on se doute de leur potentiel énorme pour la suite .
Il y a 8 jours
dahou ouabou
dahou ouabou :
J'ai lu ça aujourd'hui , comme commentaire sur un autre site dédié à la F1 .

:<< ferrari va revoir sa copie et malgré l'impression donnée par merco la lutte va être intéressante. Si ça continue de la sorte le nom du vainqueur final sera difficile à prévoir . Cela augure de très belle batailles à venir surtout que la course au développement va commencer ! ! ! !
Le gars ou la meuf n'est même pas au courant , que Kimi n'est plus là.
Il y a 7 jours
dahou ouabou
dahou ouabou :
: >>

fermer les guillemets .
Il y a 7 jours
V6 Turbo
V6 Turbo :
Pas la peine de tourner autour du pôt. Certains ont pris leurs désirs pour des réalités à Barcelone...Je parle de certains commentateurs, pas des pilotes ou des patrons d'écurie qui savaient bien qu'un chrono lors des essais de pré saison à Barcelone ne garantit rien. C'est la capacité à aligner une perf constante sur la longueur d'un relais qui doit être prise en compte. La réalité de la course a parlé ce matin. Melbourne est un peu atypique, certes, mais c'est une course, CQFD.
A la question pourquoi Ferrari a t-elle été si lente, j'ai encore comparé les chronos de ce matin et ceux des années précédentes. Ce n'est pas Ferrari qui est vraiment très lente, c'est Mercedes qui est toujours plus rapide et... RB/Honda/ Verstappen qui ont bien haussé leur niveau de jeu. Tout est relatif.
Après si on rentre dans le détail, j'ai vu des SF90 pas très à l'aise sur ce circuit bosselé, presque instables, en manque d'adhérence dans les enchainements. L'aéro, aussi bonne soit-elle au banc, ne peut s'exprimer que si l'assiette de la monoplace est constante, ou en tous cas bien maîtrisée. A Barcelone il y a deux semaines j'avais été surpris de voir l'assiette des Ferrari comme ventousée au sol sur les passages rapides. J'avais même posé la question de savoir si Maranello n'avait pas trouvé un truc ... Pour s'exprimer, une aéro pointue a impérativement besoin un revêtement bien lisse comme à Barcelone. on avait oublié que ce n'est pas du tout le cas de Melbourne. Voici à mon sens une première explication. Pas la seule, mais une piste qui tombe sous le sens. La SF90 sera-t-elle une nouvelle diva capricieuse comme le fut en début de saison la W09 l'an dernier? Ferrari a les moyens de corriger le tir, mais faut réagir vite.
Coté positif, Charles Leclerc nous a montré, malgré sa jeunesse, qu'il pouvait challenger vettel. Pas sûr que Sebastian n'ait pas du souçi à se faire dans les prochains mois...
Ensuite il est clair que devant la W10 va bien, voire même très bien. Valterri s'est baladé au volant d'une monoplace qui est apparue dominatrice. Au point de s'offrir un meilleur lap à la demande et sans trop forcer en fin de course... Sûr que la démo a marqué les esprit venant d'un pilote qui n'a rien gagné l'an dernier. De son coté, Lewis a fait le minimum syndical avec un fond plat parait-il très dégradé. Intelligemment, il a tenu en respect ses poursuivants se disant qu'un titre se construit sur une saison et qu'une deuxième place c'est pas ce qu'il y a de pire. Je me dis surtout que la manière dont Lewis est allé chercher plusieurs dizièmes dans son deuxième run de Q3 illustre parfaitement le potentiel de la monoplace à l'Etoile.
En fait la bonne surprise vient du niveau de RB/Honda. J'avais dit il y a quelques semaines que les Japonnais finiraient bien par trouver un jour ou l'autre comment faire marcher leur PU. Ce jour semble bien arrivé. Si la fiabilité est au RDV (on verra...), il faudra compter avec eux, c'est clair surtout dans une RB. Verstappen a tout pour devenir rapidement CDM. La manière dont il a déposé ce matin Vettel en est une preuve de plus pour ceux qui en doutaient encore. Hélas, de son coté Pierre Gasly est parti trop loin sur la grille sur un circuit peu propice aux dépassements. Avec un peu plus de confiance, il aura l'occasion montrer son talent si le staff de son team continue de lui faire confiance.


Il y a 7 jours
Laisser votre avis
Conditions d'utilisation
  • Les commentaires n'engagent que son auteur,
  • Le site ne peut être tenu responsable lors de conflit ayant pour origine un commentaire publié sur le site,
  • Les commentaires irrespecteux ou insultants seront supprimés,
  • Le site se réserve un droit de modération et de suppression.
Optimisation





Ce site internet est non officiel et n'est associé, par aucun moyen, avec les entreprises du Formula One Group. Plus d'information dans nos mentions légales.